Analyse SamKnows du rendement de la large bande au Canada - Mars et avril 2016

Téléchargez ce rapport en PDF.

Date : Le 1 septembre 2016

Corrigé : Le 1 décembre 2016

Modifications apportées au Rapport sur la performance des services à large bande – décembre 2016

Table des matières

Au sujet du projet

Le Conseil de la radiodiffusion et des télécommunications canadiennes (CRTC) a mandaté SamKnows pour mener une étude sur la performance des services à large bande vendus aux consommateurs canadiens. SamKnows est un chef de file dans la mesure de la large bande et travaille de pair avec des gouvernements, des fournisseurs de services Internet (FSI), des fournisseurs de contenu, des développeurs d’applications, des groupes de consommateurs et des universitaires pour mesurer avec exactitude la performance d’Internet depuis 2009. SamKnows a développé une plateforme mondiale permettant de mesurer la vitesse de l’accès Internet, laquelle s’étend désormais sur cinq continents et prend des millions de mesures chaque jour.

Les données présentées dans le présent rapport ont été recueillies du 15 mars 2016 au 14 avril 2016.

Dans le cadre de cette étude, 4 808 appareils de mesure Whitebox ont été envoyés à des volontaires. Les données provenant de 3 056 de ces Whitebox sont utilisées dans le présent rapportNote de bas de page 1. Aux fins du rapport, les données sont divisées en quatre tranches de vitesses : de 5 à 9 Mbps, de 10 à 15 Mbps, de 16 à 39 Mbps et 40 Mbps ou plus. Les fournisseurs de services Internet (FSI) qui ont participé au projet comprennent tous les principaux fournisseurs de services de télécommunications filaires au Canada, à l’exception de SaskTel. Plus précisément, Bell Canada, Bell Aliant, Cogeco, Eastlink, MTS, Northwestel, Rogers, Shaw, TELUS et Vidéotron ont participé sur une base volontaire. Des mesures ont été prises dans toutes les régions du Canada, dans divers milieux urbains et ruraux. Ces FSI font appel aux technologies suivantes pour fournir un service d’accès Internet : ligne d’abonné numérique (LAN)Note de bas de page 2, la technique hybride fibre optique-câble coaxial (câble/HFC)Note de bas de page 3 et la fibre optique jusqu’au domicile (FTTH)Note de bas de page 4. L’analyse ne comprend aucune donnée provenant de FSI qui font appel à des technologies par satellite ou sans-fil fixe ni de données provenant de revendeurs qui utilisent les réseaux de ces FSI.

La méthode employée est celle que SamKnows utilise partout sur la planète en collaboration avec d’autres organismes de réglementation et FSI. Une description complète de la méthode se trouve à https://goo.gl/piIKqA (document disponible uniquement en anglais).

SamKnows recommande qu’un échantillon minimum de 40 appareils de mesure recueillent les données par strate afin d’obtenir des résultats statistiques fiables. Il s’agit de l’approche adoptée dans le cadre du présent rapport. De l’information additionnelle sur la méthode concernant la taille de l’échantillon est disponible à https://goo.gl/xvwa9T (document disponible uniquement en anglais).

Tout commentaire relatif à l’analyse de ce document doit être directement transmis à Roxanne Robinson (roxanne@samknows.com).

Sommaire

Le présent rapport présente les conclusions de l’étude sur la performance des services à large bande au Canada réalisée par SamKnows au nom du CRTC. Nous y examinons les données recueillies du 15 mars 2016 au 14 avril 2016 et la performance au niveau du FSI et du forfait. En mars 2016, nous avons publié un rapport préliminaire axé sur la performance par région et par technologie d’accès (selon les données recueillies en octobre et novembre 2015). Les résultats globaux du présent rapport sont conformes à ceux du rapport préliminaire.

Dans le cadre de l’étude, 4 808 appareils de mesure Whitebox ont été envoyés dans les foyers canadiens utilisant divers produits et FSI. Chaque Whitebox a pris des mesures de performance 24 heures par jour, sept jours par semaine, afin d’obtenir des mesures qui représentent bien l’utilisation que font les Canadiens d’Internet.

Dans le présent rapport, nous présentons les résultats par technologie, par FSI et par tranche de vitesses. Les technologies utilisées sont la LAN (ligne d’abonné numérique), la technique câble/HFC (incluant toutes les variantes DOCSIS) et la fibre optique jusqu’au domicile (FTTH).

Au cours de la collecte de données pour le rapport précédentNote de bas de page 5, qui présentait des résultats préliminaires sur la performance des services à large bande au Canada, nous avons connu des problèmes avec un tiers qui transmettait une partie du trafic de mesure, ce qui a nui à la fiabilité des certaines mesures. Nous en avons tenu compte lors de la rédaction du rapport et utilisé seulement des données non touchées pour créer les figures et tableaux. Ces problèmes ont été corrigés et ne se sont pas manifestés au cours de la période visée par le présent rapport.

Sauf avis contraire, tous les résultats présentés dans ce rapport ont été mesurés lors des périodes de pointe, soit entre 19 h et 23 h, heure locale, en semaine. De plus, tous les tableaux du présent document reposent sur un échantillon minimal de 40 Whitebox. Ces dispositions correspondent à celles utilisées dans d’autres projets de SamKnows partout au monde. Voici les principales constatations du présent rapport :

La figure 1 compare les vitesses de téléchargement et de téléversement par technologie, exprimées en pourcentage de la vitesse annoncée. Comme il est indiqué ci-dessus, toutes les technologies ont, en moyenne, dépassé les débits annoncés.

Figure 1 : Vitesse de téléchargement et de téléversement en pourcentage de la vitesse annoncée, par technologie

Diagramme à barres de la figure 1 : Vitesses de téléchargement et de téléversement en pourcentage de la vitesse annoncée par technologie
Description longue

Ce diagramme à barres illustre une comparaison des vitesses de téléchargement et de téléversement par technologie, exprimée sous forme de pourcentage de la vitesse annoncée. Les pourcentages pour chaque tranche de vitesse par technologie sont les suivants :

Technologie Vitesse de téléchargement Vitesse de téléversement
LAN 103 % 111 %
Câble/fibre coaxiale hybride 105 % 104 %
Fibre optique jusqu’au domicile 121 % 120 %

La figure 2 compare les vitesses de téléchargement et de téléversement par FSI, exprimées en pourcentage de la vitesse annoncée. Comme il est indiqué ci-dessus, la majorité des FSI atteignaient ou dépassaient leurs vitesses annoncées de téléchargement et de téléversement. Dans la tranche de 5 à 9 Mbps, le forfait de 7/0,64 Mbps de Bell Aliant et le forfait de 6/1 Mbps de TELUS n’atteignaient pas les vitesses annoncées en téléchargement comme en téléversement.

Le forfait 15/1 Mbps de TELUS dépassait de beaucoup la vitesse de téléversement annoncée. Certains des services FTTH de Bell Canada, Bell Aliant et TELUS ont également grandement dépassés les attentes.

Figure 2 : Vitesse de téléchargement et de téléversement en pourcentage de la vitesse annoncée, par FSI et technologie

Diagramme à barres de la figure 2 : Vitesses de téléchargement et de téléversement par FSI et par technologie
Description longue

Ce diagramme à barres illustre une comparaison des vitesses de téléchargement et de téléversement en tant que pourcentage de la vitesse annoncée :

Technologie et FSI Vitesse de téléchargement Vitesse de téléversement
LAN – Bell Canada 112 % 93 %
LAN – Bell Aliant 77 % 81 %
LAN – MTS 103 % 95 %
LAN – TELUS 99 % 151 %
Câble/fibre coaxiale hybride – Cogeco 101 % 101 %
Câble/fibre coaxiale hybride – Easlink 101 % 105 %
Câble/fibre coaxiale hybride – Northwesttel 98 % 94 %
Câble/fibre coaxiale hybride – Rogers 108 % 108 %
Câble/fibre coaxiale hybride – Shaw 109 % 104 %
Câble/fibre coaxiale hybride – Vidéotron 106 % 103 %
Fibre optique jusqu’au domicile – Bell Canada 124 % 113 %
Fibre optique jusqu’au domicile – Bell Aliant 125 % 111 %
Fibre optique jusqu’au domicile – TELUS 105 % 174 %

Méthode

Whitebox

SamKnows a distribué 4 808 Whitebox à des consommateurs canadiens dans le cadre du projet. Il s’agit d’un dispositif grand public installé dans le réseau domestique, entre le modem ou routeur et les appareils de l’utilisateur. La fonction de base de la Whitebox est de mesurer la qualité de la connexion Internet.

La Whitebox effectue de manière autonome les mesures vers divers sites Internet. Aucune interaction n’est requise de la part de l’utilisateur. Les mesures sont effectuées automatiquement selon un horaire d’essai. La Whitebox ne fonde aucun résultat de mesure sur les activités de l’utilisateur.

