Glossaire de télécommunications

Guide du SCD

A-B | C-D | E-F | G-H | I-L | M-N | O-Q | R-S | T-V | W-Z

A

abonnement : produit ou service facturé mis à la disposition d'un client pour son utilisation. Contrairement à un compte, chaque produit ou service constitue un abonnement distinct : un seul compte peut, par exemple, comprendre plusieurs abonnements de service mobile et d'abonnements d'accès à Internet. Les abonnements au service filaire vocal et mobile se mesurent selon le nombre de numéros de téléphone distincts en service; les abonnements à Internet se mesurent selon le nombre d'adresses PI uniques qui peuvent être utilisées simultanément par toutes les parties différentes. Voir également prépayé et postpayé. Anglais : subscription.

accès auxiliaire : Arrangements visant expressément à permettre à un FSI de se raccorder aux utilisateurs finals. Ces arrangements tendent à inclure des capacités de regroupement et d'authentification des utilisateurs. Citons, par exemple, le service d'accès par passerelle de Bell et le service d'accès Internet de tiers (AIT) par câble. Anglais : access ancillary

accès Internet : offre de connectivité de protocole Internet (PI) à un utilisateur final afin que : l'utilisateur final soit en mesure d'envoyer et de recevoir du trafic http et au moins un autre type de trafic d'applications en direction et en provenance d'hôtes offrant ces services et pouvant être atteints par l'entremise du système de noms de domaine administré par ICANN; l'utilisateur final se voie attribuer une adresse unique pour la durée de la connexion, même là où l'adresse n'est routable que par le fournisseur d'accès de l'utilisateur final. L'accès à un réseau fermé consacré à une application PI spécifique, telle la voix par PI, ne constitue donc pas un accès Internet, non plus que l'accès à un réseau privé qui réduit considérablement l'accessibilité en direction ou en provenance d'autres participants de noms de domaine inscrits auprès d'ICANN. Comme protocole de connectivité, l'accès Internet doit être offert par la capacité physique du réseau de même que comme connexion de transmission de données; les installations ou services de couche inférieure de ce type, notamment les frais de LAN ou les frais d'utilisation du réseau mobile, sont des éléments distincts de l'accès Internet. Anglais : Internet access.

acheminement BGP : Border Gateway Protocol. L'implémentation BGP4 est le protocole standard d'acheminement interdomaine pour passer du trafic entre les systèmes autonomes (AS) qui forment l'Internet. Tout réseau Internet doit donc pouvoir utiliser l'acheminement BGP pour pouvoir cheminer du trafic allant vers ou venant d'autres AS. Le protocole BGP est souvent incorporé à l'accès Internet pour le transport Internet, surtout comme produit de gros. Anglais : BGP routing.

activité hors territoire: comprend toutes les activités des ESLT réalisées dans des zones géographiques qui ne font pas partie du territoire national traditionnel des ESLT. Anglais : out-of-territoiry operations.

adresse de facturation : adresse municipale la plus précise, à laquelle une installation ou un service donné de télécommunication est facturée, indépendamment de l'endroit où l'installation prend fin ou le service est livré. Voir aussi adresse de service. Anglais : billing address.

adresse de service : adresse de voirie la plus précise du site où se termine une installation donnée de télécommunications ou, encore, l'endroit où le service de télécommunication est livré par le fournisseur, peu importe le point de facturation. Voir aussi adresse de facturation. Anglais : service address.

adresse PI : numéro 32 bits identifiant chaque expéditeur ou destinataire d'information transmise par paquets dans Internet. Les adresses PI sont assignées et supervisées par ICANN. Anglais : IP address.

AIT – « Accès Internet de tiers », service qui permet aux fournisseurs d'accès Internet d'offrir un accès sur les réseaux de câbles de données, conformément à la décision Télécom CRTC 99-8 et à l'ordonnance Télécom CRTC 2000-789. Voir modem câble. Anglais : TPIA

amont : s'applique, pour l'accès Internet, au trafic acheminé de l'abonné vers le fournisseur de service, parfois pour atteindre d'autres points sur Internet. Anglais : upstream.

amortissement : répartition graduelle des dépenses des immobilisations incorporelles ainsi que des frais reportés, tels l'achalandage, les brevets, le coût du financement ou les frais de transformation commerciale, sur une période de plus d'un an. Anglais: amortization.

AMPS : Service téléphonique mobile perfectionné. Protocole de communications qui repose sur les radiofréquences de la bande de 800 MHz (mégahertz) et sert à fournir des services de télécommunication mobile, y compris l'intéropérabilité avec le RTPC (réseau téléphonique public commuté) par fil. Anglais : AMPS.

Apparu au début des années 1980, l'AMPS a été l'un des protocoles initiaux de téléphone cellulaire largement déployés; avec le TACS (Total Access Communication System) et le SNRM (système nordique de radiotéléphones mobiles), l'AMPS était l'un des services de base mobiles et analogiques de première génération (G1). Les implémentations de l'AMPS comprennent l'AMPS-E (AMPS élargi), qui se sert d'une gamme plus étendue du spectre, et l'AMPS-BE (AMPS à bande étroite), qui triple l'implémentation initiale de compression de la voix; l'AMPS-N (AMPS numérique), protocole mobile de deuxième génération (2G), a été la première implémentation numérique largement déployée de l'AMPS. Anglais : AMPS (Advanced Mobile Phone System).

AMRC: accès multiple par répartition de code (AMRC), ou accès multiple par différence de code. Un protocole d'interface hertzienne pour étalement du spectre, qui se sert de radiofréquences pour fournir les services de télécommunications mobiles, y compris l'intéropérabilité avec le RTPC (réseau téléphonique public commuté) par fil. Service soi-disant de « deuxième génération » (2G), l'ARMC a été conçu aux É.-U. par Qualcomm et, avec AMRT (ARMT) et GSM, il est l'un des trios grands protocole d'implémentations servant à la prestation de services téléphoniques mobiles SCP. Anglais : CDMA.

AMRC 1xRTT : désigné aussi par AMRC2000 1x, le 1xRTT est le premier stade de AMRC2000, service planifié de « troisième génération » (3G), conforme à la norme IMT-2000 de l'UIT pour les services UMTS (système universel de télécommunication mobile) dans la livraison de données de large bande à proximité par service mobile. Comme étape intermédiaire vers l'armc2000, l'implémentation du 1XRTT n'exige que de modestes mises à niveau matérielles et logicielles de l'infrastructure existante de l'ARMC. Comme le GPRS, le AMRC 1xRTT est un soi-disant service de « deuxième génération et demie » (2,5G). Anglais : CDMA 1xRTT.

AMRT (non-GSM) : accès multiple par répartition dans le temps (AMRT). Technologie d'interface aérienne numérique qui assigne des intervalles uniques à chaque communication d'utilisateur, permettant ainsi la séparation en temps réel par l'expéditeur et la reconstruction par le destinataire de chaque communication d'une session, puis facilitant les services de télécommunication mobiles qui comprennent l'interopérabilité avec le RTPC (réseau téléphonique public permuté) par fil. Même si le GSM et, dans une certaine mesure, la RMSA sont des protocoles de communications mobiles reposant sur le AMRT, les communications vocales mobiles branchées au RTPC peuvent également se servir d'implémentations AMRT non-GSM, en particulier la spécification IS-136. La plupart des implémentations AMRT non-GSM sont des soi-disant protocoles sans fil de « deuxième génération » (2G), y compris l'implémentation de 1900 MHz qui sert à livrer les SCP. Anglais : TDMA (non-GSM).

annualisation : traduction ou conversion de données pour une partie de l'année, pour plus d'un an, ou qui fluctue au cours d'une année, sous forme de montant ou de taux annuel ou d'équivalent d'un an. Anglais: annualization.

appel d'arrivée : appel reçu par un abonné. Anglais : terminating call.

appel de départ : appel initié par un abonné. Anglais : originating call.

appel de longue portée : voir interurbain. Anglais : long distance call.

appel domestique : voir appel intérieur. Anglais : domestic call.

appel É.-U. : en communications interurbaines RTPC, connexion qui provient du Canada et se termine aux États-Unis, ou qui provient des États-Unis et se termine au Canada, ou – dans le cas d'un téléphone mobile dont la zone d'appels locaux est au Canada – connexion qui commence et se termine aux États-Unis où un appel mobile combine deux types de segment interurbain, l'appel est comptabilisé selon le segment le plus long et seulement une minute d'interurbain est comptée pour chaque minute de temps d'antenne facturée. Anglais : U.S. call.

appel intérieur : en communications interurbaines RTPC, une connexion de réseau filaire ou de téléphone payant vocal qui provient d'une zone d'appels locaux au Canada et se termine dans une autre zone d'appel au Canada, ou une connexion mobile qui provient de l'extérieur de la zone d'appel de ce terminal au Canada et/ou se termine en dehors de la zone d'appels locaux du terminal au Canada. Lorsqu'un appel mobile combine deux types de segment interurbain, l'appel est comptabilisé selon le segment le plus long; une seule minute d'interurbain est comptée pour chaque minute de temps d'utilisation facturé. Anglais : domestic call.

appel international : dans les communications interurbaines sur RTPC, connexion qui provient du Canada et se termine dans tout autre pays sauf les États-Unis, ou qui provient de n'importe quel pays sauf le Canada ou les États-Unis et se termine au Canada. Dans le cas d'un téléphone mobile dont la zone d'appels locaux se trouve au Canada, un appel international s'effectue également lorsque la connexion provient d'un pays autre que le Canada et les États-Unis et s'y termine, ou provient des États-Unis et se termine hors du Canada et des États-Unis, ou provient de l'extérieur du Canada et des États-Unis et se termine aux États-Unis. On appelle parfois les appels interurbains internationaux, des appels outre-mer. Anglais : international call.

application : tous les éléments programmables—vérification d'erreurs, acheminement des messages, logiciels, interfaces avec l'utilisateur—qui, ensemble, utilisent la connectivité de réseau comme plateforme pour offrir aux utilisateurs finals des services utilisables, comme la téléphonie vocale ou le Web. L'application est la troisième tranche du modèle d'application de connectivité à capacité verticale à trois tranches utilisée dans le processus de surveillance de télécommunications du CRTC et correspond à la quatrième couche et plus du modèle de référence OSI. Anglais : application.

application de données : toute application ou service qui se situe au-dessus de la couche connectivité et qui se sert d'une interface numérique pour faciliter l'interaction de l'utilisateur dans le cadre d'une fonction spécifique ou d'un groupe de fonctions. Les applications de données sont disponibles sur une variété de platesformes, notamment les téléphones mobiles; le SMC et le WAP sont des exemples d'applications de données mobiles. Anglais : data application.

application vocale : toute application ou service qui utilise des communications vocales, y compris le service vocal RTPC, également connue sous l'appellation de « service téléphonique de base »; les fonctions y reliées, comme le courrier vocal; et des services comme la téléconférence et l'audiotexte. Anglais : voice application .

AS : Système autonome. En acheminement BGP, un système autonome est une collection de routeurs de Protocole Internet, identifiés par leur préfixe PI, dont la politique d'acheminement unique et clairement énoncée est coordonnée par une entité administrative formée d'un exploitant de réseau ou de plus d'un. Chaque SA est identifié mondialement par un numéro AS (NAS) à deux octets et unique, assigné et géré par un registre de numérotage régional tel que l'American Registry for Internet Numbers (ARIN), l'Asia-Pacific Network Infomation Center (APNIC) ou les Réseaux PI Européens Network Coordination Centre (RIPE NCC). Pour être admissible à une désignation AS, un réseau Internet doit normalement avoir au moins deux connexions Internet distinctes. Les numéros AS ont commencé à 1 et dépassaient 13 001 à la rédaction du présent document. Anglais: AS (Autonomous System).

ASCII : Code américain normalisé pour l'échange d'information. Norme de codage simple des documents en format texte sur ordinateur. Les fichiers enregistrés en HTML, Microsoft Word, PDF ou RTF (Rich Text Format) ne sont pas des fichiers ASCII; la plupart des logiciels de base de données et de traitement de texte peuvent enregistrer des fichiers ASCII si l'option de texte simple est sélectionnée. Anglais : ASCII (American Standard Code for Information Interchange).

au détail : prestation de service de télécommunication ou offre d'installation pour utilisateur final, y compris l'établissement des communications et l'utilisation de dorsale. Voir aussi de gros. Anglais: retail.

aval : s'applique, pour l'accès Internet, au trafic acheminé du fournisseur de service vers l'abonné. Anglais : downstream.

