Rapport de surveillance des communications 2015 : L’industrie des communications

3.0 L’industrie des communications 

Ce tableau illustre les principaux indicateurs de l’industrie des communications et comprend cinq sections. Premier indicateur : revenus : 63,2 milliards de dollars, une augmentation de 2 % par rapport à 2013. Deuxième indicateur : part des revenus des fournisseurs de service de télécommunication (FST) titulaires et des entreprises de câblodistribution : 90 %. Troisième indicateur : part des revenus des services sans fil : 35 % (le secteur le plus important). Quatrième indicateur : taux de croissance des services Internet : 8,8 % (secteur affichant la croissance la plus rapide). Cinquième indicateur : ce graphique circulaire présente les revenus de services de radiodiffusion et de télécommunication en pourcentage des revenus totaux du secteur en 2014. Radiodiffusion : 27 %; Télécommunications : 73 %; Revenus du secteur : 63,2 milliards de dollars.

L’industrie des communications englobe les secteurs de marché que sont la radiodiffusion et les télécommunications. En 2014, les revenus de télécommunication représentaient 73 % des revenus de communication comparativement à 27 % pour la radiodiffusion. Cette industrie dessert plus de 14 millions de ménages et plus d’un million d’entreprises au Canada au moyen d’installations de lignes terrestres et d’installations sans fil.

Cette section examine les principales caractéristiques de l’industrie des communications dans son ensemble, y compris la croissance des revenus et le rendement financier. Les sections 4 et 5 présentent de plus amples renseignements sur le marché, notamment le rendement financier, un portrait sur la propriété et la mesure dans laquelle les acteurs de l’industrie offrent des services de communication à l’extérieur de leurs marchés essentiels traditionnels et de leur territoire de desserte.

Les technologies se développant, les entreprises de radiodiffusion et de télécommunication traditionnelles ont commencé à pénétrer le marché traditionnel de l’autre secteur en utilisant différentes plateformes et en offrant des services évolués. Aujourd’hui, 70 % des revenus totaux des entreprises de câblodistribution proviennent des services de télécommunication et 9 % des revenus des fournisseurs de services de télécommunication (FST) titulaires proviennent des services traditionnels des entreprises de distribution de radiodiffusion (EDR). Les revenus des services de télécommunication et des services de distribution de radiodiffusion de ces deux groupes, soit les entreprises de câblodistribution et les FST titulaires, comptent pour 82 % des 63,2 milliards de dollars de revenus générés en 2014. Les 18 % des revenus restants ont été encaissés par d’autres fournisseurs de services dotés d’installations, des revendeurs et des entités de radiodiffusion.

Au cours des 15 dernières années, le marché des services sans fil s’est imposé comme plus important secteur des communications, récoltant 35 % des 63,2 milliards de dollars de revenus des services de communication en 2014. Le marché des EDR s’est taillé la deuxième place, représentant 14 % des revenus des services de communication. Les services de distribution de radiodiffusion et les services Internet sont demeurés particulièrement dépendants des abonnements de résidence, lesquels ont représenté 88 % de leurs revenus.

Les revenus des services récoltés par les cinq grands groupes de propriété atteignaient environ 84 % des revenus des services de communication totaux en 2014. De ces groupes, deux sont des compagnies de téléphone traditionnelles (Bell et TELUS) et trois sont les entreprises de distribution de radiodiffusion traditionnelles (Rogers, Shaw et Québecor).

Au cours des cinq dernières années, les revenus des entreprises de câblodistribution et des FST titulaires, en tant que pourcentage du total des revenus des services de communication, sont demeurés plus ou moins stables à environ 32 % et 50 % respectivement. Au cours de cette période, les revenus de télécommunication des entreprises de câblodistribution on augmenté de 3,8 % par année, passant de 12,2 à 14,2 milliards de dollars. Les compagnies de téléphone traditionnelles, toutefois, ont augmenté leurs revenus d’EDR de 11,9 % par année, lesquels sont passés de 1,9 milliard de dollars en 2010 à 3,0 milliards de dollars en 2014.

a)   Revenus

Tableau 3.0.1  Revenus des services de communication (milliards $)
  2010 2011 2012 2013 2014 TCAC (%)
2010-2014
Télécommunications 41,6 42,8 43,9 44,8 45.9 2,5
Croissance annuelle 1,7 2,7 2,8 2,0 2.4  
Radiodiffusion 15,7 16,6 16,8 17,0 17.3 2,4
Croissance annuelle 9,1 5,3 1,4 1,4 1.4  
Total des revenus 57,4 59,3 60,7 61,9 63.2 2,4
Croissance annuelle 3,7 3,4 2,4 1,9 2,1  

Source : Données recueillies par le CRTC

Les revenus constituent le principal outil pour mesurer le rendement de l’industrie des communications. Ce tableau indique les revenus, le taux de croissance des revenus ainsi que le taux de croissance annuel composé (TCAC) de 2010 à 2014 des fournisseurs de services de télécommunication (FST) et des radiodiffuseurs (y compris les entreprises de distribution de radiodiffusion (EDR)).