La Whitebox surveille constamment le trafic croisé de l’utilisateurNote de bas de page 7. Si le trafic croisé dépasse un seuil prédéterminé, les mesures sont suspendues jusqu’à ce que le trafic croisé retombe sous le seuil. Ainsi, les mesures de la Whitebox ne sont pas faussées par les activités de l’utilisateur final et le trafic de la Whitebox ne nuit pas à l’expérience Internet de l’utilisateur.

Pour obtenir une description complète de la Whitebox et de ses caractéristiques, consulter : https://goo.gl/JVMnBn (document disponible uniquement en anglais).

Mesures

Les Whitebox effectuent une série de mesures actives du rendement selon un horaire d’essai prédéfini. Cela comprend les mesures de réseau suivantes : vitesse de téléchargement, vitesse de téléversement, latence et perte de paquets, ainsi que des mesures d’applications, p. ex., le rendement lors de la navigation Web.

On peut trouver une description complète de la méthode utilisée pour chaque essai à https://goo.gl/fruqy6 (document disponible uniquement en anglais).

L’annexe A donne un aperçu de l’horaire d’essai utilisé pour le projet Mesure de la large bande au Canada.

Destinations des essais

Les mesures effectuées par les Whitebox ciblent deux types de serveurs de destination.

En premier lieu, il y a des serveurs de mesure spécialisés. Ceux-ci sont installés dans de grands centres d’appairage et Internet aux endroits suivants :

Chaque serveur, sauf celui de Winnipeg, répond à des spécifications minimales énoncées par SamKnows. Le serveur à Winnipeg utilise une connexion de 100 Mbps au lieu de la connexion standard de 1 Gbps, puisque c’était la connexion disponible la plus rapide. Cela n’a pas nui aux résultats, puisque seules les Whitebox situées à Winnipeg pouvaient utiliser ce serveur pour les essais et celles-ci étaient configurées de manière à ne jamais saturer la connexion à 100 Mbps. On peut trouver des renseignements complets sur le matériel, les logiciels, la connectivité réseau et les exigences en matière de surveillance à https:// goo.gl/RUu8QK (document disponible uniquement en anglais).

Les serveurs spécialisés sont utilisés pour mesurer les vitesses de téléchargement et de téléversement, la latence et la perte de paquets.

En second lieu, on a effectué des mesures relatives à des applications et à des fournisseurs de contenu réels. Aux fins du projet Mesure de la large bande au Canada, cette activité est limitée aux mesures de la navigation Web. Voici les sites Web utilisés dans le cadre des essais :

Plan d’échantillonnage

SamKnows a élaboré un plan d’échantillonnage pour régir la distribution de Whitebox parmi les consommateurs canadiens de services Internet. Ce plan a été établi à partir des données sur les abonnés fournies par les FSI. Ces données nous ont permis de déterminer quels forfaits et technologies répondaient à l’exigence minimale en matière de taille pour l’échantillon, fixée à 5 % de la base d’abonnés aux services filaires du FSI. Nous avons aussi examiné dans quelles provinces le produit était offert, et quelle part de marché chaque province représentait pour le produit.

L’annexe A décrit le plan d’échantillonnage.

Recrutement et validation

Les FSI ont participé au processus de recrutement des volontaires pour le projet en envoyant des courriels d’invitation à leurs clients. Ces courriels invitaient les utilisateurs à s’inscrire sur un site géré par SamKnows. Les utilisateurs pouvaient ensuite s’inscrire au projet afin de recevoir une Whitebox gratuite, ce qui leur donnerait aussi accès à leurs propres résultats.

Une fois l’utilisateur inscrit, nous avons transmis (avec leur consentement) nom, adresse, numéro de téléphone et FSI afin de confirmer le forfait auquel l’utilisateur était abonné. Les données validées sur le FSI, le produit et le lieu ont ensuite été comparées au plan d’échantillonnage pour déterminer si le volontaire était admissible.

Le cas échéant, nous avons envoyé une Whitebox au volontaire et lancé la collecte de données. Le processus de validation se poursuivait chaque semaine avec les FSI, afin que SamKnows sache si l’utilisateur avait changé de FSI ou de produit ou déménagé et qu’il en tienne compte.

Les FSI participants et le CRTC ont signé un code de conduite pour éviter que les FSI modifient délibérément les résultats des essais et pour définir l’utilisation permise des données fournies aux FSI. Nous avons fourni à chaque FSI la liste des volontaires connexes dans le cadre du processus de validation de la tranche de vitesses, mais pas l’ID de l’unité de la Whitebox connexe. Il n’est pas possible d’attribuer des résultats particuliers à un volontaire donné.

L’annexe A présente le code de conduite.

Remarque sur les régions à l’étude

Le présent rapport présente de multiples diagrammes du rendement par région. Le présent rapport utilise les régions suivantes :

Principaux indicateurs de rendement

Débit de téléchargement

Le débit de téléchargement mesure le rendement de la connexion à large bande. De plus grandes vitesses sont préférables, car elles permettent à l’utilisateur de récupérer des données (une page Web, une chanson, etc.) plus rapidement.

Pour définir la capacité de liaison d’accès maximale de l’utilisateur, nous avons pris des mesures entre le domicile des volontaires et le serveur d’essai le plus près. Des serveurs d’essai sont déployés dans plusieurs régions métropolitaines d’un bout à l’autre du Canada.

Les fournisseurs de large bande du monde entier annoncent couramment diverses vitesses de téléchargement pour différencier leurs produits; il s’agit d’un élément clé de leur publicité. Les vitesses s’expriment généralement en millions de bits par seconde (Mbps). Pour comparer efficacement les différents produits et technologies caractérisés par des vitesses très variées, la plupart des organismes de réglementation de par le monde qui réalisent des études de mesure indiquent le pourcentage de la vitesse annoncée qui a été atteinte par les produits et les technologies. Le présent rapport adopte cette convention. Aux fins du rapport, les données ont été divisées en quatre tranches de vitesses : de 5 à 9 Mbps, de 10 à 15 Mbps, de 16 à 39 Mbps et 40 Mbps ou plus.

La figure 3 ci-dessous montre la vitesse de téléchargement en pourcentage de la vitesse annoncée, par région et par technologie d’accès. Les vitesses de téléchargement dans presque toutes les régions ont atteint ou dépassé les débits annoncés, quelle que soit la technologie utilisée. La seule exception : la technologie LAN dans l’Est, qui a atteint, en moyenne, 75 %.

Figure 3 : Vitesse de téléchargement en période de pointe et hors pointe, en pourcentage de la vitesse annoncée, par technologie et par région

Diagramme à barres de la figure 3 : Vitesses de téléchargement en périodes de pointe et hors pointe en pourcentage de la vitesse annoncée par technologie et par région
Description longue

Ce diagramme à barres illustre les vitesses de téléchargement en tant que pourcentage de la vitesse annoncée, selon la région et l’accès à la technologie :

Technologie et région Vitesse de téléchargement – périodes hors pointe Vitesse de téléchargement – périodes de pointe
LAN – Centre 111 % 108 %
LAN – Est 79 % 75 %
LAN – Ouest et Nord 105 % 101 %
Câble/fibre coaxiale hybride – Centre 108 % 105 %
Câble/fibre coaxiale hybride – Est 102 % 101 %
Câble/fibre coaxiale hybride – Ouest et Nord 107 % 105 %
Fibre optique jusqu’au domicile – Centre 124 % 123 %
Fibre optique jusqu’au domicile – Est 123 % 123 %
Fibre optique jusqu’au domicile – Ouest et Nord 117 % 116 %

La figure 4 montre la vitesse de téléchargement en pourcentage de la vitesse annoncée, par FSI et par technologie d’accès, en période de pointe et hors pointe. La grande majorité des FSI ont atteint ou dépassé les débits annoncés. Seuls Northwestel, TELUS (LAN seulement) et Bell Aliant (LAN seulement) n’ont pas atteint 100 % des débits annoncés en période de pointe. En moyenne, les services FTTH ont atteint 121 % du débit annoncé, et tous les FSI qui fournissaient des services FTTH ont dépassé le débit annoncé. Les services de câble/HFC ont atteint 105 %, en moyenne; les services LAN, 103 %.

Les services LAN présentaient de plus grandes variations entre FSI. Bell Aliant n’a pas atteint les débits annoncés, atteignant en moyenne 77 % de la vitesse annoncée. On pouvait s’attendre à ces variations pour les services LAN, en raison de l’effet de la longueur des boucles de cuivre (par exemple, la distance qui sépare un client du central principal ou du nœud) sur le rendement de la ligne.