B

BAII : bénifice avant intérêts et impôts; bénéfice d'exploitation après avoir soustrait les frais d'exploitation, la dépréciation et l'amortissement, mais avant de soustraire les sommes pour le paiement d'intérêt et de l'impôt. Anglais : EBIT.

bande du spectre : voir fréquence. Anglais : spectrum band.

bande élargie : dans le cas d'une liaison de télécommunications point à point, possibilités dans les deux directions, dont au moins une vitesse dans une direction dépasse 64 kbps et peut atteindre 1,544 Mbps inclusivement. Voir aussi bande passante, large bande ou bande étroite. Anglais: wideband.

bande étroite : sur un lien d'accès à des données point à point, possibilités dans les deux sens, à une vitesse ne dépassant pas 128 kbps. Voir aussi bande passante, largeur de bande, bande élargie, Internet haute vitesse ou large bande. Anglais: narrowband.

bande passante : capacité de transport d'une connexion de télécommunication de point à point, habituellement exprimée par le nombre de cycles par seconde (Hertz, ou Hz) dans les systèmes analogues et par le nombre de bits par seconde (bps, ou bps) dans les systèmes numériques. Les segments de réseau à bande étroite offrent des possibilités d'une vitesse bidirectionnelle qui ne dépasse pas 64 kbps. Les segments de réseau à bande élargie dépassent 64 Kbps et peuvent atteindre 1,544 Mbps inclusivement. Les segments de réseau à large bande dépassent 1,544 Kbps. Anglais : bandwidth.

bande passante Internet : bande passante de réseau réservée, à la couche 3, au trafic Internet. Anglais : Internet capacity bandwith.

base annualisée : base méthodologique à partir de laquelle un ensemble de données est annualisé; lorsque les données sont disponibles pour divers points d'une même année, la base de l'annualisation est le nombre des points utilisés en annualisant les données. Une base annualisée fréquente est la moyenne des 13 points, calculée comme moyenne des points de données à un jour équivalent pour 13 mois consécutifs, tel le premier jour de janvier à janvier. Anglais : annualization basis.

bidirectionnel : duplex intégral; bilateral simultané. Service de communication capable de transmettre dans les deux sens simultanément dans le même segment de réseau physique ou logique. Voir également câble coaxial. Anglais : two-way.

bilan : énoncé officiel d'une position financière, sous la forme d'une déclaration concise montrant une vue véritable et équitable du total des actifs, du passif et du capital-actions des propriétaires à la fin de la dernière journée d'une période de déclaration. Anglais : balance sheet.

branchement optique résidentiel –Fibre provenant d'une installation de commutation (un concentrateur, un centre distant ou un central local) et se terminant à un domicile. Anglais : Fibres to the home

en haut

C

câblage intérieur : les fils téléphoniques ou autres segments de réseau qui commencent à un point de démarcation donné du fournisseur de services et se terminent dans les locaux de l'utilisateur final, qui servent exclusivement à la desserte de cet utilisateur, et qui sont sous la responsabilité et le contrôle de cet utilisateur. Le câblage intérieur peut être constitué de câble coaxial, de cuivre, ou de fibre optique, bien qu'elle ne se limite à ceux-ci. Anglais : inside wire.

câble coaxial : fil de cuivre entouré d'un isolant lui-même entouré d'un blindage de fils tressés, réduisant au minimum les parasites électriques et de radiofréquence. Le câble coaxial est le type de câble le plus commun utilisé dans les lignes d'accès réseau qui transportent les signaux de télévision et les autres signaux audiovisuels au domicile du client. Les lignes d'accès coaxiales bidirectionnelles, ou entièrement duplex, permettent de déployer Internet duplex à haute vitesse sur le câble en utilisant un système de modem par câble utilisant une configuration hybride fibre-câble-coaxial, mais les abonnements au coaxial avec retour téléphonique peuvent également être comptés comme des abonnements Internet à bande étroite, à bande élargie ou à large bande. Voir également fibre optique. Anglais : coaxial cable.

câblemodem : voir modem câble. Anglais: cable modem.

capacité : support physique de communications dont est composé un segment de réseau, y compris ses propriétés électriques et mécaniques; les lignes d'accès au réseau, telles les paires torsadées en cuivre sont des exemples de la capacité. La capacité est le premier du modèle à trois tranches capacité-connectivité-applications servant au processus de surveillance des télécommunications du CRTC, et correspond à la couche 1 ou à la couche physique du modèle de référence OSI; la capacité se mesure habituellement en fonction du débit maximal théorique selon la technologie existantem disponible sur le marché. Anglais : capacity.

capacité Internet : voir bande passante Internet. Anglais : Internet capacity.

carte d'appel : support physique, souvent sous la forme d'une carte pouvant être introduite dans un portefeuille, en plastique ou en papier. Cette carte renferme les informations contractuelles relatives à l'utilisation de services d'appels interurbains prépayés ou postpayés du fournisseur de carte d'appel. Les appels interurbains faits avec une carte d'appel sont un forme de contournement qui permet de choisir un fournisseur de services d'appels interurbains pour un appel spécifique. Il se fait en deux volets : d'abord en composant un numéro pour accédeur au réseau du fournisseur, et ensuite en composant le numéro de destination à partir du réseau du même fournisseur.

Une carte d'appel postpayée est habituellement offerte par un fournisseur d'interurbains à ses abonnés, particulièrement lorsque le particulier est également un abonné au service filaire du même fournisseur. Une carte d'appel prépayée est habituellement achetée, par contre; des frais sont déduits du compte de l'acheteur pour les appels interurbains, jusqu'à ce que la valeur du compte soit rendue à zéro. Des frais peuvent également être déduits contre l'utilisation d'un numéro d'accès sans frais en sus des frais liés au numéro de destination. Le cas échéant, le fournisseur de carte d'appel peut comptabiliser ces minutes sans frais facturées séparément en tant que frais d'appel interurbain créant, par ce fait, deux minutes d'appel interurbain pour chaque minute pendant laquelle la connexion RTPC a été établie. Anglais : calling card.

cellule : Voir sous « station de base ». Anglais : cell site

cellule du formulaire : position sur une grille définie explicitement par un formulaire ou un questionnaire de sondage, par opposition à une position sur une grille définie par un logiciel comme un tableur Excel. Une cellule de formulaire se caractérise selon la coordonnée verticale de la colonne du formulaire et la coordonnée horizontale de la rangée du formulaire, dans cet ordre. Anglais : form cell.

central : unité de base servant à l'administration et à la fourniture du service téléphonique par une ESLT, qui englobe normalement une ville, une petite agglomération ou un village et les régions environnantes. À l'intérieur d'un central et des autres centraux visés par un service régional (SR) ou des services semblables avec ce central, tous les abonnés peuvent effectuer un nombre illimité d'appels de durée quelconque à tous les autres abonnés, sans devoir payer de frais d'appel interurbain. Les centraux pour lesquels un SR ou des services semblables ont été établis continuent néanmoins d'être séparés et distincts. Anglais : exchange.

central téléphonique : pièce ou immeuble équipé pour que les lignes d'accès au réseau dont la terminaison se trouve à cet endroit puissent être interconnectées ensemble et à d'autres portions du RTPC, selon les besoins. Voir aussi secteur d'appel local. Anglais : Central Office (CO).

centre de commutation mobile (CCM) : Commutateur de télécommunications perfectionné qui, dans une architecture de réseau cellulaire, gère et traite les appels et transmissions à commutation de circuits entre les stations de base et les utilisateurs du service cellulaire.  Anglais : mobile switch centre

Centrex : service téléphonique commercial offert par un fournisseur de services et qui permet d'accéder directement à un poste de client, de transférer les appels d'arrivée, depuis un poste à un autre, d'identifier les téléphones supplémentaires aux fins de la facturation des appels interurbains. Les caractéristiques de Centrex se comparent à celle du service PBX, mais Centrex repose sur de l'équipement de commutation qui se trouve habituellement en partie (Centrex CU) ou complètement (Centrex CO) dans les locaux du fournisseur de services. Anglais : Centrex.

coax de retour téléphonique : voir câble coaxial. Anglais : telephone-return coax.

code postal : codes dont se servent les services postaux pour diviser de grandes régions géographiques en zones distinctes afin de simplifier la livraison. Au Canada, les codes postaux sont des séries de six caractères, qui reposent sur le mode de présentation alphanumérique lettre/chiffre/lettre; espace complet; chiffre, lettre, chiffre — par exemple, A1A 1A1. Les trois premiers caractères du code postal sont désignés par région de tri d'acheminement (RTA) et représentent une région géographique; les trois derniers caractères du code postal sont désignés par unité de distribution locale; ils identifient partiellement ou complètement une rue, un immeuble résidentiel ou un groupe de bureaux de poste ruraux. Anglais: postal code.

colonne du formulaire : voir cellule de formulaire (form cell). Anglais : form column.

commutateurs et passerelles mous pour voix sur IP –Équipement de commutation, de signalisation, d'acheminement et de traitement servant à offrir des services de télécommunication vocaux utilisant les protocoles Internet. Anglais : VOIP soft switches and gateways

commutation et groupement : frais d'interconnexion tarifés qu'un fournisseur de services doit payer à un autre fournisseur de services pour charger le trafic RTPC du réseau du premier sur celui du dernier. La commutation et le groupement peuvent être payée afin de terminer le trafic sur une ligne d'accès locale (commutation locale) ou afin de transporter le trafic sur un réseau longue portée (transit interurbain). Anglais : switching and aggregation.

compagnie apparentée : S'entend d'une société apparentée telle que définie à la section 3840 du Manuel de l'Institut canadien des comptables agréés. Les compagnies qui déposent des rapports annuels ou mensuels au nom d'un groupe de compagnies apparentées exploitant à titre de FST doivent également déposer des rapports distincts accompagnés de pièces justificatives pour chacune des compagnies. Lorsque vous déposez votre formulaire de rapport annuel, vous devez y inclure la liste de tous les FST apparentés, que ces compagnies déposent leurs rapports individuellement ou collectivement. Le seuil de 10 millions de dollars en revenus provenant des services de télécommunication canadiens s'applique à l'ensemble du groupe de compagnies apparentées. Anglais : Related Companies

compagnie de groupe : une compagnie est une compagnie de groupe par rapport à une autre société si l'une d‘elle est une filiale de l'autre ou si les deux sont des filiales de la même personne morale ou si chacune d'elles est sous le contrôle de la même personne. Deux compagnies du même groupe sont des compagnies apparentées. Voir aussi dans le groupe, hors groupe, filiale. Anglais : group company.

compagnies du groupe : deux compagnies ou autres entités juridiques peuvent appartenir à un même groupe — et donc avoir ensemble des rapports dans le groupe— lorsque : une compagnie, directement ou indirectement, par l'entremise d'un ou de plus d'un intermédiaire, détient une part majoritaire (>50 %) dans la deuxième compagnie, ou appartient majoritairement à la deuxième compagnie, ou relève d'un propriétaire commun aux deux; ou un seul membre ou plusieurs d'une même famille immédiate détient une part majoritaire dans les deux compagnies, directement ou indirectement par l'entremise d'un intermédiaire ou de plus d'un. Voir aussi compagnie de groupe, compagnies hors groupe, filiale. Anglais : in group companies.

compagnies hors groupe : deux entreprises ou autres entités juridiques dont on peut dire qu'elles ne sont pas dans le même groupe — et, par conséquent, ont entre elles des relations hors du groupe — lorsque leurs rapports ne répondent pas aux critères des compagnies du groupe, définies par une participation majoritaire dans la propriété ou par une participation majoritaire commune sous une société mère. Voir aussi compagnies de groupe, compagnies du groupe, compagnie apparentée, filiale. Anglais : out of group companies.

composition au clavier : terme générique pour la composition multifréquence à deux tonalités (MDT) au moyen de boutons-poussoirs sur un téléphone à clavier. Système qui signale les numéros composés du RTPC afin de réduire l'affaiblissement ainsi que l'interférence et d'empêcher la voix humaine d'imiter par inadvertance les codes de signalisation; chaque signal de SMDT comporte deux tonalités simultanées, dont une, d'un ensemble de quatre tonalités de basses fréquences possibles (697-941 Hz) et, une autre, d'un ensemble de quatre tonalités de hautes fréquences possibles (1209-1633 Hz). Le service de composition au clavier est offert par la plupart des fournisseurs pour des frais vocaux par fil et, aussi, mobiles; certains fournisseurs de service vocaux par fil comptabilisent toutefois à part la composition au clavier, y compris les fournisseurs qui en font un service facultatif. Peu importe la structure des prix du fournisseur individuel, les revenus de la composition au clavier sont toutefois compris lors du calcul du revenu de tarif local. Anglais : touchtone.

composition Internet : méthode d'accès permettant à un terminal d'ordinateur, s'il se sert d'une connexion RTPC commutée, d'utiliser du matériel conforme au standards v.90 ou v.92 de l'UIT afin d'avoir une liaison de communication commutée avec un autre terminal d'ordinateur, et ce, par l'entremise de la bande de fréquences vocales (0-4000 Hz) de paires torsadées en cuivre, et d'accéder à Internet grâce liaison de communication commutée d'un ordinateur à un autre. Anglais : dial-up Internet.

composition Internet accélérée : service d'accès à Internet qui utilise un logiciel intégré permettant une composition plus rapide que la composition Internet habituelle. Anglais : accelerated Dial-up

compte : ensemble de produits, services et articles produisant des revenus facturés à une seule entité. Cette entité peut être une entreprise, une direction opérationnelle, un groupe, un organisme, une personne particulière ou une autre unité. Il arrive parfois qu'on maintienne des niveaux de comptes multiples, surtout dans le cas des entreprises ou des franchises facturées séparément mais dont on suit les relations avec une entité organisationnelle unique. Dans le cadre du processus de surveillance du CRTC, ces comptes sont habituellement énumérés au niveau le plus dégroupé (le plus bas) disponible. Anglais : account.

compte d'affaires : compte facturé à un client commercial ou institutionnel, par opposition à un compte résidentiel ou de consommateur. Les clients commerciaux et institutionnels comprennent les entreprises commerciales financières et non financières ainsi que les sociétés d'État; les institutions publiques telles que les hôpitaux, les écoles et les universités; les organismes gouvernementaux, y compris les niveaux fédéral, provincial, territorial et municipal. Anglais : business account.

compte résidentiel : compte facturé à une personne ou à un foyer; parfois désigné par compte de client. Voir aussi compte d'affaires. Anglais : residential account.

connectivité : protocoles, services et systèmes de signalisation spécifiques qui permettent au trafic analogique et numérique de circuler à l'aide de la capacité physique, de telle sorte que les applications telles que la téléphonie classique et le Web puissent fonctionner. La connectivité est le second du modèle à trois tranches capacité-connectivité-applications servant au processus de surveillance des télécommunications du CRTC, et correspond à la couche 2 (liaison de données) et 3 (réseau) du modèle de référence OSI. Anglais : connectivity.

connectivité PI : voir protocole Internet. Anglais : IP connectivity.

contournement : méthode en deux étapes pour éviter l'entreprise reliée à une EIB afin de choisir un fournisseur de services interurbains sur une base d'appel par appel, en composant un numéro d'accès pour entrer sur le réseau du fournisseur de services non raccordé à une EIB, puis en composant le numéro de destination à l'intérieur du réseau du fournisseur de ce service. Il existe deux types de contournement : L'« appel 101 », lorsqu'un numéro d'accès à sept chiffres commencant par 101 est fourni à l'utilisateur. Dans ce cas, la facturation au détail est administrée par le fournisseur du réseau filaire vocal de l'abonné, ce qui permet de composer en mode postpayé et sans carte d'appel. Lorsqu'un numéro « 101 » n'est pas fourni, l'abonné compose un numéro RTCP traditionnel pour accéder au réseau du fournisseur d'interurbains, et des dispositions de facturation sont prises directement entre l'abonné et le fournisseur, souvent sous la forme d'une carte d'appel ou d'une carte de crédit. Ce contournement « non-101 » peut notamment être invoqué à partir de terminaux qui n'offrent pas normalement un choix de fournisseurs interurbains aux particuliers, comme le téléphone vocal mobile, le téléphone payant et certains terminaux Centrex ou PBX interconnectés à un RTPC. Anglais : dial-around.