Graphique 3.0.1  Taux de croissance annuel des services de communication

Ce graphique courbé présente les taux de croissance des revenus annuels des services de radiodiffusion et de télécommunication pour les années 2010 à 2014. Télécommunications : 1,7 %, 2,7 %, 2,8 %, 2,0 % et 2,4 % ; radiodiffusion : 9,1 %, 5,3 %, 1,4 %, 1,4 % et 1,4 %.

Source : Données recueillies par le CRTC

Le taux de croissance annuel est un indicateur des grandes tendances de l’industrie des communications. Ce graphique illustre le taux de croissance annuel des revenus des industries des services de télécommunication et de radiodiffusion de 2010 à 2014.

Tableau 3.0.2 Revenus des services de communication par type de fournisseur (milliards $)
  2010 2011 2012 2013 2014 TCAC (%)
2010-2014
FST titulaires
Télécommunications 27,2 27,7 28,0 28,3 28,9 1,5
Croissance annuelle (%) -0,1 1,8 1,0 1,1 2,1
Revenus des entreprises de câblodistribution 1,9 2,1 2,4 2,7 3,0 11,9
Croissance annuelle (%) 14,2 12,6 10,3 15,1 9,7
Sous-total 29,1 30,8 30,3 31,0 31,8 2,3
Croissance annuelle (%) 0,7 5,8 1,7 2,2 2,8
Autres fournisseurs dotés d’installations 0,7 0,9 1,2 1,2 1,2 14,9
Croissance annuelle (%) -1,3 21,0 34,0 5,6 1,7
Revendeurs 1,5 1,5 1,5 1,5 1,6 1,3
Croissance annuelle (%) -3,5 -0,8 2,3 0,9 2,8
Entreprises de câblodistribution  
Télécommunications 12,2 12,7 13,3 13,8 14,2 3,8
Croissance annuelle (%) 7,1 4,0 4,2 4,0 3,0
Revenus des entreprises de câblodistribution 6,2# 6,5# 6,3# 6,3# 6,1 -0,6
Croissance annuelle (%) 7,8 3,7 -1,8 -1,7 -2,2
Sous-total 18,5 19,2 19,6 20,0 20,3 2,4
Croissance annuelle (%) s.o. 3,7 2,2 2,1 1,4
Radiodiffusion – Autres entités 7,6# 8,0# 8,1# 8,1# 8,2 2,0
Croissance annuelle (%) s.o. 5,1 1,6 -0,1 1,4
Total des revenus 57,4 59,3 60,7 61,9 63,2 2,4
Croissance annuelle (%) 3,7 3,4 2,4 1,9 2,1

Source : Données recueillies par le CRTC

Divers fournisseurs utilisent toute une gamme de technologies pour fournir aux Canadiens des services de télécommunication et de radiodiffusion. Ce tableau énumère les différents types de fournisseur de services de télécommunication et de radiodiffusion ainsi que les variations du revenu annuel total de chaque industrie de 2010 à 2014.

b) Caractéristiques de l’industrie

Tableau 3.0.3    Convergence dans l’industrie − câblodistribution c. télécommunications
Année Pourcentage des revenus des
entreprises de câblodistribution tirés
des services de télécommunication
Pourcentage des revenus des
FST titulaires tirés des services
de télévision
2014 70,0 9,3
2013 68,7 8,8
2012 67,7 7,8
2011 66,3 7,2
2010 66,2 6,5
2009 66,4 5,8
2008 66,1 5,3
2007 64,7 4,7

Source : Données recueillies par le CRTC

Ce tableau donne le pourcentage des revenus que les entreprises de câblodistribution perçoivent des services de télécommunication et celui que les FST titulaires (compagnies de téléphone traditionnelles) perçoivent des services de télévision. Il reflète une mesure de l’état de la convergence dans l’industrie entre 2007 et 2014. Les services de télécommunication incluent la téléphonie locale et l’interurbain, Internet, la transmission de données, la liaison spécialisée et les services sans fil.