Figure 4 : Vitesse de téléchargement en période de pointe et hors pointe, en pourcentage de la vitesse annoncée, par technologie et par FSI

Diagramme à barres de la figure 4 : Vitesse de téléchargement périodes de pointe/périodes hors pointe en pourcentage de la vitesse annoncée par technologie et par FSI
Description longue

Ce diagramme à barres illustre les vitesses de téléchargement en pourcentage des vitesses annoncées, distribuées selon les FSI et la technologie d’accès, pendant les périodes de pointe et les périodes hors pointe :

Technologie et FSI Vitesse de téléchargement pendant les périodes hors pointe Vitesse de téléchargement pendant les périodes de pointe
LAN – Bell Canada 114 % 112 %
LAN – Bell Aliant 79 % 77 %
LAN – MTS 109 % 103 %
LAN – TELUS 102 % 99 %
Câble/fibre coaxiale hybride – Cogeco 105 % 101 %
Câble/fibre coaxiale hybride – Easlink 104 % 101 %
Câble/fibre coaxiale hybride – Northwesttel 100 % 98 %
Câble/fibre coaxiale hybride – Rogers 110 % 108 %
Câble/fibre coaxiale hybride – Shaw 111 % 109 %
Câble/fibre coaxiale hybride – Vidéotron 107 % 106 %
Fibre optique jusqu’au domicile – Bell Canada 125 % 124 %
Fibre optique jusqu’au domicile – Bell Aliant 125 % 125 %
Fibre optique jusqu’au domicile – TELUS 107 % 105 %

La figure 5 montre la vitesse de téléchargement moyenne par heure du jour en pourcentage de la vitesse annoncée, par FSI, au cours des périodes de pointe et hors pointe. La vitesse est généralement à son plus bas de 19 h à 23 h. MTS présentait une variation de 6 % entre la période de pointe et la période hors pointe. Les FSI atteignaient, en moyenne, de 97 % à 120 % des vitesses annoncées, mais certains forfaits présentaient des résultats inférieurs.

Figure 5 : Vitesses de téléchargement en pourcentage de la vitesse annoncée, par FSI et par heure du jour

Graphique linéaire de la figure 5 : Vitesse de téléchargement en pourcentage de la vitesse annoncée et de l’heure de la journée
Description longue

Ce graphique linéaire illustre la vitesse de téléchargement moyenne en pourcentage de la vitesse annoncée par FSI, comme suit :

Heure de la journée Bell Canada Shaw Bell Aliant Rogers Vidéotron Manitoba Telecom Services (MTS) Cogeco Eastlink TELUS Northwestel
0 h – 2 h 118 % 111 % 109 % 110 % 107 % 108 % 105 % 103 % 103 % 100 %
2 h – 4 h 120 % 112 % 110 % 110 % 107 % 109 % 105 % 105 % 103 % 101 %
4 h – 6 h 119 % 112 % 110 % 110 % 107 % 110 % 106 % 105 % 103 % 99 %
6 h – 8 h 119 % 112 % 109 % 110 % 107 % 109 % 105 % 105 % 103 % 101 %
8 h – 10 h 119 % 111 % 109 % 110 % 107 % 108 % 105 % 104 % 102 % 100 %
10 h – 12 h 119 % 111 % 109 % 109 % 107 % 108 % 105 % 104 % 102 % 98 %
12 h – 14 h 119 % 111 % 109 % 109 % 107 % 108 % 105 % 103 % 102 % 100 %
14 h – 16 h 118 % 111 % 109 % 109 % 107 % 108 % 104 % 103 % 102 % 100 %
16 h – 18 h 118 % 110 % 109 % 109 % 106 % 107 % 104 % 102 % 102 % 98 %
18 h – 20 h 118 % 110 % 109 % 109 % 106 % 105 % 103 % 102 % 101 % 99 %
20 h – 22 h 117 % 108 % 108 % 107 % 106 % 103 % 100 % 101 % 100 % 97 %
220 h – 24 h 118 % 109 % 108 % 108 % 106 % 105 % 102 % 102 % 101 % 98 %

Les figures 6 à 8 montrent la vitesse de téléchargement en pourcentage de la vitesse annoncée pour les divers produits des FSI. Deux produits n’atteignaient pas 90 % de la vitesse annoncée. Bell Aliant a atteint, en moyenne, 77 % de la vitesse annoncée pour son forfait LAN de 7/0,64 Mbps; TELUS, 85 % pour son service de 6/1 Mbps. Six produits ont dépassé 120 % de la vitesse annoncée : les services 5/1 Mbps, 15/15 Mbps, 25/25 Mbps et 50/50 Mbps de Bell Canada et les services 100/50 Mbps et 150/50 Mbps de Bell Aliant.

Certains niveaux de service de MTS et de TELUS sont fournis au moyen d’une technologie LAN ou FTTH, selon l’emplacement du client. Aux fins de rapport sur le rendement par niveau de service dans les figures suivantes, ces résultats sont regroupés.

Figure 6 : Vitesse de téléchargement en pourcentage de la vitesse annoncée par produit – tranche de 5 à 9 Mbps

Diagramme à barres de la figure 6 : Vitesse de téléchargement en pourcentage de la vitesse annoncée par produit, dans la tranche de vitesses allant de 5 à 9 Mbps
Description longue

Ce diagramme à barres illustre la vitesse de téléchargement en pourcentage de la vitesse annoncée par produit de FSI, dans la tranche de vitesse allant de 5 à 9 Mbps, comme suit 

Product FSI Vitesse de téléchargement
MTS 5X0.512 100 %
Bell Canada 5X1 135 %
Videotron 5X1 102 %
TELUS 6X1 85 %
Cogeco 6X2 103 %
Bell Aliant 7X0.64 77 %
Shaw 7.5X0.5 105 %

Figure 7 : Vitesse de téléchargement en pourcentage de la vitesse annoncée par produit – tranche de 10 à 15 Mbps

Diagramme à barres de la figure 7 : Vitesse de téléchargement en pourcentage de la vitesse annoncée par produit, dans la tranche de vitesses allant de 10 à 15 Mbps
Description longue

Ce diagramme à barres illustre la vitesse de téléchargement en pourcentage de la vitesse annoncée par produit de FSI, dans la tranche de vitesses allant de 10 à 15 Mbps, comme suit :

Product FSI Vitesse de téléchargement
Shaw 10X0.5 102 %
Videotron 10X1.5 102 %
MTS 10X2 111 %
TELUS 15X1 104 %
Cogeco 15X2 101 %
Bell Canada 15X10 104 %
Bell Canada 15X15 124 %

Figure 8 : Vitesse de téléchargement en pourcentage de la vitesse annoncée par produit – tranche de 16 à 39 Mbps

Diagramme à barres de la figure 8 : Vitesse de téléchargement en pourcentage de la vitesse annoncée par produit, dans la tranche de vitesses allant de 16 à 39 Mbps
Description longue

Ce diagramme à barres illustre les vitesses de téléchargement en pourcentage des vitesses annoncées pour les produits individuels des FSI dans la tranche de vitesses allant de 16 à 39 Mbps, comme suit :

Produit de FSI Débit (vitesse) de téléchargement
Northwestel 16X0.768 101 %
Eastlink 20X2 105 %
MTS 25X2 100 %
Shaw 25X2.5 110 %
TELUS 25X5 104 %
Bell Canada 25X10 106 %
Bell Canada 25X25 125 %
Rogers 30X5 107 %
Shaw 30X5 110 %
Vidéotron 30X10 109 %

Figure 9 : Vitesse de téléchargement en pourcentage de la vitesse annoncée par produit – tranche de 40 Mbps ou plus

Diagramme à barres de la figure 9 : Vitesse de téléchargement en pourcentage des vitesses annoncées par produit dans la tranche de vitesses de 40 Mbps et plus
Description longue

Ce diagramme à barres illustre les vitesses de téléchargement en pourcentage des vitesses annoncées pour les produits individuels des FSI dans la tranche de vitesses de 40 Mbps et plus, comme suit :

Produit de FSI Débit (vitesse) de téléchargement
Cogeco 40X10 101 %
Northwestel 50X2 94 %
Eastlink 50X5 99 %
Shaw 50X5 114 %
Bell Canada 50X10 107 %
TELUS 50X10 105 %
Bell Canada 50X50 124 %
Cogeco 60X10 100 %
Rogers 60X10 107 %
Vidéotron 60X10 108 %
Rogers 70X10 100 %
Eastlink 100X10 106 %
Rogers 100X10 115 %
Bell Aliant 100X50 125 %
Eastlink 150X10 95 %
Bell Aliant 150X50 126 %
Rogers 250X20 102 %

Le tableau 1 montre la vitesse de téléchargement annoncée pour chaque FSI et les produits respectifs inclus dans la présente étude, en termes absolus et en pourcentage du débit annoncé. Certains produits figurent à la fois sous les technologies LAN et FTTH, puisqu’ils sont offerts selon l’une ou l’autre de ces technologies selon la région de l’utilisateur. Par conséquent, les résultats pour ces produits (p. ex. forfait 6/1 Mbps de TELUS ou 10/2 Mbps de MTS) représentent une moyenne des deux technologies.