contribution : Les revenus de contribution se composent du montant total reçu du fonds central ou directement des autres entreprises; les dépenses de contribution se composent du montant total payé au fonds central ou directement aux autres entreprises. Même si les revenus de contribution ont trait aux revenus des réseaux filaires vocaux apparentés, ils sont considérés comme un poste distinct et ne devraient pas être classifiés comme sous-ensemble du réseau filaire vocal. Anglais : Contribution

couche 1 : couche physique dans le modèle de référence OSI. Voir capacité. Anglais : layer one.

couche 2 : couche liaison de données dans le modèle de référence OSI. Voir aussi connectivité. Anglais : layer two.

couche 3 : couche réseau dans le modèle de référence OSI. Voir aussi connectivité. Anglais : layer three.

couche liaison de données : couche 2 du modèle de référence OSI. La couche liaison de données procure les moyens fonctionnels et procéduraux permettant de déplacer les données dans un segment de réseau physique et au-delà de celui-ci, transformant une installation de transmission brute en un réseau de télécommunications. Le MTA, le relais de trame, et le X.25 sont des exemples de protocole de couche liaison de données. Anglais : data link layer.

couche réseau : couche 3 du modèle de référence OSI. La couche réseau s'occupe d'acheminement et de réacheminement de réseau, de contrôle du flux, de segmentation/désegmentation, de fonctions de contrôle d'erreurs, de diverses liaisons de données à rassembler afin que les données puissent être livrées entre des nœuds de liaisons de données qui sont interconnectées. Le PI est un exemple de protocole de couche réseau. Anglais : network layer.

courriel : échange de messages partiellement ou complètement textuels entre des terminaux d'ordinateurs fixes ou mobiles ou des machines semblables. Parmi les protocoles répandus consacrés à l'échange du courrier électronique dans Internet, il y a POP3 (protocole de bureau de poste 3), qui permet de recevoir du courriel sur un ordinateur local; IMAP (protocole d'accès message Internet), grâce auquel il est possible de recevoir et de lire du courriel stocké sur un serveur éloigné; SMTP (protocole de transfert de courrier simple) – il sert à envoyer du courrier électronique; des protocoles exclusifs de courrier électronique Internet conçus par Microsoft et Lotus sont aussi beaucoup utilisés. Où les comptes de courriel POP3 et les services SMTP sont groupés par les FSI dans le cadre d'un abonnement standard, et où il n'y a pas d'abonnement offert à un coût inférieur sans les services POP3 et/ou SMTP chez le même FSI, on dit alors que les services de courrier électronique ont été fournis sans revenus, et tous les frais sont attribués à l'offre abonnement. Où les comptes de courriel reposant sur le Web sont groupés dans une offre de services donnée et tous les frais sont fondés sur l'accès à tout le Web, y compris, notamment, les comptes de courrier électroniques Web, on dit alors que les services de courriel ont été offerts sans revenus, et tous les frais sont assignés aux services facturés selon qu'il est approprié. Anglais : e-mail.

cuivre : métal utilisé dans la plupart des câbles coaxiaux et des lignes d'accès au réseau RTPC. Ces dernières utilisent souvent une paire de fils de cuivre torsadés, paire de fils isolés indépendamment et torsadés l'un sur l'autre. Anglais : copper.

en haut

D

débit annoncé : pour les services de connectivité, par exemple d'accès Internet, vitesse de transmission (en bits ou en multiples de bits) ayant trait à une offre de produit particulier. Le débit annoncé peut facultativement, mais non obligatoirement, être garanti dans le cadre d'un contrat avec l'acheteur. Anglais : advertised throughput.

Déclarations de conformité : Déclaration que le fournisseur de services de télécommunication (FST) doit produire pour attester l'exactitude de l'information financière présentée, notamment le rapport annuel des revenus, les formulaires connexes et les états financiers. Si le FST dispose d'états financiers vérifiés, il doit en faire attester l'exactitude des renseignements déposés par son vérificateur externe. S'il n'a pas d'états financiers vérifiés, il peut obtenir d'un vérificateur externe une attestation de l'exactitude des renseignements déposés ou fournir un affidavit signé par deux agents de la compagnie, dont le directeur financier. Anglais : Compliance Statement

de gros : s'applique à un service ou à une installation de télécommunications offert à un fournisseur de service, que ce fournisseur refacture le service ou l'installation à une autre entité ou qu'il utilise le service ou l'installation à l'interne pour assurer les services qu'il facture. Anglais : wholesale.

dépense : coût lié au processus qui engendre le revenu, mesuré par le coût des biens et services consommés dans le cadre de l'exploitation de l'entreprise. Anglais : expense.

dépense en immobilisations : coût de l'approvisionnement, de la construction et de l'installation d'immeubles et de matériel durables, que ce soit en raison de l'usure ou de la désuétude, de l'ajout à des biens existants ou pour les louer à d'autres. Anglais : capital expenditure.

dépréciation : répartition des dépenses pour les immobilisations telles que la propriété (sauf le terrain), l'usine et le matériel au cours d'une période de plus d'un an. Anglais : depreciation.

distribution vidéo : Équipement servant à fournir des services de télédistribution. Anglais : Video distribution

DNS : Système des noms de domaine. Application répartie pour inscrire les noms de domaine alphanumériques, tel « www.crtc.gc.ca »; assigner à chacun de ces noms une adresse PI correspondante et inscrite séparément telle que « 198.103.61.7 »; interroger fréquemment une base de données à jour afin d'apparier les noms de domaine et les adresses PI. Et l'implémentation du SDN et le contenu de la base de données qui définit la norme Internet sont supervisés par l'ICANN. Anglais : DNS.

données câble : Système de transfert de données au moyen d'un système de télédistribution par câble coaxial ou par câble hybride à fibre optique et câble coaxial. Voir modem câble. Anglais : Cable Data

dorsale : segments du réseau central assurant la connexion de deux nœuds de réseau ou plus, aux fins du trafic en transit du réseau, entre les nœuds de bordure. Voir aussi dorsale Internet, dorsale de longue distance, dorsale de courte distance, dorsale vocale. Anglais : backbone.

dorsale de courte distance : réseau métropolitain constitué de segments de réseaux intervilles de point à point ayant pour fonction de transporter le trafic de transit entre les nœuds de bordure. Anglais : short-haul backbone.

dorsale Internet : ensemble des connexions réseau existant entre les ordinateurs acheminant le trafic PI accumulé des utilisateurs finals, à l'aide d'Internet. Les dorsales Internet sont mesurées comme séries de liaisons routeur à routeur, où à chaque lien est assignée une capacité discrète reposant sur la capacité (en Mbps) consacrée au trafic Internet de ce lien; où chaque routeur est une routeur de base dont les liens directs mènent à d'autre matériel d'acheminement et non à des terminaux d'utilisateurs finals; où chaque liaison routeur à routeur fait partie d'un seul système autonome. Anglais : Internet backbone.

dorsale longue distance : réseaux infrastructurel composé de segments de réseau intervilles dont la fonction est de transporter le trafic du réseau entre les nœuds d'extrémité. Anglais : long-haul backbone.

dorsale vocale : ensemble des connexions réseau entre les commutateurs interurbains, interubains/de transit, qui déplacent le trafic cumulatif de la voix et de la télécopie entre les terminaux de RTPC, quels que soient les protocoles ou l'équipement ou les installations servant à cette fin. Les dorsales vocales sont mesurées sous forme de séries de liaisons commutateur à commutateur, où est assignée à chaque liaison une capacité discrète reposant sur une estimation de la capacité réelle ou moyenne (en Mbps) consacrée au déplacement du trafic vocal par cette liaison. Anglais : voice backbone.

double tonalié multifréquence (DMTF) : voir composition au clavier. Anglais : Dual Tone Multifrequency (DTMF).

DTMF : double tonalité multifréquence. Voir composition au clavier. Anglais : DTMF.

DUI (Droit d'usage indéfectible) – Droit inconditionnel d'utiliser une installation, comme un câble à fibres optiques. Le détenteur d'un DUI possède des privilèges généralement liés à la propriété, sauf le droit de contrôler l'exploitation de l'installation où se trouve le circuit. Anglais : IRV

en haut

E

EBE: excédent brut d'exploitation. Revenu d'exploitation après avoir soustrait les frais d'exploitation, mais avant de soustraire les sommes pour le paiement d'intérêt, l'impôt, la dépréciation et l'amortissement. Anglais : EBITDA.

EIB (Entreprise intercirconscription de base) : le fournisseur désigné par l'abonné à un service vocal pour offrir les services interurbains directs sur cette ligne. Lorsqu'un abonné désire faire un appel interurbain vocal en recourant à une entreprise autre que son EIB, l'abonné doit utiliser une méthode de contournement pour pouvoir accéder aux réseaux des autres fournisseurs. S'appelle parfois présélection ou préabonnement. Anglais : PIC (Primary Interexchange Carrier).

en réseau: appel provenant du ou se terminant sur le réseau géré par le fournisseur de services de l'abonné. Voir également hors réseau. Anglais : on-net.

entité déclarante : Personne morale ayant déclaré, en 2003, des revenus générés par l'un ou l'autre des services figurant dans la liste du formulaire 03-120. Anglais : Reporting entity

entreprise moyenne : Voir moyenne entreprise. Anglais : medium business.

équipement et accessoires de clientèle (brut) : voir équipement terminal. Anglais : customer equipment & accessories (gross).

équipement terminal : tout appareil fixe ou mobile, y compris les combinés téléphoniques, l'équipement autocommutateur privé (PBX), les systèmes téléphoniques à poussoir ou polyvalents, les dispositifs complémentaires, servant au client ou à l'abonné et se trouvant physiquement dans les locaux de ce client ou que, en général, le client transporte lui-même. Les dépenses ou les revenus bruts liés à l'équipement et aux accessoires du client représentent les dépenses ou les revenus totaux associés à ces éléments, avant les subventions ou les autres frais ou revenus compensatoires. Anglais : terminal equipment.

Équivalent de SAR : En ce qui concerne la définition de SAR, un équivalent de SAR est aussi une connexion filaire qui raccorde le local d'un client au RTPC et qui comprend un numéro de téléphone et une connexion au RTPC. Toutefois, l'accès au central du fournisseur de services depuis le local du client se fait à partir d'un accès à large bande. Comme le fournisseur de l'équivalent de SAR ne fournit pas intrinsèquement l'accès avec le service, on parle aussi de service indépendant de l'accès. On quantifie l'équivalent de SAR en mesurant le nombre total de numéros de téléphone principaux en service dans la circonscription à laquelle est rattaché le numéro de téléphone principal. Anglais : NAS-equivalent.

excédent : unités additionnelles, p. ex. des giga-octets ou le coût d'unités supplémentaires, qui dépassent un plafond de trafic. Anglais : overage.

excédent brut d'exploitation : voir EBE. Anglais : earnings before interest, taxes, and depreciation of assets.

Exploitant de réseau virtuel mobile (ERVM) : Fournisseur de services mobiles qui conclut des accords avec un ou plusieurs autres exploitants de services mobiles dans le but de revendre des forfaits, préétablis ou remaniés, de services sans fil mobiles. L'ERVM s'occupe lui‑même de l'aide à la clientèle, de la facturation, de la commercialisation et des marques de commerce. Anglais : mobile virtual network operator (MVNO)

en haut

F

fibre : version abrégée de fibre optique. Anglais : fibre.

fibre-câble-coaxial : voir câble coaxial. Anglais : hybrid fibre-coax.

fibre en service : câble de fibre optique attaché à un matériel de transmission, donc en service. Voir également fibre optique inutilisée. Anglais : lit fibre.

fibre optique : médium et technologie associés à la transmission d'information sous forme d'impulsions lumineuses guidées par un filament de matériau diélectrique transparent, habituellement du verre ou du plastique. Une fibre optique possède ordinairement un cœur cylindrique, en contact étroit avec une gaine et entouré de celle-ci. Anglais : optical fibre.

fibre optique inutilisée : Infrastructure de fibres optiques en place mais non raccordées à l'équipement de transmission en service. La transmission de l'information se fait sous forme d'impulsions lumineuses sur une fibre optique. Lorsque la fibre n'est pas utilisée, aucune lumière ne la traverse, c'est pourquoi on la qualifie aussi de fibre « noire ». Anglais : optical fibre.

filiale : une société est une filiale d'une deuxième société si la participation de cette dernière dans la propriété dépasse 50 p. 100, ou si la deuxième société la contrôle indirectement par l'entremise d'une hiérarchie de sociétés intermédiaires, dont chacune est filiale d'une autre grâce à une participation dépassant 50 p. 100. Voir aussi société de groupe, société hors du groupe, société apparentée. Anglais: subsidiary.

fixe : généralement, un réseau filaire. Anglais : fixed.

flux : voir taux de résiliation. Anglais : churn rate.

fonction : dans les communications téléphoniques par fil et mobiles, service pour la voix ou les données, offert à l'abonné, que ce soit suivant un tarif local ou de l'abonnement, ou de frais fixes par service ou de frais récurrents. Les fonctions englobent un logiciel spécialisé ou des applications de base de données, notamment ceci : renvoi automatique d'appel, appel en attente, identification de l'appelant, composition rapide des numéros, conversation à trois; les services de gestion d'appels, notamment, rappel automatique, blocage d'appel, afficheur, mémorisateur, sélecteur; les services de télémessagerie tels que téléréponse, appel en attente, courrier vocal, menus vocaux. À la comptabilisation du revenu de service local de base en téléphonie par fil, le revenu des fonctions obligatoires lors de l'abonnement est compris, mais les frais des fonctions facultatives sont exclus. Anglais : feature.

forfait : arrangement dans le cadre duquel un abonné reçoit deux composantes de service ou plus selon une structure tarifaire qui procure un avantage pécuniaire ou autre. Cet avantage est subordonné à l'abonnement à une composante de service en particulier ou à toutes les composantes du forfait, ou encore à l'utilisation ou à la consommation du service ou de ses composantes. Anglais : bundles.

fournisseur d'accès Internet : tout fournisseur de service, y compris les fournisseurs de services téléphoniques ou de télévision par câble, qui offrent l'accès Internet au détail ou de gros. Voir aussi fournisseur de service Internet. Anglais: Internet access provider.

fournisseur de service Internet (FSI) : tout fournisseur de service, y compris les fournisseurs de services téléphoniques ou de télévision par câble, qui offrent la connectivité Internet ou une application reposant sur Internet au détail ou en gros. Parmi les services de connectivité Internet, il y a l'accès Internet et le transit Internet. Anglais : Internet service provider (ISP).

fournisseur de services : personne privée ou entité juridique qui offre, moyennant rémunération, un service de télécommunications quelconque à une personne ou à une entité juridique. Anglais : service provider.

frais d'exploitation : coûts associés aux ventes et aux fonctions administratives, et distincts de ceux qui sont liés à la production. Anglais : operating expenses.

frais de location d'appareil : revenus de location d'exploitation du matériel et des accessoires du client. Anglais : set rental charge.

frais de service : frais non périodiques facturés à un utilisateur final en raison de l'installation, de l'ajout ou de l'élimination de lignes, d'équipement ou, encore, pour des services, le câblage des lieux, les réparations, l'entretien, et ce, dans les locaux du client ou ailleurs. Anglais : service charge.

fréquence : bande ou espace spécifique au sein du spectre global des ondes radio électromagnétiques, qui sert de canal pour envoyer et recevoir des communications. Anglais : frequency.