Tableau 3.0.4  Pourcentage des revenus des services de radiodiffusion et de télécommunication générés par des
entreprises exploitées dans plusieurs secteurs
Nombre de
secteurs où les
entreprises offrent
un service
Nombre des groupes ou entreprises
ayant fait un rapport et exploitées
dans ces secteurs
% des revenus des services de radiodiffusion et
de télécommunication générés dans ces secteurs
2011 2012 2013 2014 2011 2012 2013 2014
11 3 3 3 3 62 61 61# 61
10 0 0 0 0 0 0 0 0
9 1 1 1 1 5 5 5 5
8 4 5 6 5 23 24 25 26
7 1 1 0 0 1 1 0 0
6 6 3 2 2 0 0 0 0
5 11 14 15# 12 0 0 1# 0
4 22 24 31# 28 3 3 2 2
3 35 39 40# 43 1 2 2# 2
2 44 36 41# 40 2 2 1 1
1 217 233 217# 211 2 3 3# 3

Source : Données recueillies par le CRTC

Les données indiquent que les trois fournisseurs qui offrent des services dans les 11 secteurs du marché canadien (radio, télévision, EDR, services spécialisés, vidéo sur demande, services payants, services à la carte de l’industrie de radiodiffusion, ainsi que téléphonie locale et interurbain, Internet, services sans fil, transmission de données et liaison spécialisée de l’industrie des télécommunications) génèrent plus de 61 % du total des revenus des services de communication. Par contre, plus de 211 fournisseurs qui n’offrent qu’un seul service génèrent 3 % des revenus des services de communication.

c)   Rendement financier

Graphique 3.0.2  Pourcentage des revenus totaux des groupes de propriété de services de radiodiffusion et de télécommunication

Ce graphique à barres présente les revenus des services de radiodiffusion et de télécommunication des cinq plus grandes entreprises, des cinq grandes entreprises suivantes et des autres groupes/entreprises pour les années 2012, 2013 et 2014. Cinq plus grandes entreprises : 83 %, 83 %, 84 % ; cinq grandes entreprises suivantes : 10 %, 9 %, et 8 % ; entreprises restantes : 8 %, 8 %, 8 %.

Source : Données recueillies par le CRTC

Un petit nombre de grands groupes de propriété domine le marché canadien des services de communication. Les cinq plus grands groupes/entreprises, Bell, Québecor, Rogers, TELUS et Shaw, perçoivent environ 84 % du total des revenus. Les cinq groupes/entreprises suivants en importance, Astral, Bragg, Cogeco Câble Inc., MTS Allstream et Saskatchewan Telecommunications ainsi que Télésat Canada, réunissent 8 % des revenus et les autres groupes/entreprises se partagent le dernier 8 %. Les revenus des entreprises incluent ceux de leurs affiliées.

Graphique 3.0.3   Revenus des services de communication, par type de fournisseur, 2014

Ce graphique à secteurs montre la répartition en pourcentage des revenus des services de radiodiffusion et de télécommunication par type de fournisseur en 2014. Les données sont tirées du tableau 3.0.2. Il y a cinq types de fournisseurs dans ce graphique à secteurs. FST titulaires : 50 % ; autres entités de radiodiffusion : 13 % ; entreprises de câblodistribution : 32 % ; revendeurs : 3 % ; autres FST dotés d’installations : 2 %.

Source : Données recueillies par le CRTC

Graphique 3.0.4 Revenus des services de radiodiffusion et de télécommunication
(services exemptés et hors programmation exclus)

Ce graphique à histogrammes groupés présente les revenus des services de radiodiffusion et de télécommunication et les revenus combinés en milliards de dollars pour les années 2010 à 2014. Télécommunications : 41,6, 42,8, 43,9, 44,8 et 45,9 ; radiodiffusion : 15,7, 16,6, 16,8, 17,0 et 17,3 ; revenus combinés des services de radiodiffusion et de télécommunication : 57,4, 59,3, 60,7, 61,9 et 63,2.

 Source : Données recueillies par le CRTC

Ce diagramme à barres compare les deux sources principales de revenus des entreprises de câblodistribution: les services de base et facultatifs (les revenus des services de distribution de télévision) et les revenus provenant des services filaires de télécommunication (téléphonie locale, interurbain, transmission de données, liaisons spécialisées et Internet) entre 2010 et 2014.

Ce diagramme exclut les revenus des services par satellite des EDR et des services mobiles sans fil.