Tableau 1 : Vitesse de téléchargement par FSI et produit
FSI Technologie Ensemble Vitesse de téléchargement réelle (Mbps) Vitesse de téléchargement réelle/vitesse annoncée ( %)
MTS LAN 5/0,512 5,02 100 %
Bell Canada LAN 5/1 6,77 135 %
Vidéotron Câble/HFC 5/1 5,09 102 %
TELUS LAN, FTTH 6/1 5,10 85 %
Cogeco HFC 6/2 6,16 103 %
Bell Aliant LAN 7/0,64 5,36 77 %
Shaw Câble/HFC 7,5/0,5 7,88 105 %
Shaw Câble/HFC 10/0,5 10,22 102 %
Vidéotron Câble/HFC 10/1,5 10,18 102 %
MTS LAN, FTTH 10/2 11,14 111 %
TELUS LAN, FTTH 15/1 15,66 104 %
Cogeco Câble/HFC 15/2 15,17 101 %
Bell Canada LAN 15/10 15,58 104 %
Bell Canada FTTH 15/15 18,61 124 %
Northwestel Câble/HFC 16/0,768 16,22 101 %
EastLink Câble/HFC 20/2 21,03 105 %
MTS LAN, FTTH 25/2 24,90 100 %
Shaw Câble/HFC 25/2,5 27,42 110 %
TELUS LAN, FTTH 25/5 26,00 104 %
Bell Canada LAN 25/10 26,60 106 %
Bell Canada FTTH 25/25 31,18 125 %
Rogers Câble/HFC 30/5 32,16 107 %
Shaw Câble/HFC 30/5 33,09 110 %
Vidéotron Câble/HFC 30/10 32,73 109 %
Cogeco Câble/HFC 40/10 40,34 101 %
Northwestel Câble/HFC 50/2 47,24 94 %
EastLink Câble/HFC 50/5 49,59 99 %
Shaw Câble/HFC 50/5 56,86 114 %
Bell Canada LAN 50/10 53,26 107 %
TELUS LAN, FTTH 50/10 52,59 105 %
Bell Canada FTTH 50/50 62,14 124 %
Cogeco Câble/HFC 60/10 60,28 100 %
Rogers Câble/HFC 60/10 64,35 107 %
Vidéotron Câble/HFC 60/10 64,79 108 %
Rogers Câble/HFC 70/10 70,04 100 %
EastLink Câble/HFC 100/10 106,19 105 %
Rogers Câble/HFC 100/10 115,19 115 %
Bell Aliant FTTH 100/50 124,72 125 %
EastLink Câble/HFC 150/10 143,12 95 %
Bell Aliant FTTH 150/50 189,34 126 %
Rogers Câble/HFC 250/20 254,18 102 %

Les tranches de vitesse de téléversement de TELUS ont été mises à l’essai seulement dans les provinces de l’Alberta et de la Colombie-Britannique. Les essais des vitesses de téléchargement n’ont pas été effectués pour les forfaits 15/1,5 Mbps, 25/3 Mbps et 50/12 Mbps de TELUS au Québec, puisque ces tranches ne franchissaient pas le seuil minimal du nombre de Whitebox nécessaire pour l’inclusion.

Débit de téléversement

Le débit de téléversement mesure la vitesse à laquelle les données sont transmises de la maison vers Internet. De plus grandes vitesses permettent de téléverser des images, des chansons et des documents et de les partager plus rapidement.

Pour définir la capacité de liaison d’accès maximale de l’utilisateur, des mesures ont été prises entre un serveur d’essai à proximité et les foyers des volontaires.

Traditionnellement, la quantité de données téléchargées par les utilisateurs était beaucoup plus grande que la quantité de données téléversées par ces mêmes utilisateurs. Par conséquent, les technologies n’ont pas été développées de façon symétrique, c’est-à-dire que les débits de téléchargement sont plus rapides que les débits de téléversement. Toutefois, comme nous pouvons le constater en comparant les vitesses de téléchargement à celles de téléversement, ce rapport tend à diminuer pour les nouveaux services offerts, comme ceux faisant appel à la fibre optique jusqu’au domicile (FTTH), qui ont été conçus pour offrir des vitesses symétriques.

Comme pour le débit de téléchargement, les résultats de la section présentent chaque vitesse atteinte en pourcentage de la vitesse annoncée, ainsi que les résultats en niveau absolu de vitesse de téléversement. Il est ainsi possible de comparer des produits dont la vitesse diffère grandement.

La figure 10 montre les vitesses de téléversement en pourcentage des vitesses annoncées, par région et par technologie, en période de pointe et hors pointe. Les vitesses annoncées ont été dépassées pour la majeure partie des technologies et des régions, sauf dans le cas de la technologie LAN dans les régions du Centre et de l’Est, où les vitesses de téléversement ont atteint respectivement 86 % et 77 % des vitesses annoncées en période de pointe. Les résultats de la région de l’Est ont été influencés principalement par le produit de 7/0,64 Mbps de Bell Aliant, tandis que c’est le produit 15/10 de Bell Canada qui a eu le plus grand impact dans la région du Centre.

Par contre, les vitesses annoncées ont été grandement dépassées avec la technologie LAN dans les régions de l’Ouest et du Nord, ce qui s’explique en grande partie par une augmentation élevée des débits montants pour le produit 15/1 Mbps de TELUS. La technologie FTTH dans la région de l’Ouest et du Nord a aussi grandement dépassé les vitesses de téléversement annoncées, particulièrement à cause du produit FTTH 15/1 Mbps de TELUS.

Figure 10 : Vitesse de téléversement en période de pointe et hors pointe, en pourcentage de la vitesse annoncée, par technologie et par région

Diagramme à barres de la figure 10 : Vitesse de téléversement en période de pointe et en période hors pointe en pourcentage des vitesses annoncées par technologie et par région
Description longue

Ce diagramme à barres illustre la vitesse de téléversement en pourcentage des vitesses annoncées, par région et par technologie d’accès en période de pointe et en période hors pointe, comme suit :

Technologie et Région Débit (vitesse) de téléversement – Période hors pointe Débit (vitesse) de téléversement – Période de pointe
LAN – Provinces du centre 86 % 86 %
LAN – Est 77 % 77 %
LAN – Ouest et Nord 132 % 131 %
Câble/fibre coaxiale hybride – Centre 105 % 105 %
Câble/fibre coaxiale hybride – Est 106 % 106 %
Câble/fibre coaxiale hybride – Ouest et Nord 103 % 102 %
Fibre optique jusqu’au domicile – Centre 113 % 113 %
Fibre optique jusqu’au domicile – Est 110 % 110 %
Fibre optique jusqu’au domicile – Ouest et Nord 139 % 138 %

La figure 11 montre les vitesses de téléversement en pourcentage des vitesses annoncées, par FSI et par technologie. Comme pour les vitesses de téléchargement, la majorité des FSI ont atteint ou dépassé leurs vitesses annoncées. À l’exception des services de câble/HFC de Northwestel, tous les services de câble/HFC et FTTH ont dépassé les vitesses de téléversement annoncées. Les services FTTH atteignaient 120 % des vitesses annoncées en période de pointe. Les services LAN atteignaient, en moyenne, 108 %; les services de câble/HFC, 103 %.

Pour la majeure partie des services LAN, les vitesses de téléversement annoncées n’ont pas été atteintes. Le service LAN de Bell Canada a atteint une moyenne de 85 % de la vitesse de téléversement annoncée – étant particulièrement affectée par le produit 15/10 Mbps dont la vitesse a atteint 60 % de la vitesse annoncée. Celle livrée par Bell Aliant ce chiffre à 81 % de la vitesse de téléversement annoncée. Le rendement moyen de cette technologie a été rehaussé par TELUS, qui a fortement augmenté le débit montant de son forfait 15x1 à 151%.TELUS a aussi dépassé la vitesse annoncée pour ses services FTTH (174 %), ce qui a contribué à la moyenne globale élevée.