FSI : voir fournisseur de service Internet. Anglais : ISP.

en haut

G

grande entreprise : dans le contexte des utilisateurs commerciaux des services en télécommunications, une grand entreprise est tout compte commercial dont les frais de service de télécommunication créent au moins 2 500 $ de revenus par mois, soit au moins 30 000 $ de revenus par année. Les petites entreprises créent moins de 500 $ par mois, les moyennes entreprises créent au moins 500 $ mais moins de 2 500 $ par mois, et les grande entreprises créent entre $2500 et $20 000 mensuellement. Anglais : large business.

GPRS : service général de paquets radio. Interface hertzienne par paquets, conçue comme superposition de GSM, et permettant d'utiliser le GPRS comme service facultatif de transmission des données avec des réseaux reposant sur le GSM, y compris l'interopérabilité avec Internet par fil. Le GPRS, qui peut toujours être implémenté sur des réseaux ARMT non-GSM, peut théoriquement offrir des données de large bande à proximité par service mobile, mais les implémentations pratiques pour plusieurs utilisateurs sont limitées à des débits très inférieurs, plus près des vitesses d'Internet par réseau commuté. Comme l'ARMC 1xRTT, le GPRS est un soi-disant service de « deuxième génération et demie » (2,5G). Anglais : GPRS.

GSM : système mondial pour portatif; auparavant Groupe spécial mobile. Conçu sous les auspices de la CEPT (Conférence européenne des administrations des postes et des télécommunications), le GSM est une implémentation du protocole fondé sur l'ARMT et l'un des membres de la soi-disant famille de « deuxième génération » (2G) des protocoles mobiles. Le GSM est largement déployé en Europe et dans le monde, surtout par les bandes de fréquence de 900 et 1 800 MHz et, au Canada, de 1 900 MHz. Livré sur la bande de fréquence de 1 900 MHz, il est parfois dit du GSM qu'il fait partie de la famille des SCP. Anglais : GSM.

en haut

H

hébergement et stockage de données : service où un client signe un contrat pour que ses données soient stocké dans l'ordinateur ou autre appareil d'un tiers qui est branché sur un réseau, de façon que les données hébergées et/ou mises en mémoire puissent être atteintes publiquement ou privément par le biais d'un réseau local ou longue portée. Les frais d'hébergement de données comprennent souvent les frais de connectivité au réseau et/ou le trafic réseau, particulièrement dans le cas d'Internet; l'hébergement Web est un exemple d'hébergement de données. Anglais : data hosting and storage.

hors réseau (appel mobile) : Appel ne pouvant être ni reçu ni acheminé à partir des installations du fournisseur de services de l'abonné. Autrement dit, l'appel en provenance (ou à destination) du réseau géré par le fournisseur de services de l'abonné n'est pas reçu (ou acheminé) à partir de ce réseau mais bien à partir du réseau d'un autre fournisseur de services. En général, ce dernier facture le fournisseur de l'abonné pour itinérance ou revente au tarif de gros et le fournisseur de l'abonné facture l'abonné au tarif de détail. Voir également en réseau. Anglais : off net (mobile).

HTTP : protocole de transfert hypertexte. Protocole transactionnel utilisé par les serveurs et les clients Web afin d'avoir des sessions virtuelles et de passer alors le trafic entre eux à l'aide d'une connexion TCP/PI. Anglais : HTTP.

en haut

I

ICANN : Société pour l'attribution des noms de domaine et numéros sur internet. Organisme chargé d'administrer et de tenir à jour la banque centrale d'adresses de protocole Internet et les registres de noms de domaine, ce qui assure une capacité d'adressage presque universelle entre les hôtes Internet. Anglais : ICANN.

iDEN : voir RMSA. Anglais : iDEN.

immeuble en réseau : immeuble renfermant un équipement de commutation et/ou une interface d'accès permettant l'interconnexion avec un réseau donné. Anglais : on-net building.

information géographique mappable : fichier de données renfermant des informations géocodées sous une forme compatible avec le progiciel MapInfo. Anglais : mappable geographic information.

installation de télécommunication : appareil, dispositif, ligne, segment de réseau ou autre mécanisme servant ou pouvant servir à un service de télécommunications ou à toute activité directement liée aux télécommunications. Anglais : telecommunications facility.

installation en propre : installation de télécommunications physique appartenant à un fournisseur qui, lorsqu'il offre un service de télécommunication utilisant ses installations, est également connu en tant que fournisseur doté d'installations de ce service. Voir également installation louée et revente. Anglais : owned facility.

installation louée : installation de télécommunication physique, particulièrement un segment de réseau géré par un fournisseur qui n'est pas propriétaire de ses installations mais en a le contrôle de la gestion par une location à bail, ce qui permet au fournisseur d'offrir un service de télécommunication en se servant des installations louées. Voir également installation possédée et revente. Anglais : leased facility.

interconnexion : liaison physique et logique entre au moins deux segments de réseau de télécommunications à un point physique commun, à l'intérieur d'un même immeuble, où chaque segment de réseau interconnecté est géré par une partie distincte, afin de permettre au trafic d'un segment de réseau d'une partie d'être transféré au segment de réseau d'une autre partie. Anglais : interconnexion.

interconnexion mobile : Raccordement d'au moins deux réseaux de télécommunications, gérés séparément, qui permet au trafic d'un segment de réseau d'une partie d'être transféré ou terminé au segment de réseau d'une autre partie. Anglais : mobile interconnection

Internet : collection de terminaux qui sont adressables à l'aide du protocole Internet et peuvent être atteints par un espace adresse PI administré par ICANN. Anglais : Internet.

Internet haute vitesse : service d'accès Internet dont le débit annoncé atteint, occasionnellement ou constamment, des vitesses supérieures à celle de la bande étroite (128 kbps) entre l'équipement de l'utilisateur final et le premier routeur Internet à l'extérieur du réseau PI géré par le fournisseur d'accès Internet. Anglais : high speed Internet.

interurbain : en ce qui concerne les communications RTPC par voix filaire ou téléphone payant, toute connexion déclenchée qui se termine en dehors du secteur d'appel local d'où elle provient; une minute de communication en interurbain est comptée pour chaque minute facturée pendant laquelle cette connexion est active. Dans les communications RTPC qui proviennent d'un téléphone mobile vocal, toute connexion destiné en dehors du secteur d'appel local du terminal lors de l'appel, et toute connexion arrivant de l'extérieur du secteur d'appel local du terminal selon son point de facturation; une minute seulement de communication interurbaine compte pour chaque minute facturée pendant laquelle cette connexion est active, même si l'appel met en jeu deux segments interurbains. Les connexions interurbaines, appellés également des appels interurbains ou de conversion interurbaine, se divisent en quatre types selon la situation géographique de leurs extrémités, quel que soit le parcours géographique que l'appel a suivi entre ces extrémités : les appels interurbains intérieurs commencent et se terminent à l'intérieur du Canada; les appels interurbains américains commencent au Canada et se terminent aux États-Unis, ou commencent aux États-Unis et se terminent au Canada, ou—dans le cas d'un téléphone mobile dont le point de facturation se trouve au Canada—commencent et se terminent aux États-Unis; les appels interurbains internationaux commencent au Canada et se terminent dans n'importe quel autre pays sauf les États-Unis, ou commencent dans n'importe quel pays à l'exception du Canada ou des États-Unis et se terminent au Canada. Dans le cas d'un téléphone mobile dont le point de facturation se trouve au Canada, les appels interurbains internationaux sont ceux qui commencent et se terminent dans des pays autres que le Canada et les États-Unis, qui commencent aux États-Unis et se terminent hors du Canada et des États-Unis ou qui commencent hors du Canada et des États-Unis et se terminent aux États-Unis. Ces connexions peuvent également être appellés des appels outre-mer. les appels interurbains sans frais sont des appels dont la géographie de point à point devrait normalement motiver des frais intérieurs, américains ou internationaux à l'appelant d'origine, mais qui sont faits à une traduction de numéros qui permet à la partie réceptrice de recevoir l'appel et de le payer, habituellement dans le cadre d'un tarif dégressif pour les appels interurbains. Les appels à des numéros ayant comme préfixe 800, 866, 877 ou 888 sont des exemples d'appels interurbains sans frais. Cependant, lorsqu'un appel est composé à partir d'un téléphone mobile à destination de l'un de ces préfixes à partir d'un point en dehors du secteur d'appel local, et qui serait donc assujetti à des frais d'interurbain intérieurs, américains ou internationaux supplémentaires, cette connexion compte comme une connexion d'interurbain intérieure américaine ou internationale, selon le cas. Et lorsqu'un appel est destiné à un préfixe sans frais facturé à l'appelant – par exemple, par le biais de l'utilisation d'une carte d'appel prépayée – cette connexion devrait compter de la même façon comme une connexion d'interurbain intérieure, américaine ou internationale, selon le cas. Lorsqu'un appel mobile allie deux types de segment d'interurbain, l'appel est comptabilisé selon le segment le plus long, où les appels É.-U. sont plus éloignés que les appels intérieurs et les appels internationaux sont plus éloignés que les appels É.-U. et qu'ils sont tous plus éloignés que les appels sans frais d'interurbain. Anglais : long distance.

interville : connexion entre des municipalités distinctes; habituellement un segment de réseau. Dans le contexte des segments de dorsale longue distance, connexion point à point entre deux municipalités adjacentes situées dans des régions métropolitaines de recensement distinctes. Anglais : intercity.

itinérance : service offert par les exploitants de réseau de communications mobiles, qui permet à un abonné de se servir de son terminal pendant que ce même abonné se trouve dans la zone de service d'un autre fournisseur de service. Habituellement mesuré en minute ou par message, l'accès intersystème comprend normalement aux moins deux sortes de frais : les frais de détail d'utilisateur final, que paie l'utilisateur final à un fournisseur de service; les frais de détail entre télécommunicateurs, lesquels sont payés par un fournisseur de service à un autre à la suite de l'utilisation d'un réseau. Anglais : roaming.

en haut

L

LAN : ligne d'abonné numérique. Spécification pour le service duplex réservé entre les locaux d'un client et un point de présence de fournisseur de service, par l'entremise d'une bande de fréquence supérieure de 4 KHz to 2,2 MHz de paire torsadée en cuivre classique. La capacité de la connexion LAN dépend grandement de la longueur de la connexion et, par conséquent, de la distance entre les locaux du client et le point de présence du fournisseur de service; en général, la portée maximale de la LAN sans répéteur est de 5,5 km. Parmi les autres implémentations LAN, il y a la ASDL (LAN asymétrique), qui consacre la majeure partie de sa bande passante aux flux fournisseur à utilisateur, et la VDSL (LAN à très haut débit de données), ce qui ne peut être offert que sur des distances relativement courtes, mais comporte une capacité de bande passante symétrique dépassant facilement 1,5 Mbps. La technologie LAN est souvent groupée avec un ou deux services de connectivité. Par l'implémentation MTA (mode de transfert asynchrone) au modem du client et, chez le fournisseur, dans un multiplexeur d'accès LAN (DSLAM), le fournisseur de service est capable d'interconnecter facilement la ligne LAN de l'abonné ainsi que les services et les fournisseurs du réseau MTA. Au Canada, certains revendeurs Internet à haute vitesse assurent l'interconnexion MTA au DSLAM de cette façon-là afin d'offrir les services Internet aux abonnés LAN. Où l'abonné n'a pas de contrat avec un fournisseur Internet distinct, il peut établir directement un contrat avec son fournisseur LAN pour un ensemble Internet par LAN — techniquement Internet par MTA par LAN. Bien que la LAN soit souvent associée à l'accès Internet, les deux sont donc des services de réseau distincts.