Graphique 3.0.5  Revenus des fournisseurs de services par câble, par type de services

Ce graphique de corrélation incluant des colonnes présente, en milliards de dollars, les revenus générés par les fournisseurs de services par câble par année, de 2010 à 2014. Revenus tirés des services de programmation de base et autres que de base offerts par un réseau terrestre : 4,5; 5,0; 5,5; 6,0 et 6,6 milliards, respectivement. Revenus des services de télécommunication filaires exprimés en pourcentage des revenus totaux : 45 %, 47 %, 50 %, 53 % et 56 %.

Source : Données recueillies par le CRTC

Graphique 3.0.6   Composition des revenus canadiens des services de communication de certaines grandes entreprises, 2014

Ce diagramme à bulles indique la composition des sources de revenus canadiens des services de radiodiffusion et de télécommunication des huit plus importants groupes d’entreprises pour 2014. L’importance des revenus de chaque groupe d’entreprises, en relation avec les autres groupes, est illustrée par la taille de la bulle. La composition des sources de revenus est représentée par la position des bulles. Les groupes d’entreprises dont les revenus sont centrés sur les télécommunications sont placés près de l’axe y, alors que les groupes d’entreprises qui sont centrés sur la radiodiffusion sont placés près de l’axe x. Des revenus les plus élevés aux moins élevés : groupe Bell, groupe Rogers, groupe Telus, groupe Shaw, groupe Québecor, groupe MTS Allstream, groupe Cogeco, groupe SaskTel. Axe des y (entreprises centrées sur les télécommunications) à l’axe des x (entreprises centrées sur la radiodiffusion) : groupe Telus, groupe MTS Allstream, groupe Sasktel, groupe Bell, groupe Rogers, groupe Québecor, groupe Cogeco, groupe Shaw.

Source : Données recueillies par le CRTC

Nombre des plus grandes entreprises canadiennes de services de communication offrent des services de télécommunication et de radiodiffusion. Ce graphique illustre les revenus totaux des huit plus grandes entreprises de communication du Canada selon leur taille (la grandeur du cercle est proportionnelle aux revenus) et selon l’industrie (la proximité d’un axe indique la proportion du revenu tiré de ce secteur).

Graphique 3.0.7  Marges des BAIIDA atteintes par les EDR par câble, les compagnies de téléphone traditionnelles
et d’autres fournisseurs de services

Ce graphique à lignes présente les marges des BAIIDA qu’ont obtenues les EDR par câble, les compagnies de téléphone traditionnelles et d’autres fournisseurs de services par année, de 2011 à 2014. Ces marges reflètent les résultats financiers de l’ensemble des services (programmation, programmation exempté et hors programmation). EDR par câble : 44,6 %, 44,6 %, 46,3 % et 46,1 %; compagnies de téléphone traditionnelles : 37,9 %, 37,5 %, 36,6 %, et 37,7 %; autres fournisseurs de services : 4,0 %, 11,1 %, 0,1 % et -10,5 %.

Source : Données recueillies par le CRTC

Ce graphique montre les marges de bénéfice avant intérêt, impôts, dépréciation et amortissement (BAIIDA) pour ce qui est des EDR par câble, des compagnies de téléphone traditionnelles et d’autres fournisseurs (incluant les revendeurs) pour les services des EDR et de télécommunication pour les années 2010 à 2014. Seules les entreprises ayant des revenus de communication canadiens supérieurs à 80 % de leurs revenus totaux ont été incluses dans le calcul du BAIIDA.

La marge de BAIIDA est une mesure de rentabilité; plus la marge de BAIIDA est élevée, plus la rentabilité est forte.

d)  Communications avec les Canadiens 

Tableau 3.0.5 Nombre de communications au sujet des services de communication reçues par le CRTC, par type de sujet
  2009-2010 2010-2011 2011-2012 2012-2013 2013-2014 2014-2015
Demandes de renseignements sur la radiodiffusion1 5 747 6 261 5 829 6 358 4 802 4 938
Plaintes liées à la radiodiffusion1 12 740 10 813 12 419 11 507 11 055 10 115
Plaintes liées aux télécommunications2 s.o. s.o. s.o. s.o. 25 153 27 077
  1. Pour une période de 12 mois : du 1er  avril au 31 mars
  2. Pour une période de 12 mois : du 1er janvier au 31 décembre

Source : Système de suivi de la correspondance du CRTC (Le système de suivi Rapids enregistre toutes les communications comme si elles étaient distinctes, y compris les multiples communications provenant d’un même client et concernant la même plainte. Le véritable nombre de plaintes reçues devrait donc être un peu moins élevé.)

Date de modification :