Figure 11 : Vitesse de téléversement en période de pointe et hors pointe, en pourcentage de la vitesse annoncée, par technologie et par FSI

Diagramme à barres de la figure 11 : Vitesse de téléversement en période de pointe et en période hors pointe en pourcentage des vitesses annoncées par technologie et par FSI
Description longue

Ce diagramme à barres illustre la vitesse de téléversement en pourcentage des vitesses annoncées par FSI et technologie d’accès, comme suit :

Technologie et FSI Débit (vitesse) de téléversement – Période hors pointe Débit (vitesse) de téléversement – Période de pointe
LAN – Bell Canada 85 % 85 %
LAN – Bell Aliant 81 % 81 %
LAN – MTS 96 % 95 %
LAN – TELUS 152 % 151 %
Câble/fibre coaxiale hybride – Cogeco 102 % 101 %
Câble/fibre coaxiale hybride – Eastlink 105 % 105 %
Câble/fibre coaxiale hybride – Northwesttel 94 % 94 %
Câble/fibre coaxiale hybride – Rogers 109 % 108 %
Câble/fibre coaxiale hybride – Shaw 104 % 104 %
Câble/fibre coaxiale hybride – Vidéotron 104 % 103 %
Fibre optique jusqu’au domicile – Bell Canada 113 % 113 %
Fibre optique jusqu’au domicile – Bell Aliant 111 % 111 %
Fibre optique jusqu’au domicile – TELUS 175 % 174 %

La figure 12 montre la vitesse de téléversement moyenne de chaque FSI, en pourcentage de la vitesse annoncée, selon l’heure du jour pour toutes les technologies d’accès. Les vitesses de téléversement étaient très stables tout au long de la journée. La variation pour la plupart des FSI était de moins de 1 % au cours de la journée, et la variation maximale pour un FSI était seulement de 2 %.

Figure 12 : Vitesse de téléversement en pourcentage de la vitesse annoncée, par FSI et par heure du jour

Graphique linéaire du tableau 12 : Vitesse de téléchargement en pourcentage des vitesses annoncées par FSI et selon l’heure du jour
Description longue

Ce graphique linéaire illustre la vitesse de téléversement moyenne pour chaque FSI en pourcentage des vitesses annoncées par heure du jour, pour l’ensemble des technologies d’accès, comme suit :

Heure du jour TELUS Bell Canada Rogers Eastlink Shaw Vidéotron Cogeco Bell Aliant Manitoba Telecom Services (MTS) Northwestel
0 h à 2 h 156 % 97 % 106 % 105 % 104 % 104 % 102 % 101 % 97 % 94 %
2 h à 4 h 156 % 97 % 106 % 105 % 104 % 104 % 102 % 101 % 96 % 94 %
4 h à 6 h 156 % 97 % 106 % 105 % 105 % 104 % 102 % 101 % 97 % 95 %
6 h à 8 h 156 % 97 % 106 % 105 % 104 % 104 % 102 % 101 % 97 % 94 %
8 h à 10 h 156 % 97 % 106 % 105 % 104 % 104 % 102 % 101 % 97 % 94 %
10 h à 12 h 156 % 97 % 106 % 105 % 104 % 104 % 102 % 101 % 97 % 94 %
12 h à 14 h 156 % 97 % 106 % 105 % 104 % 103 % 102 % 101 % 98 % 94 %
14 h à 16 h 156 % 97 % 106 % 105 % 104 % 103 % 102 % 101 % 97 % 94 %
16 h à 18 h 155 % 97 % 106 % 105 % 104 % 103 % 102 % 101 % 97 % 95 %
18 h à 20 h 155 % 97 % 106 % 105 % 104 % 103 % 101 % 101 % 96 % 94 %
20 h à 22 h 155 % 97 % 106 % 105 % 104 % 103 % 101 % 101 % 96 % 94 %
22 h à 0 h 155 % 97 % 105 % 105 % 104 % 103 % 102 % 101 % 96 % 94 %

Les figures 13 à 16 montrent la vitesse de téléversement en pourcentage de la vitesse annoncée pour chaque produit. Comme pour la vitesse de téléchargement, la vitesse de téléversement de la majorité des produits a atteint ou dépassé la vitesse annoncée. Les forfaits LAN de 7/0,64 Mbps de Bell Aliant, 6/1 Mbps de TELUS et 5/1Mbps, 15/10Mbps et 25/10 Mbps de Bell Canada n’ont pas atteint au moins 90 % de la vitesse de téléversement annoncée.Les forfaits de TELUS et Bell Aliant ont chacun atteint 81 % des vitesses annoncées tandis que les forfaits de Bell Canada ont atteint 86%, 60% et 84%, respectivement, des vitesses annoncées. Les forfaits de TELUS et Bell Aliant sont les mêmes produits LAN qui n’ont pas atteint 90 % des vitesses de téléchargement annoncées. Les autres forfaits ont atteint 92 % ou plus de la vitesse annoncée. Le forfait 15/1 Mbps de TELUS a grandement dépassé les vitesses annoncée atteignant 311 % de la vitesse annoncée.

Figure 13 : Vitesse de téléversement en pourcentage de la vitesse annoncée par produit – tranche de 5 à 9 Mbps

Diagramme à barres du tableau 13 : Vitesse de téléversement en pourcentage des vitesses annoncées par produit dans la tranche de vitesses allant de 5 à 9 Mbps
Description longue

Ce diagramme à barres illustre les vitesses de téléversement en pourcentage des vitesses annoncées pour chaque produit dans la tranche de vitesses allant de 5 à 9 Mbps, comme suit :

Produit de FSI Débit (vitesse) de téléversement
MTS 5X0.512 96 %
Bell Canada 5X1 86 %
Vidéotron 5X1 99 %
TELUS 6X1 81 %
Cogeco 6X2 102 %
Bell Aliant 7X0.64 81 %
Shaw 7.5X0.5 105 %

Figure 14 : Vitesse de téléversement en pourcentage de la vitesse annoncée par produit – tranche de 10 à 15 Mbps

Diagramme à barres accompagnant la Figure 14 : Vitesse de téléversement en pourcentage de la vitesse annoncée par produit, dans la tranche de vitesses allant de 10 à 15 Mbps.
Description longue

Ce diagramme à barres illustre la vitesse de téléversement exprimée en pourcentage de la vitesse annoncée pour chaque produit dans la tranche de vitesses allant de 10 à 15 Mbps, comme suit :

Produit de FSI Débit de téléversement
Shaw 10X0,5 102 %
Vidéotron 10X1,5 99 %
MTS 10X2 95 %
TELUS 15X1 311 %
Cogeco 15X2 100 %
Bell Canada 15X10 60 %
Bell Canada 15X15 118 %

Figure 15 : Vitesse de téléversement en pourcentage de la vitesse annoncée par produit – tranche de 16 à 39 Mbps

Diagramme à barres accompagnant la Figure 15 : Vitesse de téléversement en pourcentage de la vitesse annoncée par produit, dans la tranche de vitesses allant de 16 à 39 Mbps
Description longue

Ce diagramme à barres illustre la vitesse de téléversement, exprimée en pourcentage de la vitesse annoncée pour chaque produit dans la tranche de vitesses allant de 16 à 39 Mbps, comme suit :

Produit de FSI Débit de téléversement
Northwestel 16X0,768 92 %
Eastlink 20X2 107 %
MTS 25X2 95 %
Shaw 25X2,5 105 %
TELUS 25X5 120 %
Bell Canada 25X10 84 %
Bell Canada 25X25 109 %
Rogers 30X5 106 %
Shaw 30X5 105 %
Vidéotron 30X10 105 %

Figure 16 : Vitesse de téléversement en pourcentage de la vitesse annoncée par produit – tranche de 40 Mbps ou plus

Diagramme à barres accompagnant la Figure 16 : Vitesse de téléversement en pourcentage de la vitesse annoncée par produit, dans la tranche de 40 Mbps et plus
Description longue

Ce diagramme à barres illustre la vitesse de téléversement, exprimée en pourcentage de la vitesse annoncée pour chaque produit dans la tranche de 40 Mbps et plus, comme suit :

Produit de FSI Débit de téléversement
Cogeco 40X10 101 %
Northwestel 50X2 94 %
Eastlink 50X5 101 %
Shaw 50X5 105 %
Bell Canada 50X10 98 %
TELUS 50X10 122 %
Bell Canada 50X50 113 %
Cogeco 60X10 101 %
Rogers 60X10 108 %
Vidéotron 60X10 108 %
Rogers 70X10 105 %
Eastlink 100X10 108 %
Rogers 100X10 107 %
Bell Aliant 100X50 111 %
Eastlink 150X10 107 %
Bell Aliant 150X50 111 %
Rogers 250X20 106 %

Le tableau 2 montre la vitesse de téléversement pour chaque FSI et les produits connexes inclus dans la présente étude, en termes absolus et en pourcentage du débit annoncé.