Bien que la LAN soit une technologie de la couche capacité, elle est souvent groupée avec un ou deux services de connectivité. Par l'implémentation MTA (mode de transfert asynchrone) au modem du client et, chez le fournisseur, dans un multiplexeur d'accès LAN (DSLAM), le fournisseur de service est capable d'interconnecter facilement la ligne LAN de l'abonné ainsi que les services et les fournisseurs du réseau MTA. Au Canada, les revendeurs Internet à haute vitesse assurent par l'entremise du MTA l'interconnexion au DSLAM de cette façon-là afin d'offrir les services Internet aux abonnés LAN. Où l'abonné n'a pas de contrat avec un fournisseur Internet distinct, il peut communiquer directement avec son fournisseur LAN pour un ensemble Internet par LAN — techniquement Internet par MTA par LAN. Bien que la LAN soit souvent associée à bande large et à l'accès Internet à large bande, les deux sont donc parfois des services de réseau distincts. Anglais : DSL.

large bande : généralement lien d'accès à des données, surtout lien d'accès Internet, habituellement définie du point de vue de la largeur de bande minimale à laquelle l'utilisateur final a accès et dont les caractéristiques facilitent le recours à des applications et services de télécommunications perfectionnés. Certaines définitions fixent ce seuil à 1,5 Mbps (T-1) en Amérique du Nord et à 2 Mbps (E-1) en Europe. En même temps, on reconnaît que ces valeurs pourraient augmenter à mesure que de nouvelles applications se répandent, et d'autres définitions ont donc, fort utilement, mis l'accent sur la permanence d'accès à la large bande (accès spécialisé), sur le fait que l'utilisateur peut accroître sa bande passante d'accès à mesure que le besoin s'en fait sentir et sur le fait que le lien local ne constitue pas un facteur limitant la mise en œuvre d'applications existantes, ni un goulot d'étranglement favorisant l'établissement de nouvelles applications. Dans le cadre du processus de surveillance des télécommunications du CRTC, l'expression « large bande » ne s'applique pas à la collecte de données, mais elle sert plutôt à distinguer l'accès Internet à bande étroite (vitesse pouvant atteindre 128 kbps dans les deux sens) et à haute vitesse (vitesse dépassant 128 kbps dans les deux sens). Anglais : broadband.

large bande sur ligne électrique : technologie qui permet la transmission Internet haute vitesse au moyen de lignes électriques de services publics. Anglais : broadband over power lines.

largeur de bande : voir bande passante. Anglais : bandwith.

liaison spécialisée : tout segment de réseau, y compris une ligne d'accès au réseau, livré en tant que canal dégagé qui offre toute sa capacité à l'utilisateur et sur laquelle il n'existe aucun contrôle ni signalisation. Une liaison spécialisée peut être une liaison spécialisée terrestre, y compris les fibres, le cuivre, les micro-ondes et autres matériaux terrestres, ou être une liaison spécialisée satellite, auquel cas la communication de point à point se définit comme étant entre les deux points terrestres qui assurent la connexion de la ligne, ce qui rend la partie du satellite interne aux segments du réseau. Anglais : private line.

ligne d'accès au réseau : segment de réseau assurant la connexion directe entre l'équipement et les accessoires d'un client et l'équipement d'un fournisseur de services, ou entre les locaux d'un client et le matériel d'un fournisseur de services, ou qui fournit une interface sur place, laquelle sert à brancher l'équipement d'un client ou celui de ses locaux au matériel d'un fournisseur de service. Une ligne d'accès au réseau fixe assure la connexion entre deux nœuds fixes; une ligne d'accès au réseau mobile assure la connexion entre un nœud fixe et un nœud mobile ou, encore, entre deux nœuds mobiles. Anglais : network access line.

ligne d'accès fixe : ligne d'accès au réseau qui assure la connexion entre deux nœuds fixes et peut être transportée par une paire de fils de cuivre torsadés, d'un câble coaxial de cuivre, de la fibre optique, un accès fixe sans fil, un satellite ou d'autres matériels. Anglais : fixed access line.

ligne d'accès local : voir ligne d'accès au réseau. Anglais : local access line.

ligne dégroupée : accès à l'utilisation complète et exclusive d'une ligne d'accès au réseau existante, contrôlée par un monopole, ce qui est exigé comme introduction pour offrir les services et ne peut être reproduit économiquement ou techniquement. Une ligne dégroupée est constituée d'une paire de fils reliés entre le central et les locaux de l'abonné. Cet accès est habituellement offert contre rémunération fixe et/ou récurrente. Anglais : unbundled loop.

LNA: ligne d'abonné numérique. Voir LAN. Anglais : DSL.

local : voir zone d'appel local, revenu de frais locaux et filaire vocal. Anglais : local.

longueur d'onde : distance entre un point d'une onde lumineuse et le point du stade correspondant sur l'onde lumineuse suivante, ce qui se mesure en nanomètres. Avec une technique désignée par l'expression multiplexage par répartition en longueur d'onde, les ondes lumineuses se divisent en portions de longueurs d'onde et sont déployées sous forme de série de canaux de communications semblables aux circuits de canaux libres virtuels. Bien que la bande passante offerte par ces canaux dépende de l'équipement déployé aux extrémités, la plupart des produits commerciaux en matière d'onde lumineuse sont présentés par accroissement standard de bande passante, surtout 2,5 Gbps et 10 Gbps. Anglais : wavelength.

en haut

M

MALAN : (Multiplexeur d'accès de ligne d'abonné numérique), équipement qui permet au fournisseur de services téléphoniques d'offrir un service de ligne d'abonné numérique (LAN) sur une ligne téléphonique à paire torsadée. Généralement, le multiplexeur est installé dans un central téléphonique filaire ou un terminal éloigné. Voir LAN. Anglais : DSLAM

Manuel de l'ICCA : Le Manuel de L'Institut Canadien des Comptables Agréés (l'ICCA) renferme les recommandations du Conseil des normes comptables et du Conseil des normes de vérification, un Guide de comptabilité, des Notes d'orientation concernant la vérification et les domaines connexes ainsi que des résumés de questions débattues par le Comité sur les problèmes nouveaux. Anglais : CICA Handbook

matériel terminal : Tout appareil , y compris les combinés téléphoniques, l'équipement autocommutateur privé (PBX), les systèmes téléphoniques à poussoir ou polyvalents et les dispositifs complémentaires, qui sont remis au client ou à l'abonné et sont situés physiquement chez ce client ou sont en général transportés par le client. Anglais : Terminal Equipment.

MDO (multiplexage par division d'onde) – Technologie qu'utilise l'équipement permettant de transmettre simultanément plusieurs longueurs d'onde lumineuse sur une seule fibre. Anglais : WDM

minute d'arrivée : une minute facturée de temps de conversation dans un appel reçu par un abonné. Anglais : terminating minute.

minute de départ : une minute facturée de temps de conversation dans un appel fait par un abonné. Anglais : originating minute.

minute de transport : en communications internationales de RTPC, une minute de trafic international transporté est une minute de trafic transporté par-delà les frontières internationales par le fournisseur de services qui fait rapport. Le pays d'arrivée de la minute de transport est le pays où la minute de transport a quitté le réseau du fournisseur expéditeur, soit par l'interconnexion avec un autre fournisseur de services, soit par l'arrivée à l'équipement du client. Anglais : transported minute.

minute d'interurbain : minute facturée durant une connexion interurbaine réussie. Le temps d'antenne utilisé, l'utilisation d'une ligne locale et d'autres éléments d'un appel interurbain ne sont pas inclus dans une minute d'interurbain. Anglais : toll minute.

minute facturée : une minute de trafic réseau pour lequel le client est facturé; habituellement, le client a créé ou demandé ce trafic. Dans les appels vocaux, les minutes facturées sont reliées aux minutes de conversation, étant donné qu'elles ne comprennent pas le temps de préparation ni la composition de l'appel. Voir également minute de départ et minute d'arrivée. Anglais : billed minute.

Mobitex : spécification d'un réseau SCP à bande étroite à commutation par paquets conçue pour des communications de données sans fil à zone étendue qui, au Canada, offrent une connectivité à un service mobile de transmission des données dans la bande de fréquence des 900 MHz. Anglais : Mobitex.

modèle de référence OSI : interconnexion de systèmes ouverts. Modèle vertical de sept couches publié par l'UIT comme norme de communication des données, il est devenu un point de référence répandu en ce qui concerne les protocoles et les services de réseau, depuis les moyens de communications physiques, au bas, jusqu'aux applications, au haut. Le processus de surveillance des télécommunications du CRTC repose sur un modèle OSI simplifié, à trois couches, qui conserve la couche un, soit la plus basse, dorénavant désignée par capacité; comprime les couches deux et trois du modèle OSI, ce que désigne connectivité; quant aux couches supérieures, elles sont regroupées et désignées par applications. Anglais : OSI reference model.

modem : Abréviation de « modulateur/démodulateur ». Il s'agit d'un dispositif permettant le transfert de signaux analogiques/numériques d'un appareil informatique à un autre, dans les deux sens. Anglais : modem

modem câble : appareil qui permet à un terminal d'ordinateur d'établir un lien spécialisé avec un système de terminaison par modem câble (CMTS) à l'aide d'un réseau par câble coaxial, d'habitude en recourant au Protocole Internet (PI) à la couche réseau et à une l'interconnexion à Internet afin que le modem câble fournisse un accès Internet. Parce que les réseaux pour modems câble fonctionnent comme moyens de diffusion partagés, la bande passante dont dispose chaque modem câble dépend en partie de l'utilisation des autres modems câbles reliés au même CMTS, mais se retrouve généralement dans une catégorie semblable à celle offerte par les connexions LAN. Anglais : cable modem.

moyenne entreprise : dans le contexte des utilisateurs commerciaux des services en télécommunications, une moyenne entreprise est tout compte commercial dont les frais de service de télécommunication créent au moins 500 $ mais moins de 2 500 $ de revenus par mois, ce qui équivaut à au moins 6 000 $ mais moins de 30 000 $ en revenus annuels. Les petites entreprises créent moins de 500 $ par mois; les grandes entreprises créent au moins 2 500 $ par mois. Anglais : medium business.

MTA : mode de transfert asynchrone. Technique de multiplexage et de commutation de type par paquets, à large bande passante, à faible retard et orientée connexion. Anglais : ATM.

municipalité : ville, comté, autorité métropolitaine, petite agglomération, village, canton, district, municipalité rurale ou autre entité municipale, constitué en personne morale, quelle qu'en soit la désignation. Dans le cadre du processus de surveillance des télécommunications du CRTC, les limites des régions métropolitaines de recensement (RMR) sont préférées, mais les niveaux de groupement inférieurs sont également acceptés. Voir aussi région métropolitaine de recensement. Anglais : municipality.

en haut

N

nom de marque : appellation particulière d'une entreprise pour un de ses produits ou services. Voir également nom générique. Anglais : brand name.

nom du fournisseur : nom inscrit de l'entité juridique du marché et qui joue le rôle de fournisseur de service. Anglais : provider name.

nom générique : le nom utilisé généralement dans l'industrie pour un type de service. Voir également marque de commerce. Anglais : generic name.

non amélioré : sans service ou installation supplémentaire. Une ligne d'accès au réseau non améliorée est une ligne qui n'offre que la capacité, et qui n'est donc pas groupée avec des services de connectivité ou d'application. Anglais : unimproved.

Numéro AS (ASN) : voir AS. Anglais : AS Number (ASN).

en haut

P

paiements de contribution reçus : Droits à la contribution versés par le gestionnaire du fonds central. Anglais : Contribution Payments Received

paiement d'interconnexion internationale, net : montant payé ou montant reçu après avoir réglé avec d'autres fournisseurs de service le compte du solde des minutes pour les communications internationales de RTPC, peu importe si le règlement repose sur les taux de répartition de l'UIT, les taxes de référence de la FCC ou des ententes privées. Anglais : international interconnexion payment, net.

paiement interentreprise : Frais payables à un autre fournisseur de services de télécommunication dans la mesure où les dépenses ont été engagées pour générer des revenus admissibles à la contribution, notamment les dépenses liées à la transmission et au raccordement du trafic, les frais d'itinérance, les frais d'administration ou les dépenses liées à la fourniture de services ou d'installations de télécommunication, y compris, mais sans s'y limiter, les services Centrex, les liaisons spécialisées, les lignes locales dégroupées, la commutation et le groupement conformément à un tarif approuvé par le CRTC, ainsi que les dépenses liées aux services de co-implantation et aux coûts d'établissement conformément à un tarif approuvé par le CRTC. Anglais : Inter-Carrier Payments

paire de fibres optiques : deux filaments de fibre optique qui, lorsqu'ils servent, fonctionnent comme une unité. De l'équipement de multiplexage par division d'onde qui sert à déplacer l'information le long de la fibre optique exige les deux filaments de fibre optique afin de parvenir à la communication duplex intégral, se servant de chaque filament dans une seule direction. Anglais : fibre pair.

paire de fils de cuivre torsadés : voir cuivre. Anglais : twisted-pair copper wire.

paquet : Ensemble de données organisées en vue de leur transmission sur un réseau. Les données sont scindées en paquets puis transmises sur un réseau à commutation par paquets. Chaque paquet comporte un en-tête indiquant sa provenance et sa destination, un bloc de contenu d'information et un code de contrôle d'erreur. Les paquets de données liés à un message n'empruntant pas tous nécessairement le même chemin pour arriver à destination, ils sont donc regroupés à leur arrivée. Anglais : Packet

PASF : protocole d'application sans fil. Voir WAP. Anglais : WAP.

PBX : installation d'abonnés avec postes supplémentaires. Installation privée de commutation pouvant transmettre la voix; elle est située dans les locaux de l'organisme utilisateur final et offre sur place la connexion entre les terminaux qui y sont branchés, y compris le service de composition, et peut assurer les connexions entre ces terminaux et d'autres réseaux de communication, y compris le RTPC. Anglais : PBX.

peering : échange sans paiement d'annonces sur l'acheminement BGP entre deux fournisseurs de service Internet afin d'assurer que le trafic du premier parvienne aux clients du second, et inversement. Comme le transit Internet, le peering, ou homologage, est une forme de transport Internet. Anglais : peering.

percentile : un score percentile de xème en est un qui est supérieur à x% des scores au sein d'un ensemble donné. Anglais : percentile.

peering Internet : Voir également peering. Anglais : Internet peering.

permutation : l'une des combinaisons ou regroupements possibles d'un ensemble d'options. Voir plan mobile. Anglais : permutation.

petite entreprise : dans le contexte des utilisateurs commerciaux des services en télécommunications, une petite entreprise est tout compte commercial dont les frais de service de télécommunication créent moins de 500 $ par mois de revenu, soit 6 000 $ par an. Les moyennes entreprises sont des comptes commerciaux qui créent au moins 500 $ mais moins de 2 500 $ par mois. Les grandes entreprises sont des comptes commerciaux qui créent au moins 2 500 $ par mois. Anglais : small business.

