Accès à la télévision pour les personnes ayant une vision partielle : vidéodescription et description sonore

La description sonore et la vidéodescription rendent les émissions de télévision accessibles aux personnes aveugles ou ayant une vision partielle :

Pourquoi la description sonore et la vidéodescription sont-elles importantes?

Les émissions de télévision sont une source fondamentale d’information, de divertissement et de sport, qui reflètent le vaste éventail d’idées et de points de vue qui caractérisent la société canadienne. Il est important pour les personnes aveugles ou ayant une vision partielle de pouvoir accéder aux émissions de télévision dans un format aussi complet que possible afin que l’ensemble des Canadiens puisse participer à ce média, qui fait partie intégrante de notre quotidien.

Le CRTC, la vidéodescription et la description sonore

Reconnaissant l’importance de la vidéodescription et de la description sonore, le CRTC a commencé, en 2001, à demander à certains télédiffuseurs d’offrir un minimum de programmation décrite.

Le CRTC a de nouveau abordé la question en 2009, au moyen d’une politique qui spécifie que :

Plus récemment, l’initiative Parlons télé du CRTC s’est traduite par la décision d’accroître l’accessibilité de la vidéodescription.

Les répercussions de Parlons télé sur la vidéodescription

Un des résultats de l’initiative Parlons télé, était une décision de rehausser les objectifs de la politique en matière d’accessibilité du CRTC en augmentant la quantité de vidéodescription offerte par les télédiffuseurs, selon des exigences à plusieurs niveaux adaptées à la taille et aux ressources de l’organisme de radiodiffusion.

À la suite de cette décision, certains télédiffuseurs doivent, depuis septembre 2019, offrir la vidéodescription pour toutes les émissions qui s’y prêtent, diffusées entre 19 h et 23 h (heure de grande écoute), sept jours par semaine, tandis que tous les autres télédiffuseurs non exemptés devront présenter quatre heures par semaine de programmation offerte avec la vidéodescription.

Consultez les sommaires de vidéodescription pour obtenir des informations sur le type de contenu contenant de la vidéodescription, et le nombre d'heures de programmation avec de la vidéodescription disponibles.

La programmation qui ne se prête pas à la vidéodescription, comme les bulletins de nouvelles et les émissions de sports, continuera d’être exemptée de ces exigences.

Également dans le cadre de cette décision Parlons télé, les entreprises de distribution de radiodiffusion doivent mettre à la disposition des abonnés du matériel et des télécommandes accessibles, dans la mesure où ceux-ci sont disponibles et compatibles avec les systèmes de distribution. Cette exigence est présente dans la réglementation sur la distriubtion de radiodiffusion (EDR).

Activités en cours – Vidéodescription sur les plateformes de vidéo sur demande

Le 10 aout 2022, le personnel du Conseil a envoyé une lettre aux titulaires de plateformes de vidéo-sur-demande (VSD) demandant des informations concernant la fourniture de vidéodescription sur leurs plateformes de VSD traditionnelles et non-linéaires.

Dans cette lettre, le personnel du Conseil demandait des renseignements concernant la quantité de vidéodescription que le titulaire offre dans la programmation de langue anglaise et en française, ainsi que tout obstacles auxquels il pourrait faire face quant à la fourniture de vidéodescription.

La lettre originale du Conseil et les réponses peuvent être consultées ici.

Activités en cours – Groupe de travail de l’industrie

Un groupe de travail de l’industrie composé de télédiffuseurs et de distributeurs continuera de collaborer avec le CRTC pour rendre la vidéodescription plus fiable et plus accessible, ainsi que pour élaborer et peaufiner des guides des meilleures pratiques au sujet de la vidéodescription.

Autres services de télévision pour les personnes aveugles ou ayant une vision partielle

Des services de lecture autres que la vidéodescription et la description sonore sont offerts aux personnes aveugles ou ayant une vision partielle. Ils s’agissent notamment d’AMI-télé/AMI-tv (service télévisuel d’AMI), AMI-audio (service audio d’AMI de langue anglaise) et le Canal M (service de langue française).

La plupart des entreprises de distribution sont tenues d’offrir ces services, lesquels sont généralement offerts sur une chaîne audio numérique. Pour savoir comment accéder à ces services, veuillez communiquer avec votre entreprise de distribution.

AMI-télé et AMI-tv

AMI-télé et son équivalent en anglais AMI-tv offrent un service numérique 24 heures sur 24 de programmation décrite diversifiée, incluant des films, des séries, des émissions spéciales, des émissions d’actualité et des émissions originales, accessibles à tous. Toutes les émissions comportent de la vidéodescription en clair ainsi que le sous-titrage codé. De plus, il n’est pas nécessaire d’effectuer des démarches particulières ou de se procurer du matériel spécial pour y accéder.

Tous les distributeurs comptant plus de 2 000 abonnés sont tenus d’offrir AMI-télé et AMI-tv dans leur forfait de services de base.

AMI-audio (service de langue anglaise)

Le service AMI-audio (autrefois connu sous le nom VoicePrint) est le service de lecture diffusé le plus important au monde. Il rend accessibles les nouvelles locales, nationales et internationales. Tous les jours, des articles d’actualité provenant de journaux et de magazines à grand tirage sont lus, enregistrés et sont ensuite diffusés à la télévision et sur Internet. Le service AMI­audio diffuse aussi des émissions originales ainsi que des longs métrages et des émissions comportant de la description sonore. Ce service est offert par Accessible Media Inc. (anciennement, National Broadcast Reading Service ou NBRS).

Canal M (service de langue française)

Canal M (autrefois connu sous le nom La Magnétothèque) est un service de lecture de journaux offert 24 heures sur 24 aux personnes aveugles, malvoyantes ou qui éprouvent des difficultés à lire. Ce service produit également des émissions originales.

Déposer une plainte

Toutes les plaintes relatives à la radiodiffusion, y compris celles liées à la vidéodescription et à la description sonore, doivent être formulées par écrit. Pour de plus amples renseignements, consultez la page Comment déposer une plainte relative à la radiodiffusion?

Documents connexes

Pour de plus amples renseignements sur la vidéodescrption et la description sonore, consultez :

AMI-audio et Canal M

Vidéodescription

Distribution de la vidéodescription par les entreprises de distribution de radiodiffusion par câble de classe 2 et de classe 3 et par les exploitants de systèmes de distribution multipoint (Avis public de radiodiffusion CRTC 2006-6)

Date de modification :