Tableau 2 : Vitesse de téléversement par FSI et produit
FSI Technologie Ensemble Vitesse de téléversement réelle (Mbps) Vitesse de téléversement réelle/vitesse annoncée (%)
MTS LAN 5/0,512 0,49 96 %
Bell Canada LAN 5/1 0,86 86 %
Vidéotron Câble/HFC 5/1 0,99 99 %
TELUS LAN, FTTH 6/1 0,81 81 %
Cogeco Câble/HFC 6/2 2,03 102 %
Bell Aliant LAN 7/0,64 0,52 81 %
Shaw Câble/HFC 7,5/0,5 0,52 105 %
Shaw Câble/HFC 10/0,5 0,51 102 %
Vidéotron Câble/HFC 10/1,5 1,49 99 %
MTS LAN, FTTH 10/2 1,90 95 %
TELUS LAN, FTTH 15/1 3,11 311 %
Cogeco Câble/HFC 15/2 1,99 100 %
Bell Canada LAN 15/10 5,98 60 %
Bell Canada FTTH 15/15 17,77 118 %
Northwestel Câble/HFC 16/0,768 0,71 92 %
EastLink Câble/HFC 20/2 2,14 107 %
MTS LAN, FTTH 25/2 1,89 95 %
Shaw Câble/HFC 25/2,5 2,63 105 %
TELUS LAN, FTTH 25/5 5,99 120 %
Bell Canada LAN 25/10 8,42 84 %
Bell Canada FTTH 25/25 27,35 109 %
Rogers Câble/HFC 30/5 5,29 106 %
Shaw Câble/HFC 30/5 5,24 105 %
Vidéotron Câble/HFC 30/10 10,52 105 %
Cogeco Câble/HFC 40/10 10,10 101 %
Northwestel Câble/HFC 50/2 1,88 94 %
EastLink Câble/HFC 50/5 5,06 101 %
Shaw Câble/HFC 50/5 5,23 105 %
Bell Canada LAN 50/10 9,78 98 %
TELUS LAN, FTTH 50/10 12,24 122 %
Bell Canada FTTH 50/50 56,71 113 %
Cogeco Câble/HFC 60/10 10,06 101 %
Rogers Câble/HFC 60/10 10,82 108 %
Vidéotron Câble/HFC 60/10 10,75 108 %
Rogers Câble/HFC 70/10 10,52 105 %
EastLink Câble/HFC 100/10 10,79 108 %
Rogers Câble/HFC 100/10 10,75 107 %
Bell Aliant FTTH 100/50 55,50 111 %
EastLink Câble/HFC 150/10 10,70 107 %
Bell Aliant FTTH 150/50 55,43 111 %
Rogers Câble/HFC 250/20 21,14 97 %

Les tranches de vitesse de téléversement de TELUS ont été mises à l’essai seulement dans les provinces de l’Alberta et de la Colombie-Britannique. Les essais des vitesses de téléchargement n’ont pas été effectués pour les forfaits 15/1,5 Mbps, 25/3 Mbps et 50/12 Mbps de TELUS au Québec, puisque ces tranches ne franchissaient pas le seuil minimal du nombre de Whitebox nécessaire pour linclusion.

Latence

La latence mesure le temps qu’il faut à un paquet de données pour se rendre du point A au point B. Il s’agit d’un facteur important pour le rendement de l’accès Internet, car c’est une propriété fondamentale de l’infrastructure de base. Si vous avez un temps de latence élevé, la capacité de votre connexion à large bande importe peu, car vous serez limité par la latence.

Les résultats présentés dans la présente section montrent le temps de latence aller-retour (c’est-à-dire le temps qu’il faut à un paquet de données pour se rendre du point A au point B, puis revenir au point A). Le temps aller-retour est la mesure de latence la plus couramment calculée (par exemple, l’utilitaire Ping permet de calculer la latence aller-retour), mais le qualificatif « aller-retour » est souvent omis. Dans le présent rapport, on entend par latence la latence aller-retour. Il faut noter que la distance entre le serveur et l’utilisateur aura une incidence sur la latence, puisque celle-ci est proportionnelle à la distance.

Le temps de latence s’exprime la plupart du temps en millisecondes. Les résultats les plus faibles sont les meilleurs. Le temps de latence en soi a une limite inférieure, en raison de la vitesse de la lumière; des contraintes technologiques augmentent souvent cette limite inférieure. Par exemple, les services LAN ont généralement des temps de latence plus longs que les services FTTH.

Le temps de latence n’est pas lié à la vitesse de la ligne, mais l’augmentation de la latence peut avoir un effet néfaste sur le temps de transfert des fichiers ou d’autres données. De plus, une augmentation du temps de latence durant les heures de pointe est un premier indice de la congestion à un endroit ou à un autre sur le chemin du réseau, car il faut plus de temps aux routeurs pour recevoir les paquets de données et les transmettre. Il est important de souligner que même les plus longs temps de latence présentés ici sont plus qu’acceptables pour toute application Internet courante à l’heure actuelle. Dans la majorité des cas, une différence de 10 ms de latence entre le meilleur et le pire service serait indétectable.

La figure 17 ci-dessous montre le temps de latence en période de pointe et hors ponte par technologie. Les services LAN avaient une latence plus élevée : 21,8 ms en moyenne. Les services de câble/HFC avaient des résultats légèrement meilleurs : 20,3 ms. La latence des services FTTH est la plus faible, s’établissant à 9,2 ms. Cela correspond au temps de téléchargement d’une page Web, indiquant un lien entre la latence et le temps de téléchargement. Aucune technologie d’accès n’affiche une grande différence du temps de latence entre les périodes de pointe et hors pointe, les services FTTH présentant la plus faible différence.

Figure 17 : Temps de latence en période de pointe et hors pointe, par technologie

Diagramme à barres accompagnant la Figure 17 : Temps de latence en période de pointe par rapport au temps de latence en périodes hors pointe, par technologie
Description longue

Ce diagramme à barres illustre le temps de latence en période de pointe par technologie, comme suit :

Technologie Temps de latence – Périodes hors pointe Temps de latence – Périodes de pointe
LAN 21,2 millisecondes 21,8 millisecondes
Câble/fibre coaxiale hybride 19,6 millisecondes 20,3 millisecondes
Fibre optique jusqu’au domicile 9,2 millisecondes 9,2 millisecondes

La figure 18 montre le temps de latence par technologie et par tranche de vitesses. La latence des services FTTH, à 10,2 ms ou moins, était toujours très faible, peu importe la tranche de vitesses et l’heure du jour. Les services LAN et de câble/HFC présentaient une latence plus élevée qui variait aussi selon la tranche de vitesses. Dans le cas des services LAN, la latence s’améliorait avec la vitesse du service, probablement en raison des nouvelles variantes LAN (p. ex., VDSL) et des lignes de cuivre plus courtes. Par contre, la latence moyenne pour la tranche LAN de 5 à 9 Mbps est plus élevée en raison d’un FSI qui fournit des services dans des régions éloignées. La latence des services par câble augmentait pour les services plus rapides. Ce comportement surprenant est attribuable à l’échantillon des services de câble/HFC, qui comprenait un FSI qui fournissait des services haut débit par câble dans des régions éloignées de l’Est.

Figure 18 : Latence par vitesse de téléchargement annoncée et par technologie

Diagramme à barres accompagnant la Figure 18 : Temps de latence par tranche de vitesses de téléchargement annoncées et par technologie
Description longue

Ce diagramme à barres illustre le temps de latence par tranche de vitesses de téléchargement annoncées et par technologie, comme suit :

Technologie/tranche de vitesses Temps de latence – Périodes hors pointe Temps de latence – Périodes de pointe
LAN/de 5 à 9 Mbps 25,5 millisecondes 26,9 millisecondes
LAN/de 10 à 15 Mbps 21,1 millisecondes 21,3 millisecondes
LAN/de 16 à 39 Mbps 17,9 millisecondes 18,1 millisecondes
LAN/40 Mbps et plus 17,7 millisecondes 17,8 millisecondes
Câble/fibre coaxiale hybride/de 5 à 9 Mbps 15,7 millisecondes 16,3 millisecondes
Câble/fibre coaxiale hybride/de 10 à 15 Mbps 16,4 millisecondes 17,2 millisecondes
Câble/fibre coaxiale hybride/de 16 à 39 Mbps 19,8 millisecondes 20,5 millisecondes
Câble/fibre coaxiale hybride/40 Mbps et plus 21,2 millisecondes 21,2 millisecondes
Fibre optique jusqu’au domicile/de 10 à 15 Mbps 10,2 millisecondes 10,3 millisecondes
Fibre optique jusqu’au domicile/de 16 à 39 Mbps 8,8 millisecondes 8,8 millisecondes
Fibre optique jusqu’au domicile/40 Mbps et plus 9,0 millisecondes 9,1 millisecondes

Perte de paquets

Le taux de perte de paquets de données décrit la probabilité qu’un paquet de données envoyé du point A ne se rende pas au point B. La perte de paquets de données est étroitement liée au temps de latence et cette mesure est essentielle pour déterminer le rendement des applications sur une connexion à large bande. Un taux élevé de perte de paquets de données empêchera de nombreuses applications de fonctionner correctement. On peut s’attendre à une légère augmentation de perte de paquets de données durant les heures de pointe, car les réseaux sont plus occupés et la congestion, même en un seul point d’un chemin de réseau, peut causer la perte d’un paquet de données. La perte de paquets de données se mesure habituellement en termes de pourcentage du nombre total de paquets de données envoyés.