PI : voir protocole Internet. Anglais : IP

plafond de trafic : limite théorique de la quantité de trafic qu'un abonné peut acheminer par un service de connectivité, particulièrement d'accès Internet. Le plafond de trafic correspond au point où les services de connectivité payés sont dépassés et où le trafic additionnel devient soumis à des frais excédentaires. Anglais : traffic cap.

plan de numérotation nord-américain (PNNA) : plan intégré de numérotation dont les 19 pays nord-américains suivants se partagent les ressources : les États-Unis et leurs territoires, le Canada, les Bermudes, Anguilla, Antigua-et-Barbuda, les Bahamas, la Barbade, les îles Vierges britanniques, les îles Caïmans, la Dominique, la République dominicaine, la Grenade, la Jamaïque, Montserrat, Sains-Kitts-et-Nevis, Sainte-Lucie, Saint-Vincent-et-les-Grenadines, Trinité-et-Tobago de même que les îles Turks et Caicos. PNNA numéros à 10 chiffres composés d'un indicatif régional (IR) à trois chiffres suivi d'un numéro local à sept chiffres. C'est sous la forme NXX-NXX-XXXX qu'ils se présentent habituellement; N désignant un chiffre de 2 à 9 et X un chiffre de 0 à 0. Anglais : North American Numbering Plan (NANP).

plan mobile : ensemble préétabli de temps d'antenne, qui peut comprendre un groupe déterminé de caractéristiques et d'autres services et/ou un ensemble de caractéristiques facultatives et d'autres services identifié par une marque de commerce et qui explique en détails les termes de service sans fil ou d'un abonné mobile. Un seul et même plan permet habituellement de légères variations dans son menu, comme le nombre de minutes de temps d'antenne, permettant ainsi un nombre limité de permutations. En ajoutant les unes aux autres toutes les options possibles du plan, dans tous les plans dénommés séparément, on peut calculer le nombre total de permutations de plan auxquels les nouveaux abonnés ont à faire face. Anglais : mobile plan.

point d'échange Internet : notion désignée aussi par points d'accès au réseau (NAP) ou échangeurs métropolitains (MAE). Les points d'échangeur Internet (point IX points ou IXP) son des services créés pour faciliter l'interconnexion sur place entre les réseaux Internet indépendants ou de tiers sans recourir au propriétaire de l'installation sauf pour des raisons techniques et pour le dépannage. Les points d'échangeur Internet sont des lieux de rencontre neutres : l'échangeur doit fournir une structure de commutation Internet pour le trafic, bien que les membres puissent habituellement opter pour interconnecter directement leur équipement. Anglais : Internet exchange point.

POP3 : protocole de bureau de poste, version trois. Voir courriel. Anglais: POP3.

port postpayé : Voir service prépayé. Anglais : postpaid service.

poste extraordinaire : gain, perte ou provision pour perte qui provient d'une occurrence dont la nature sous-jacente n'est pas typique des activités commerciales normales de l'entité déclarante, ne devrait pas se produire régulièrement au cours de plusieurs années et n'est pas considéré comme un facteur récurrent dans toute évaluation des activités courantes de l'entreprise. Anglais : extraordinary item.

prise pour transmission de données sur RTPC : sur un téléphone payant ou autre terminal, une interface RJ-11 qui facilite l'interconnexion d'un modem afin d'établir une connexion de données à travers le RTPC. Anglais : PSTN data jack.

protocole : ensemble de règles et de spécifications officielles décrivant comment des unités fonctionnelles devraient interagir, surtout au sein d'un réseau. Par exemple, un protocole de liaison de données est la spécification de méthodes par lesquelles sont exécutées les communications de données par une liaison de données, en ce qui concerne le mode particulier de transmission, les procédures de contrôle et celles de la récupération. Anglais : protocol.

protocole Internet (PI) : protocole de couche réseau, sans connexion et à commutation par paquets, qui sert à l'échange de données entre ordinateurs. Les normes PI sont déterminées par l'Internet Engineering Task Force; la norme actuelle est la version PI 4 (PIv4) — une autre version, PIv6, a été lancée et se sert de l'espace PIv4 par l'entremise du mode tunnel — le protocole Internet exige un protocole de transport hôte à hôte, à savoir le TCP (protocole de contrôle de transmission), qui définit un service axé sur la connexion, ou UDP (User Datagram Protocol), qui définit un service sans connexion. La connectivité PI exige qu'un utilisateur final ait la connectivité de protocole Internet de telle sorte que l'utilisateur final soit capable de communiquer avec d'autres utilisateurs disposant également d'une connectivité semblable. En raison de l'existence de services PI non-Internet, la connectivité PI ne suppose toutefois pas nécessairement la connectivité à l'Internet public. Anglais : Internet protocol (IP).

protocole WAP : voir WAP. Anglais : WAP (Wireless Application Protocol).

en haut

R

Radio mobile spécialisée améliorée : voir RMSA. Anglais : Enhanced Specialized Mobile Radio (ESMR).

rangée de formulaire : voir cellule de formulaire. Anglais : form row.

rayonnement du service mobile : zone géographique dans laquelle un fournisseur de services donné offre de la connectivité à l'aide d'un protocole sans fil donné, comme AMPS, AMRC, AMRC 1xRTT, AMRT non-GSM, GSM, GPRS ou ESMR. Le rayonnement du service de mobile peut être assuré de l'une de deux façons, soit en tant que service sur réseau utilisant le réseau géré par le fournisseur de services, soit en tant que service itinérant en se servant d'un réseau géré par un autre fournisseur de services, en fonction d'un accord formel entre le fournisseur de services de l'utilisateur et l'exploitant du réseau du téléphone mobile. Étant donné que le rayonnement d'un service mobile fluctue souvent dans une zone géographique donnée selon le climat, l'architecture et d'autres conditions, la présence ou l'absence de rayonnement peut être évaluée selon les zones géographiques dans lesquelles un client peut s'attendre raisonnablement d'obtenir un rayonnement extérieur dans au moins 50 p. 100 de la zone en question. Anglais : mobile coverage.

région : au Canada, six regroupements de provinces et/ou de territoires géographiquement contigus, c'est-à-dire : Territoires du Nord (Yukon, Territoires du Nord-Ouest, Nunavut); Colombie-Britannique; Alberta; Saskatchewan; Manitoba; Ontario; Québec; Maritimes (Terre-Neuve et Labrador; Nouveau-Brunswick; Nouvelle-Écosse; Île-du-Prince-Édouard). Anglais : region.

région de tri d'acheminement (RTA) : au Canada, les trois premiers caractères du code postal, qui reposent sur le mode de présentation lettre/chiffre/lettre — par exemple, A1A. Le premier caractère représente une partie ou l'ensemble d'une province ou d'un territoire particulier, y compris le Yukon (Y), les Territoires du Nord-Ouest et le Nunavut (X), la Colombie-Britannique (V), l'Alberta (T), la Saskatchewan (S), le Manitoba (R), l'Ontario (K, L, M, N, P); le Québec (G, J, H); Terre-Neuve (A); le Nouveau-Brunswick (E); la Nouvelle-Écosse (B); l'Île-du-Prince-Édouard (C). Le deuxième caractère montre si la RTA est rurale, alors le caractère est 0, ou urbaine, alors le caractère est un nombre de 1 à 9. Les lettres D, F, I, O, Q, U, W et Z ne servent pas dans les désignations de la RTA. Un guide complet et une carte des régions de tri d'acheminement peuvent être téléchargés depuis le site de Postes Canada, <http://www.canadapost.ca/tools/pg/fsamaps/pdf/Canada.pdf>. Voir aussi unité de livraison locale. Anglais : Forward Sortation Area (FSA).

région métropolitaine de recensement (RMR) : expression utilisée par Statistique Canada afin de désigner une ville et son espace environnant, où l'espace environnant contient la main-d'œuvre principale d'une zone urbaine. Une liste des RMR, avec les listes des Agglomérations de recensement (AR) et des Subdvisions de recensement (SDR), se trouve à <http://www12.statcan.ca/francais/census01/products/standard/popdwell/Table-CMA.cfm>. Anglais : census metropolitan area (CMA).

réseau filaire vocal : accès fixe pour utilisateur au RTPC, par une ligne d'accès au réseau à interconnexion de RTPC, et qui permet les communications directes au cadran, peu importe l'installation utilisée pour la voix, la télécopie, Internet commuté ou d'autres services transportés depuis les locaux du client vers un commutateur de la gamme de 0-4 000 KHz. Le réseau filaire vocal peut être offert à l'aide de fils de cuivre classiques pour les télécommunications, de câble coaxial, par accès fixe sans fil et par d'autres circuits. Voir aussi secteur d'appel local. Anglais : voice wireline.

réseau métropolitain : réseau physique qui relie des équipements de commutation à au moins trois endroits au sein d'une même municipalité ou dans des municipalités adjacentes, et dont de la capacité en forme de ligne spécialisée est vendue dans des blocs dont le maximum est d'au moins 44 Mbps. Anglais : metropolitan area network.

revendre, revendeur : voir revente. Anglais : resell, reseller.

revente : vente ou location subséquente sur une base commerciale, avec ou sans valeur ajoutée, d'un service de télécommunication distinct ou d'installations de télécommunications qu'offre un fournisseur, en gros. Dans un contexte de marché concurrentiel durable, le revendeur tente de fixer assez haut le prix de ses services ou installations afin de recouvrer ses frais de gros, mais les maintenant toutefois assez bas pour demeurer concurrentiel face aux fournisseurs de services reposant sur des installations, au sein du même marché. Un service ou une installation de télécommunication distinct est délimité horizontalement par les couches réseaux du modèle OSI et, verticalement, par des segments de marché : la valeur ajoutée au-delà de ces limites correspond à la création d'un service et non à la revente d'un service ou d'une installation existant déjà. Où un fournisseur de service loue une artère libre et offre ses propres routeurs MTA et PI en vue de vendre du trafic Internet de passage sur cette artère, par exemple, nous ne dirions pas qu'il y a eu revente, car la location de matériel brut (artère libre) a lieu à une couche réseau différente de celle des services MTA (liaison de données) ou PI (réseau), et parce que la ligne de l'artère libre privée n'est pas elle-même revendue à une autre entité. Une entreprise qui fournit un service par la revente devient revendeuse de ce service, mais la même entreprise peut également être un fournisseur ou grossiste d'autres services reposant sur des installations : une entreprise ne peut donc être décrite comme revendeuse qu'en ce qui concerne un service donné. Anglais : resale.

revenu : rentrées de comptant ou autres éléments d'actif reçus pour avoir offert des biens ou services aux clients. Anglais : revenue.

revenu d'exploitation : revenu découlant de la prestation de services et de la vente de biens au cours d'une période donnée. Anglais : operating revenues.

revenus admissibles à la contribution : Revenus des services de télécommunication canadiens moins certaines déductions telles que les revenus du service Internet de détail, les revenus du service de téléappel de détail et les revenus d'équipement terminal. Anglais : Contribution-Eligible Revenues

revenus canadiens autres que de télécommunication : Revenus canadiens provenant des services autres que des services de télécommunication, tels que définis aux articles 2 et 23 de la Loi sur les télécommunications (c.-à-d., tout service ne servant aucunement à la fourniture de services de télécommunication). Anglais : Canadian Non-Telecommunications Revenues

revenus de frais locaux : au réseau filaire vocal, revenu provenant des frais récurrents payés par les abonnés pour le service local du RTPC, y compris tout frais obligatoire de composition au clavier, de service régional étendu, de SLE ayant trait à la distance; les fonctions obligatoires qui doivent être acceptées à l'abonnement au service par fil pour la voix, mais cela ne comprend pas les frais d'une fonction facultative ou les régimes interurbains forfaitaires (non-SLE). Voir aussi zone d'appel local. Anglais : local rate revenue.

revenus de télécommunication : Revenus des fournisseurs de services et de produits de télécommunication. Les revenus en question excluent les rabais, les retours ou les franchises, les offres promotionnelles, les remises et les taxes fédérale et provinciales perçues pour les gouvernements. Par exemple, les revenus provenant des services locaux, interurbains, de données, de lignes directes, mobiles et Internet. Anglais : Telecommunications revenues

revenus de services de télécommunication canadiens : Total des revenus d'exploitation aux fins de contribution moins les revenus non canadiens et les r evenus canadiens autres que de télécommunication. Anglais : Canadian Telecommunications Service Revenues

revenus des EDR : Revenus tirés de l'exploitation d'EDR, à l'exclusion des services Internet et de télécommunications. Ils comprennent les revenus des blocs de services de programmation de base, ceux des blocs de services de programmation facultatifs (non inclus dans le service de base) ainsi que les revenus découlant des services exemptés et autres que de programmation. Anglais : BDU revenues

revenus d'interconnexion : revenu réalisé pour la prestation de services et/ou d'installations au-delà du point d'interconnexion afin de transporter ou de terminer le trafic réseau pour le compte d'un autre fournisseur de services, y compris la transmission ou la terminaison fournie par suite d'une entente de tarif d'interconnexion. Anglais : interconnection revenues.

revenu d'interurbain : revenu généré par le trafic interurbain de départ, de transport, d'interconnexion et/ou d'arrivée. Anglais : toll revenue.