La figure 19 révèle une faible perte de paquets pour toutes les technologies d’accès : le taux le plus élevé était de 0,17 %, pour les services LAN à basse vitesse en période de pointe. La technologie FTTH, avec un taux de 0,04 %, présentait une perte de paquets beaucoup plus faible que les technologies LAN et de câble/HFC. Il faut souligner que les FSI ne sont pas nécessairement responsables de la perte de paquets : les pertes peuvent se produire à n’importe quel point du chemin réseau, y compris à l’extérieur du réseau du FSI.

Figure 19 : Perte de paquets en période de pointe et hors pointe, par technologie

Diagramme à barres accompagnant la Figure 19 : Perte de paquets de données en période de pointe par rapport à la perte de paquets de données en périodes hors pointe, par technologie
Description longue

Ce diagramme à barres illustre la perte de paquets de données en période de pointe par technologie, comme suit :

Technologie Temps de latence – Périodes hors pointe Temps de latence – Périodes de pointe
LAN 0,13 % 0,17 %
Câble/fibre coaxiale hybride 0,1 % 0,13 %
Fibre optique jusqu’au domicile 0,04 % 0,04 %

La figure 20 montre la perte de paquets par technologie et par tranche de vitesses. Les services FTTH avaient le taux le plus faible de perte de paquets dans toutes les tranches de vitesses : 0,07 % ou moins, en moyenne. Les services FTTH les plus rapides, dans la tranche de 40 Mbps ou plus, avaient un taux de perte de paquets de 0,02 %. Les services de câble/HFC avaient un taux de perte de paquets qui variait peu en période de pointe : de 0,13 % à 0,14 % pour toutes les tranches de vitesse. Il y avait une augmentation uniforme (se situant entre 0,02 % et 0,04 %) de perte de paquets en période de pointe. Les services LAN avaient aussi de très faibles taux de perte de paquets, sauf pour les services de 5 à 9 Mbps qui affichaient un taux de perte de 0,39 % en période de pointe. Sauf pour ce dernier service, la perte de paquets observée pour l’ensemble des technologies et des tranches de vitesses serait indétectable pour les applications Internet modernes. Des utilisateurs de certains services LAN de 5 à 9 Mbps pourraient détecter de petits retards intermittents, par exemple lors du téléchargement de pages Web.

Figure 20 : Perte de paquets par vitesse de téléchargement annoncée et par technologie

Diagramme à barres accompagnant la Figure 20 : Perte de paquets de données par tranche de vitesses de téléchargement annoncées et par technologie
Description longue

Ce diagramme à barres illustre la perte de paquets de données par tranche de vitesses de téléchargement annoncées et par technologie, comme suit :

Technologie/tranche de vitesses Perte de paquets de données en périodes hors pointe Perte de paquets de données en périodes de pointe
LAN/de 5 à 9 Mbps 2,62 % 3,86 %
LAN/de 10 à 15 Mbps 0,70 % 0,73 %
LAN/de 16 à 39 Mbps 0,75 % 0,73 %
LAN/40 Mbps et plus 0,44 % 0,49 %
Câble/fibre coaxiale hybride/de 5 à 9 Mbps 1,1 % 1,43 %
Câble/fibre coaxiale hybride/de 10 à 15 Mbps 0,82 % 1,26 %
Câble/fibre coaxiale hybride/de 16 à 39 Mbps 1,14 % 1,24 %
Câble/fibre coaxiale hybride/40 Mbps et plus 0,97 % 1,25 %
Fibre optique jusqu’au domicile/de 10 à 15 Mbps 0,69 % 0,68 %
Fibre optique jusqu’au domicile/de 16 à 39 Mbps 0,51 % 0,51 %
Fibre optique jusqu’au domicile/40 Mbps et plus 0,32 % 0,23 %

Temps de téléchargement des pages Web

L’analyse du temps de téléchargement d’une page Web détermine le temps requis pour que tous les éléments d’une page Web soient reçus par un utilisateur final. Contrairement à d’autres mesures, ce test est réalisé sur de vrais sites Web, plutôt que sur des serveurs d’essai spécialisés.

Le temps de téléchargement d’une page Web dépend de nombreux facteurs : vitesse de téléchargement, latence, vitesse du serveur Web, congestion sur les réseaux, etc. La proximité de l’utilisateur au serveur Web est un facteur qui détermine le temps de téléchargement d’une page Web. Les fournisseurs de contenu (par exemple, Google et Facebook) hébergent normalement leurs serveurs Web dans de grandes régions métropolitaines. Les clients en région éloignée ont donc souvent une latence élevée pour ces serveurs, ce qui ralentit le téléchargement de pages.

La figure 21 montre le temps de chargement des pages Web par technologie, en période de pointe et hors pointe. Les temps de téléchargement sont généralement faibles, peu importe la technologie utilisée, les services LAN affichant les temps de téléchargement les plus lents. Cela n’est pas surprenant, puisque les services aux vitesses annoncées les plus lentes et aux taux de latence les plus élevés utilisent généralement la technologie LAN. Toutes les technologies d’accès présentent aussi des résultats très cohérents en période de pointe et hors pointe, avec un temps de téléchargement légèrement supérieur en période de pointe. En particulier, les services FTTH ne présentent aucune variation entre les périodes de pointe de hors pointe.

Figure 21 : Temps de téléchargement de page Web en période de pointe et hors pointe, par technologie

Diagramme à barres accompagnant la Figure 21 : Temps de téléchargement d’une page Web en période de pointe par rapport au temps de téléchargement d’une page Web en périodes hors pointe, par technologie
Description longue

Ce diagramme à barres illustre le temps de téléchargement d’une page Web par technologie, en périodes de pointe et en périodes hors pointe, comme suit :

Technologie Temps de téléchargement d’une page Web en périodes hors pointe Temps de téléchargement d’une page Web en périodes de pointe
LAN 1,3 seconde 1,3 seconde
Câble/fibre coaxiale hybride 0,9 seconde 0,9 seconde
Fibre optique jusqu’au domicile 0,7 seconde 0,7 seconde

La figure 22 montre les temps moyens de téléchargement de pages Web par FSI et par technologie. En général, les FSI qui offrent des services LAN ont un temps de téléchargement plus élevé que ceux qui utilisent les services de câble/HFC ou FTTH. Bell Aliant et MTS ont les temps de téléchargement les plus élevés. Les utilisateurs de services LAN de Bell Aliant sont généralement situés dans des régions rurales, par exemple au Nouveau-Brunswick, à Terre-Neuve et à l’Île‑du‑Prince-Édouard. De même, les utilisateurs de MTS se trouvent généralement dans des régions rurales où la distance fait augmenter les latences et limite la vitesse des services disponibles. Le rendement de la navigation Web de Bell Canada est également meilleur que celui de Bell Aliant en raison de meilleurs débits et temps de latence. De plus, les variations entre les périodes de pointe et hors pointe sont plus élevées dans le cas des FSI qui offrent des services LAN par rapport aux autres technologies d’accès.

Le temps de téléchargement de pages Web pour les FSI qui offrent des services de câble/HFC et FTTH ne dépassent jamais une seconde, sauf pour les services de câble/HFC de Northwestel qui affichent un temps de téléchargement de 1,4 seconde en période de pointe. Cela correspond à la vitesse de téléchargement inférieure de ce fournisseur par rapport aux autres services de câble/HFC et FTTH.