revenus du service Internet au détail : Revenus générés par le service Internet (SI) de détail, peu importe la vitesse de transmission et les installations servant à offrir le service. Le SI de détail comprend, mais sans s'y limiter, tous les SI qui permettent aux abonnés de télécharger de l'information à partir d'Internet et d'utiliser des applications comme le courrier électronique, mais n'incluent pas les services voix du réseau téléphonique public commuté (RTPC) ou tout autre service de télécommunication admissible à la contribution, pas plus qu'ils ne comprennent les biens ou les services dont les revenus sont des revenus canadiens autres que de télécommunication. Aux fins de la présente définition, services « RTPC Voix » désignent les communications téléphoniques en « temps réel » par Internet à destination ou en provenance d'un téléphone ou de tout autre équipement où la conversion pour la transmission par Internet se fait par l'équipement du fournisseur de services (c.-à-d., celui du FSI), tel que défini dans l'ordonnance Télécom CRTC 98-929 publiée le 17 septembre 1998. Aux fins de la présente définition, le SI de détail inclut les services d'applications Internet comme l'hébergement Web et les services Internet fournis en gros à d'autres FSI qui, à leur tour, revendent les services à leurs clients finals. Lorsque le service d'accès est fourni à des FSI aux fins de revente, il n'est pas considéré comme un service Internet de détail aux fins du régime de contribution. Anglais : Retail Internet Revenues

revenus du service téléappel au détail : Revenus du service de téléappel de détail, un service sans fil et/ou un service par satellite qui permet à un client de recevoir et/ou d'envoyer des messages unidirectionnels à partir d'un ou de plusieurs récepteurs. Les services de téléappel au détail peuvent également inclure, sans s'y limiter : voix, texte, audio, vidéo et données. Anglais : Retail Paging Revenues

revenus groupés : Revenus provenant de services groupés. En général, on parle de groupement lorsqu'un tarif unique couvre divers produits et/ou services. Si un groupe génère à la fois des revenus admissibles et non admissibles à la contribution, les règles relatives au groupement s'appliquent conformément aux ordonnances CRTC 2001-220 et 2001-221 . Anglais : Bundled Revenues

revenus moyens par minute/message (RMMM) : Mesure des revenus moyens d'un fournisseur de services par minute ou par message. Les valeurs RMMM sont couramment utilisées par les fournisseurs de services sans fil et interurbains. Anglais : average revenue per minute/message (ARPM)

revenus moyens par utilisateur (RMPU) : Mesure des revenus par utilisateur ou abonné. Les valeurs RMPU présentées dans le rapport de surveillance des télécommunications se fondent sur les données mensuelles annuelles moyennes. Anglais : average revenue peruser (ARPU)

revenus non canadiens : Revenus provenant de produits et de services fournis à l'extérieur du Canada, notamment des services de télécommunication, des services en mode itinérance, la vente de systèmes de télécommunication, l'exploitation et l'entretien d'équipement de télécommunication, des services de trafic de transit ainsi que des services de consultation internationaux offerts à des clients à l'extérieur du Canada. Si les revenus non canadiens sont déduits, les paiements interentreprises correspondants ne peuvent l'être. Anglais : Non-Canadian Revenues

RMR : voir région métropolitaine de recensement. Anglais : CMA.

RMSA : radio mobile spécialisée améliorée. Implémentation de communications mobiles développées par Motorola, où sont intégrés le service radio et la téléphonie mobile ARMT, afin de fournir le service de communication mobile numérique surtout dans la bande de fréquence de 800 MHz; cette radio mobile facilite des applications telles que le téléavertissement, la transmission de données, la répartition et l'interopérabilité avec le RTPC (réseau téléphonique public commuté) par fil. La prestation des services de RMSA se fait à l'aide d'équipement de marque Motorola, désigné par iDEN (Integrated Dispatch Enhanced Network), lequel convertit une RMA (radio mobile spécialisée) analogique afin qu'elle serve avec une RMSA numérique. Au Canada, les services de la RMSA sont offerts par le réseau Mike de Telus Mobility. Anglais : Enhanced Specialized Mobile Radio (ESMR).

RNIS : réseau numérique à intégration de services. Spécification UIT-T pour la transmission numérique par des lignes de cuivre à paires torsadées et par d'autres moyens tels que les mêmes commutateurs et les chemins de transmission numérique servent à établir la connexion pour différents services, habituellement par le RTPC. Il y a deux sortes de ligne RNIS : BRI (interface à débit élémentaire), qui comporte un ou deux canaux de 64 kbps et un canal de signalisation associé de 16 kbps ; PRI (interface a débit primaire) qui, au Canada, comprend 23 canaux de 64 kbps et un canal de signalisation associé de 64 kbps. RNIS est un service de données de RTPC. Anglais : ISDN.

routeur : ordinateur ou autre unité fonctionnelle servant d'interface entre deux segments ou plus de réseau à la couche 3 du modèle de référence OSI, qui achemine le trafic par l'entremise de ces segments, de façon à favoriser son arrivée à la destination finale prévue. Un routeur Internet fait cela en lisant l'adresse de la couche réseau de chaque paquet qui lui est transmis et prend une décision fondée sur algorithme, et ce, au sujet des prochains segments de réseau qui doivent être pris par chaque paquet, puis traite le paquet en conséquence. Anglais : router.

RPV-IP : réseau privé virtuel de protocole Internet. Voir VPN-PI. Anglais : IP-VPN.

RTA : voir région de tri d'acheminement. Anglais : FSA.

RTPC : réseau téléphonique public commuté. Ensemble mondial de réseaux de téléphonie vocale interconnectés et commutés qui offrent les services téléphoniques fixes au grand public, réseaux qui sont habituellement accédés par les téléphones, les systèmes téléphoniques clés, les circuits de centraux secondaires privés, et certaines dispositions d'accès aux données, la transmission de la voix, d'autres signaux audio, vidéo et de données. Pour compléter un circuit de RTPC entre l'appelant et l'appelé, il faut la composition réseau sous forme d'impulsion de cadran ou de tonalités multifréquences. Le RTPC comprend des boucles locales; des circuits courte distance; des circuits longue distance, y compris des liaisons internationales; des centraux; de la technologie de commutation. Anglais : PSTN.

en haut

S

sans fil : dispositif ou système qui sert à une application de télécommunication ou à plusieurs sans que des fils soient nécessaires pour communiquer entre les nœuds, lequel utilise habituellement et plutôt des radiofréquences. Anglais : wireless.

sans fil fixe : méthode de présentation d'un segment de réseau entre deux endroits fixes, à l'aide de dispositifs ou de systèmes sans fil, analogiques ou numériques. Les appareils fixes sans fil tirent normalement leur énergie électrique des services publics, par opposition aux appareils portatifs et sans fil qui fonctionnent avec des piles. La plupart des systèmes sans fil dépendent d'émetteurs radio numérique placés sur le toit, des tours ariennes ou d'autres endroits élevés, et qui réussissent une transmission de signal point à point par l'entremise d'une plateforme à micro-onde. Contrairement à un système par satellite, l'approche sans fil fixe est une technologie de transmission terrestre. Anglais : fixed wireless.

Sans fil fixe terrestre –Voir Sans-fil fixe. Terme servant à différencier cet équipement de l'équipement par satellite. Anglais : Terrestrial Fixed Wireless

sans frais d'interurbain : en communications interurbaines RTPC, une connexion téléphonique établie à un numéro qui permet à la partie d'arrivée de recevoir et de payer les frais associés avec cette connexion, habituellement dans le cadre d'un taux de gros prénégocié par la partie d'arrivée. Des exemples d'appels sans frais d'interurbain sont les préfixes 800, 866, 877 ou 888. Lorsqu'un appel lancé vers un préfixe sans frais d'interurbain est facturé à l'appelant – par exemple, par le biais d'une carte d'appel prépayée – cette connexion devrait également compter comme une connexion d'interurbain intérieure, américaine ou internationale, selon le cas. Anglais : toll-free.

SAR : voir service d'accès au réseau. Anglais : NAS.

satellite : récepteur, répéteur et régénérateur hertziens en orbite autour de la Terre. Une liaison par satellite est une liaison hertzienne qui se sert d'un satellite pour recevoir, amplifier et retransmettre des signaux vers un autre endroit; des segments de réseau, y compris des circuits privés, peuvent être ainsi livrés. Une liaison par satellite point à point se définit comme suit : segment de réseau assurant la connexion de deux points terrestres, où la portion du satellite est considérée comme interne par rapport au segment de réseau. Anglais : satellite.

SCP : service de communications personnelles. Description générale de service de protocoles de communication utilisant des fréquences radio dans la bande de 1 900 MHz afin de fournir des services de télécommunications mobiles, y compris l'interopérabilité avec le RTPC (réseau téléphonique public commuté) par fil. Lancé en 1995 au Canada, le SCP peut être offert à l'aide des protocoles ARMC, ARMT ou ARMT GSM. Ailleurs qu'au Canada et aux États-Unis, la description du SCP vise la bande de fréquence de 1 800 MHz. Anglais : PCS.

SCTDP: système cellulaire de transmission de données par paquets. Spécification pour un réseau AMRT à bande étroite et commuté par paquets superposé, conçu pour des communications de données sans fil de grande portée. Anglais : CDPD.

segment de réseau : liaison de réseau assurant la connexion de deux interfaces, peu importe que les deux interfaces assurent la connexion avec l'équipement de commutation ou de transmission, l'équipement terminal ou les autres moyens, et peu importe si la liaison de réseau s'effectue par un moyen physique, par des radiofréquences ou autrement. Anglais : network segment.

service d'accès au réseau (SAR) : Connexion filaire qui raccorde le local d'un client au RTPC et qui comprend : i) un numéro de téléphone, ii) une connexion au RTPC et iii) l'accès au central du fournisseur de services depuis le local du client.  Le SAR est utilisé pour les connexions téléphoniques ainsi que les services de données commutés du RTPC. Anglais : Network Access Service (NAS).

Pour tenir compte de toutes les lignes de données, il est nécessaire de prendre un surensemble du SAR, y ajoutant des lignes d'accès non-SAR. Pour tenir compte de toutes les lignes vocales, il est nécessaire de prendre un sous-ensemble du SAR et d'en soustraire les lignes de données du SAR. Parce qu'il est souvent important de quantifier les lignes pour la voix et celles pour les données, ce processus s'éloigne du SAR. Les lignes d'accès sont plutôt comptées au niveau de la capacité; les lignes d'accès à connectivité particulière pour les données sont comptées au niveau de la connectivité; les lignes d'accès pour la voix et d'autres applications sont comptées au niveau des applications. Anglais : network access service (NAS).

service de données mobile : service de communications sans fil, comprenant la transmission et/ou la réception de données, notamment le SEMC. Les revenus des données mobiles englobent ceux du contenu et des applications fondés ou non sur Internet et livrés comme données mobiles, sauf si ce contenu et ces applications sont subdivisés comme sous-catégorie spécifique d'un formulaire de rapport. Anglais : mobile data.

service de télécommunication : tout service comprenant un recours partiel ou complet aux télécommunications et qui est fourni par une personne, à un organisme, à une unité, à une entité juridique, et ce, à une autre personne, organisme, unité, entité juridique. Les services de télécommunications comprennent à la fois des services réglementés et non réglementés, tel l'accès Internet. Anglais : telecommunications service.

service doté d'installations : service de télécommunications distinct offert par un fournisseur qui se sert d'installations de télécommunications fixes appartenant au même fournisseur. Une entreprise qui fournit un service par mise à disposition d'installations est un fournisseur doté d'installations de ce service, mais la même entreprise peut également être un fournisseur au détail d'autres services : une entreprise ne peut donc être décrite comme un fournisseur par mise à disposition d'installations qu'en ce qui concerne un service donné. Anglais : facilities-based service.

service Internet mobile : service de communications sans fil offrant l'accès Internet de façon continue ou intermittente. Il comprend l'accès à des nouvelles, à de l'information de voyage, à la météo et à des services de divertissement par téléphone sans fil. Anglais : mobile Internet service.

service local vocal : voir zone d'appel local, revenu de frais locaux et réseau vocal filaire. Anglais : local voice.

service postpayé : service pour lequel une partie significative des services et de l'utilisation est payée subséquemment, après avoir consommé les services en question. Voir aussi service prépayé. Anglais : postpaid service.

service prépayé : service pour lequel une partie significative des services et de l'utilisation est payée d'avance, avant d'avoir consommé les services en question. Le service prépayé est particulièrement répandu dans la communication vocale mobile, où l'abonné paie d'avance une période précise de temps d'utilisation et, dans les communications interurbaines lorsqu'un abonné paie d'avance. Un montant établi de crédit qui est échangé contre le nombre de minutes d'interurbain en se fondant sur les tarifs annoncés sur les acheminements donnés intérieurs et de pays à pays. Pour les appels vocaux mobiles, un abonné qui paie d'avance se définit comme suit : abonné qui, à n'importe quel moment, a transmis et/ou reçu au moins un appel vocal mobile en utilisant du temps d'antenne payé d'avance au cours des trois mois précédents, indépendamment des frais spécifiques associés à cet appel ou à ces appels. Si l'abonné qui paie d'avance ne regarnit pas son compte ou ne l'utilise pas pour une période de trois mois, on considère que son abonnement est annulé. Voir également service postpayé. Anglais : prepaid service.

service radio général (SRG) : Service de radio ou de communication bidirectionnelle destiné principalement aux communications sur de courtes distances. Anglais : citizen band

service régional (SR) : zone d'appel sans frais interurbains et qui permet aux consommateurs servis par les centraux voisins de s'appeler entre eux sans avoir à payer de frais interurbains, bien que l'arrivée du SR puisse s'accompagner de tarifs locaux plus élevés. Dans la comptabilité du revenu du tarif local pour le téléphone par fil, les frais obligatoires du SR et ceux qui sont liés à la distance sont compris. Voir aussi zone d'appel local. Anglais : extended area service (EAS).

service téléphonique local : voir zone d'appel local, revenu de frais locaux et réseau filaire vocal . Anglais : local voice.

service téléphonique outre-mer : voir international et interurbain. Anglais : overseas telephone service.

service vocal mobile : service de communication sans fil donnant accès au RTPC sur des radiofréquences qui permet d'établir des communications à composition directe. Anglais : mobile voice.

services VoIP indépendants de l'accès : Services permettant aux clients de faire et de recevoir des appels téléphoniques en temps réel au moyen d'un service d'accès Internet, en utilisant des numéros de téléphone conformes au Plan de numérotage nord‑américain (NANP), à destination ou en provenance de tiers abonnés à un service RTCP. Un service VoIP indépendant de l'accès est fourni indépendamment du service d'accès Internet sous‑jacent, exploitant et offrant des fonctions de services identiques et de qualité équivalente sur tout service d'accès Internet ayant une largeur de bande suffisante. Anglais : access-independent VoIP services

SMC: service de messages courts. Service de messagerie sans fil permettant de transmettre de courts textes en direction et/ou en provenance d'un téléphone mobile numérique (ARMC, y compris ARMC 1xRTT et d'autres implémentations fondées sur l'ARMC, l'ARMT, le GSM ou un terminal de la RMSA), peu importe si la transmission vient d'un téléphone mobile ou y aboutit, part d'un téléphone mobile et arrive à un ordinateur, part d'un ordinateur et arrive à un téléphone mobile. Anglais : SMS.

SMM : (service de messagerie multimédia). Service de messagerie sans fil qui permet d'ajouter au SMC (service de messages courts/messagerie textuelle) la transmission d'images, de textes, d'audioclips et de vidéoclips. Anglais : MMS (Multimedia Messaging Service).

SONET (« Synchronous Optical NETwork », ou réseau optique synchrone) : Norme d'interface pour mode de transmission synchronisée sur fibre optique, et qui s'applique à la couche physique du modèle OSI.

station de base : Station d'émission et de réception fixe, composée d'une ou plusieurs antennes émettrices/réceptrices, d'un ou plusieurs réflecteurs d'antenne hyperfréquence, et de circuits électroniques, qui sont utilisés pour acheminer les appels cellulaires. Elle sert de pont entre les utilisateurs du service mobile d'une cellule et raccorde leurs appels au centre de commutation du service mobile. Anglais : base station

SUCAL : (système universel de codes alphanumériques - lieux). Descripteur alphanumérique à 11 caractères qui sert à identifier les commutateurs, les points d'interconnexion et d'autres éléments du réseau téléphonique ainsi que leur emplacement. Le SUCAL est composé de quatre identificateurs principaux. Les quatre premiers chiffres désignent la ville, les cinquième et sixième chiffres désignent la province, les septième et huitième chiffres désignent l'immeuble et les trois derniers chiffres désignent le type de commutateur ou d'équipement. Anglais : CLLI.

système autonome : voir AS. Anglais : Autonomous System.

système de fibre métropolitain : MAN installé avec de la capacité fibre optique. Anglais : metropolitan fibre system.

système des noms de domaine : voir DNS. Anglais : Domain Name System.

en haut

T

taux de pénétration des services mobiles : Mesure le nombre d'abonnés des services mobiles par 100 habitants et s'exprime habituellement en pourcentage. Anglais : mobile penetration rate

taux de réglement : habituellement, la moitié du taux de règlement par minute déterminé sous les auspices de l'UIT afin de trouver le prix théorique complet d'une communication internationale de RTPC sur une route donnée de pays à pays. Le taux de règlement est le montant payé par le fournisseur de service expéditeur au fournisseur de service destinataire afin de rembourser le coût théorique du demi-circuit. Avec les ententes entre transporteurs privés et les taxes de référence de la FCC, le système des taux de répartition est aujourd'hui l'un des trois grands systèmes qui servent à déterminer les paiements d'interconnexion internationale. Anglais : settlement rate.

taux de répartition : dans la communication internationale de RTPC, le système administré par l'UIT, lequel fixe les principes de détermination des prix qui serviront dans les accords d'interconnexion intervenant entre les exploitants internationaux de RTPC. Les taux de répartition par minute sont conçus pour qu'il soit possible de partager les revenus des appels internationaux, et ce, entre l'exploitant du pays d'où vient le trafic et celui qui le reçoit; parce que les taux de répartition désignent théoriquement le coût complet de chaque appel international, un taux de règlement d'un demi de chaque taux de répartition doit normalement être payé par le fournisseur du pays de départ à celui du pays d'arrivée. À la fin de chaque année, chaque couple de fournisseurs de service, dans le cadre du système de répartition, effectue ses paiements d'interconnexion internationale, et le fournisseur de service ayant un solde commercial négatif paie la différence nette au fournisseur de service qui a un solde commercial positif. Avec les ententes entre transporteurs privés et les taxes de référence de la FCC, le système des taux de répartition est aujourd'hui l'un des trois grands systèmes qui servent à déterminer les paiements d'interconnexion internationale. Anglais: accounting rate.

taux de résiliation : mesure du roulement de la clientèle, ce qui sert surtout en téléphonie mobile sur les marchés de l'accès Internet. Exprimé dans l'industrie sans fil sous la forme d'un taux par mois pour une période de mesure donnée; nombre des unités d'abonné débranchées divisé par le nombre moyen des unités du réseau. Anglais : churn rate.

taxes de référence : l'un des ensembles modifiés de frais par minute déterminés par la Commission fédérale des communications de É.-U. (FCC) et constituant un plafond pour les frais internationaux que les fournisseurs de services des É.-U. peuvent payer à des fournisseurs de service non américains pour recevoir le trafic international de RTPC partant des États-Unis. La FCC a créé des taxes de référence après avoir jugé que les taux de règlement payés par les fournisseurs de service des É.-U. aux fournisseurs de services non américains pour recevoir le trafic de RTPC partant des É.-U. étaient, dans la plupart des cas, substantiellement supérieurs aux coûts des fournisseurs de service non américains pour recevoir ce trafic. Les taxes de référence ont été trouvés par la méthode du « prix d'élément à tarif » qui regroupe les pays selon qu'ils sont à revenu supérieur, à revenu moyen-supérieur, à revenu moyen-inférieur, à faible revenu. Voir aussi taux de répartition, paiement d'interconnexion internationale. Anglais : benchmark rate.

téléappel : service qui, à partir de n'importe quel téléphone du RTPC, permet de transmettre un signal par radio à un récepteur personnel, portable dans une région d'exploitation définie. Des systèmes plus perfectionnés offrent la messagerie audible ou visuelle. Anglais : paging.

téléavertissement : voir téléappel. Anglais : paging

télécommunications : émission, transmission ou réception quelconque d'information à l'aide d'un système par fil, par câble, par radio ou, encore, optique ou électromagnétique. Anglais : telecommunications.

téléconférence : séance de télécommunications interactive gérée par un fournisseur de services de façon à permettre aux participants un son en direct et la possibilité de communiquer des images et/ou des données à transmettre entre deux endroits ou plus. Anglais : teleconferencing.

téléphone payant ou public : terminal public de télécommunications offrant la facturation par transaction; le paiement s'y effectue avec de la monnaie ou une carte. Parmi les exemples de services offerts par téléphone public, il y a la téléphonie du RTPC, la prise de RTPC pour transmission de données, la télécopie du RTPC, Internet, le Web, le courriel Internet et les services du SEMC; les téléphones payants vocaux doivent toutefois offrir les services de composition directe du RTPC, soit à l'aide d'un combiné ou d'une prise permettant d'atteindre les services de transmission de données par l'entremise des lignes du RTPC. Les téléphones payants se trouvent à l'intérieur, à l'extérieur ou dans des véhicules de transport, notamment les avions et les trains; selon le type d'endroit, il y a aussi des téléphones semi-publics dont l'utilisation est restreinte en raison de l'emplacement, par exemple, les téléphones publics de propriétés privées telles que les restaurants. Anglais : payphone.

téléphone payant extérieur : voir téléphone payant ou public. Anglais : outdoor payphone.

téléphone payant intérieur : voir téléphone payant. Anglais : indoor payphone.

téléphone payant vocal : voir téléphone payant. Anglais: voice payphone.

téléphone public de véhicule : voir téléphone payant. Anglais: vehicle payphone.

terrestre : segment de réseau qui se trouve entièrement au sol et ne se sert pas de satellites ou de câbles sous-marins. Les technologies de réseau terrestre utilisées peuvent comprendre les micro-ondes, des paires de fils de cuivre torsadés, le câble coaxial, les fibres optiques, et bien d'autres encore. Anglais : terrestrial.

Total des revenus d'exploitation aux fins de contribution –Dans la mesure où les montants suivants ont été déduits pour obtenir le total des revenus d'exploitation de la compagnie, les montants qui suivent doivent être rajoutés au total des revenus d'exploitation aux fins du calcul de la contribution : créances irrécouvrables, commissions, frais d'agent/vendeur et autres coûts se rattachant à la vente, coût du matériel et de la main-d'oeuvre lié à la vente, dépenses de contribution (subvention transférable), partage des revenus et autres frais interentreprises et coûts associés à des réclamations au titre de garantie. Anglais : Total Operating Revenues for Contribution Purposes

Total des revenus d'exploitation –Revenus d'exploitation non groupés déclarés qui ont été calculés conformément aux principes comptables généralement acceptés. Anglais : Total Operating Revenues

trafic mensuel : voir plafond de trafic. Anglais : monthly traffic.

transit Internet : forme d'accès Internet spécialisé et à revenus qui regroupe l'acheminement BGP et la connectivité à tout Internet ou à l'un des sous-ensembles de celui-ci, où le sous-ensemble peut se définir par la géographie, le réseau ou autrement. Parce que cela comprend de l'acheminement interdomaine (BGP), seuls les utilisateurs Internet ayant un numéro AS et au moins deux connexions Internet distinctes achètent normalement le transit Internet. Anglais : Internet transit.

transférabilité des numéros de services sans fil (TNSSF) : Permet aux consommateurs de passer d'un fournisseur de services de télécommunications à un autre, sur les réseaux filaires ou sans fil, tout en conservant leur numéro de téléphone. Anglais : Wireless number portability (WNP)

transport Internet : voir peering, transit Internet. Anglais : Internet transport.

en haut

U

UIT : Union internationale des télécommunications. Organisme international du Système des organisations des Nations Unies, par lequel les gouvernements et le secteur privé coordonnent les réseaux et les services de télécommunication. L'UIT-T et l'UIT-R, deux des services de l'UIT, sont chargés de l'étude technique, opérationnelle et des questions tarifaires; ils ont aussi à formuler des recommandations à ce sujet, ayant pour objectif de normaliser les télécommunications et les radiocommunications dans le monde, de même que de poursuivre aussi les activités liées à la détermination des normes du Comité consultatif international télégraphique et téléphonique (CCITT) et du Comité consultatif international des radiocommunications (CCIR) – des organismes prédécesseurs. Anglais : ITU.

ULL : voir unité de livraison locale. Anglais : LDU.

unité de livraison locale (ULL) : au Canada, les trois premiers caractères du code postal, qui reposent sur le mode de présentation lettre/chiffre/lettre — par exemple, A1A. L'ULL révèle un point de livraison spécifique tel qu'un immeuble, un gros destinataire de courrier, une série d'adresses d'une rue. Les lettres D, F, I, O, Q et U ne servent pas dans les désignations d'ULL. Voir aussi région de tri d'acheminement. Anglais : Local Delivery Unit (LDU).

en haut

V

vidéo-sur-PI: service de télécommunication à sens unique et transmettant les images vidéo et l'audio vers un endroit ou plus d'un, à l'aide du protocole Internet, ou un service de télécommunication bidirectionnel communiquant en direct les images vidéo et l'audio des participants de la séance, notamment à une conférence, ce qui est transmis entre deux endroits ou plus à l'aide du protocole Internet. Anglais : Video-over-IP.

ville à ville : voir interville. Anglais : city to city.

vocale filaire : voir service vocal à fil. Anglais : wireline voice.

VoIP : (communication vocale sur IP, ou protocole Internet). Service ou capacité qui utilise du matériel et des logiciels pour permettre aux utilisateurs de se servir des réseaux IP, par exemple Internet, comme d'un moyen de transmission des communications vocales. Anglais : VoIP.

VPN-PI : réseau privé virtuel de protocole Internet. Réseau superposé de liaisons sécurisées (encodés) dont les nœuds finals forment un groupe fermé, et chacun de ces nœuds accède au réseau par le protocole Internet. Parmi les protocoles VPN-PI répandus, il y a le protocole tunnel point à point (PPTP), le protocole tunnel couche 2 (L2PP) et le PI sécurisé (PIsec). Là où des services additionnels, notamment les communications vocales par PI et vidéo par PI, sont offerts au consommateur à l'aide d'une infrastructure d'un VPN-PI du client, et où cette infrastructure VPN-PI ne sert pas exclusivement à l'un ou l'autre de ces services additionnels, alors, les revenus de ces services devraient être compris dans les revenus du VPN-PI. Anglais : IP-VPN.

en haut

W

WAP : protocole d'application sans fil. Application axée vers les transactions qui facilite l'envoi et la réception des informations, du contenu et des données à partir des appareils sans fil. Anglais : WAP.

WDM (multiplexage en longueur d'onde) : Méthode de transmission de multiples signaux sur diverses longueurs d'onde de la lumière simultanément au moyen d'un unique brin de fibre optique. Permet d'améliorer la capacité de la fibre. Anglais : WDM (Wavelength Division Multiplexing)

WiFi (802.11) : protocole de réseau sans fil de portée limitée, fondé sur la famille de normes 802.11 et utilisant les fréquences dans la gamme de 2,4 GHz pour échanger des données aux vitesses de large bande. Anglais : WiFi (802.11).

en haut

X

X.25 : Protocole de transmission des données conçu pour le réseau de téléphone public commuté (RTPC). Fait référence à la transmission des données sur un réseau de télécommunication. Anglais : X.25

Z

zone d'appel local : parfois abrégé en « locale ». Au service vocal filaire, somme de toutes les destinations où peut se faire une connexion commutée, par l'entremise du RTPC, sans qu'il y ait de frais d'interurbain s'ajoutant aux frais locaux. Ces destinations peuvent être servies par un central ou, surtout là où le service régional est offert, par plus d'un central. Les connexions entre centraux, mais dans les limites du service régional, relèvent du secteur d'appel local et sont traitées en conséquence pour la comptabilité des revenus du tarif d'appels locaux. En mode vocal mobile, la zone géographique dans laquelle une connexion peut être établie sur le RTPC par un terminal mobile donné sans encourir de frais d'interurbain en plus des frais de temps d'utilisation pour cette connexion. Anglais : local calling area.

Date de modification :