Figure 22 : Temps de téléchargement de page Web en période de pointe et hors pointe, par technologie et FSI

Diagramme à barres accompagnant la Figure 22 : Temps de téléchargement d’une page Web en période de pointe par rapport au temps de téléchargement d’une page Web en périodes hors pointe, par technologie et par FSI
Description longue

Ce diagramme à barres illustre le temps moyen de téléchargement d’une page Web par FSI et par technologie d’accès, comme suit :

Technologie-FSI Temps de téléchargement d’une page Web en périodes hors pointe Temps de téléchargement d’une page Web en périodes de pointe
LAN – Bell Canada 0,9 seconde 0,9 seconde
LAN – Bell Aliant 1,9 seconde 2,1 secondes
LAN – MTS 1,7 seconde 1,8 seconde
LAN – TELUS 1,2 seconde 1,2 seconde
Câble/fibre coaxiale hybride – Cogeco 0,9 seconde 0,9 seconde
Câble/fibre coaxiale hybride – Eastlink 0,8 seconde 0,8 seconde
Câble/fibre coaxiale hybride – Northwesttel 1,3 seconde 1,4 seconde
Câble/fibre coaxiale hybride – Rogers 0,8 seconde 0,8 seconde
Câble/fibre coaxiale hybride – Shaw 0,9 seconde 1,0 seconde
Câble/fibre coaxiale hybride – Vidéotron 0,9 seconde 1,0 seconde
Fibre optique jusqu’au domicile – Bell Canada 0,6 seconde 0,6 seconde
Fibre optique jusqu’au domicile – Bell Aliant 0,7 seconde 0,7 seconde
Fibre optique jusqu’au domicile – TELUS 0,8 seconde 0,8 seconde

Des études dans d’autres marchés ont révélé que la vitesse de téléchargement est le principal facteur qui agit sur la performance de la navigation sur le Web jusqu’à environ 10 Mbps, après quoi, le temps de latence devient le principal facteur. On le voit à la figure 23, qui montre le temps de téléchargement moyen de pages Web par vitesse de téléchargement annoncée pour chaque type de technologie.

Comme prévu, le temps de téléchargement d’une page Web s’améliore à mesure que la vitesse de téléchargement augmente, mais cette amélioration tend à diminuer rapidement au-delà d’une vitesse annoncée de 10 Mbps. Le temps de téléchargement des pages Web avec les services LAN de 5 à 9 Mbps est le plus long, à 2,2 secondes. Ce temps tombe à 1,1 seconde pour les services LAN de 10 à 15 Mbps. L’amélioration diminue au-delà de cette vitesse : les services LAN de 40 Mbps ont un temps de téléchargement des pages Web de 0,7 seconde. On observe une situation semblable dans le cas des services de câble/HFC, avec une amélioration importante entre les services de 5 à 9 Mbps et de 10 à 15 Mbps (1,4 et 1,0 seconde, respectivement). Les services FTTH ont les temps de téléchargement de pages Web les plus faibles, même dans les tranches de vitesses inférieures. Cela est attribuable à la faible latence des services FTTH (voir l’analyse des temps de latence ci-dessus).

Figure 23 : Temps de téléchargement des pages Web par vitesse de téléchargement annoncée et par technologie

Diagramme à barres accompagnant la Figure 23 : Temps de téléchargement d’une page Web par tranche de vitesses de téléchargement annoncées et par technologie
Description longue

Ce diagramme à barres illustre le temps moyen de téléchargement d’une page Web par tranche de vitesses de téléchargement annoncées pour chaque type de technologie d’accès, comme suit :

Technologie/tranche de vitesses Temps de téléchargement d’une page Web en périodes hors pointe Temps de téléchargement d’une page Web en période de pointe
LAN/de 5 à 9 Mbps 2,01 secondes 2,14 secondes
LAN/de 10 à 15 Mbps 1,12 seconde 1,13 seconde
LAN/de 16 à 39 Mbps 0,87 seconde 0.89seconds
LAN/40 Mbps et plus 0,70seconds 0,71 seconde
Câble/fibre coaxiale hybride/de 5 à 9 Mbps 1,38 seconde 1,41 seconde
Câble/fibre coaxiale hybride/de 10 à 15 Mbps 0,99 seconde 1,02 seconde
Câble/fibre coaxiale hybride/de 16 à 39 Mbps 0,88 seconde 0,92 seconde
Câble/fibre coaxiale hybride/40 Mbps et plus 0,79 seconde 0,83 seconde
Fibre optique jusqu’au domicile/de 10 à 15 Mbps 0,79 seconde 0,80 seconde
Fibre optique jusqu’au domicile/de 16 à 39 Mbps 0,68 seconde 0,69 seconde
Fibre optique jusqu’au domicile/40 Mbps et plus 0,63 seconde 0,64 seconde

La figure 24 montre que les services LAN ont les temps de téléchargement de pages Web les plus lents dans toutes les régions. En particulier, les services LAN dans l’Est connaissent les temps de téléchargement les plus lents (2,1 secondes en période de pointe) par rapport à cette technologie dans les autres régions et aux autres technologies dans l’ensemble des régions. Cela correspond à la faible vitesse de téléchargement des services LAN dans cette région. De plus, la latence dans la région de l’Est est plus élevée que dans la région du centre. Puisque les utilisateurs de services LAN dans l’Est se trouvent principalement en région rurale, il est prévisible que la latence soit plus élevée en raison des grandes distances que les données doivent parcourir pour atteindre une circonscription. Cela a donc une incidence sur la performance de la navigation Web dans la région. Par contre, les temps de téléchargement des pages Web au moyen de la technologie FTTH étaient les plus faibles dans toutes les régions : valeur maximale de 0,77 seconde en période de pointe dans la région du l’Ouest et du Nord.

Figure 24 : Temps de téléchargement de page Web en période de pointe et hors pointe, par technologie et région

Diagramme à barres accompagnant la Figure 24 : Temps de téléchargement d’une page Web en périodes de pointe par rapport au temps de téléchargement d’une page Web en périodes hors pointe, par technologie et par région
Description longue

Ce diagramme à barres illustre le temps moyen de téléchargement d’une page Web pour chaque type de technologie d’accès et par région, comme suit :

Technologie et région Temps de téléchargement d’une page Web en période hors pointe Temps de téléchargement d’une page Web en période de pointe
LAN – Centre 1,1 seconde 1,1 seconde
LAN – Est 2,0 secondes 2,1 secondes
LAN – Ouest et Nord 1,4 seconde 1,5 seconde
Câble/fibre coaxiale hybride – Centre 0,8 seconde 0,9 seconde
Câble/fibre coaxiale hybride – Est 1,1 seconde 1,1 seconde
Câble/fibre coaxiale hybride – Ouest et Nord 1,0 seconde 1,0 seconde
Fibre optique jusqu’au domicile – Centre 0,6 seconde 0,6 seconde
Fibre optique jusqu’au domicile – Est 0,7 seconde 0,8 seconde
Fibre optique jusqu’au domicile – Ouest et Nord 0,8 seconde 0,8 seconde

Conclusion

Le présent rapport constitue une première étape pour assure l’accès du public à des données de qualité sur le rendement des services Internet au Canada.

La majorité des services à large bande atteignent ou dépassent leur vitesse annoncée. Les services FTTH atteignent, en moyenne, 121 % de leur vitesse de téléchargement annoncée; les services de câble/HFC, 105 %; et les services LAN, 103 %. Par contre, deux produits LAN, un chaque de Bell Aliant et de TELUS, font exception et n’atteignent pas leur vitesse de téléchargement annoncée, la vitesse de téléchargement en période de pointe pouvant n’être que de 77 % de la vitesse annoncée dans le cas de Bell Aliant.

De même, les vitesses de téléversement sont généralement égales ou supérieures aux vitesses annoncées quoique – comme pour les vitesses de téléversement – l’on ait observé que plusieurs produits LAN livrent des vitesses inférieures aux vitesses annoncées. Des produits LAN de Bell Aliant et de TELUS atteignent 81 % de leur vitesse annoncée, alors que trois produits de Bell Canada se situent respectivement entre 60 % et à 86 % de leur vitesse annoncée. Cependant certains FSI fournissent une vitesse de téléversement supérieure à la vitesse annoncée de leurs produits. L’exemple le plus extrême est un produit LAN de TELUS qui a atteint 311 % de la vitesse de téléversement annoncée.

Les différences de rendement en période de pointe et hors pointe étaient minimales. En moyenne, les vitesses de téléchargement variaient d’au plus 6 %, les vitesses de téléversement, d’au plus 2 %, toutes technologies confondues.

En ce qui concerne les mesures de latence, de perte de paquets et de navigation Web, les services FTTH présentaient les résultats les meilleurs et les plus uniformes. Ces services n’affichent presque aucune différence entre les périodes de pointe et hors pointe. On observe une plus grande variation pour les services LAN et de câble/HFC. Par contre, même les latences maximales détectées au cours des essais sont adéquates pour les applications Internet courantes. Les résultats associés à la latence et à la navigation obtenus au Canada font bonne figure par rapport aux résultats dans d’autres pays, par exemple aux États-Unis.

Le rapport présente de nombreuses conclusions au sujet du rendement actuel des services Internet au Canada, mais il faut néanmoins en reconnaître les limites. Il s’agit d’un aperçu du rendement actuel et il faudrait poursuivre la surveillance pour nous assurer que le marché continue de fonctionner efficacement et que les nouveaux produits atteignent les niveaux de service annoncés.

De plus, le rapport met l’accent sur les mesures au niveau du réseau : débit, latence, perte de paquets, etc. Par contre, on utilise de plus en plus Internet pour accéder à des services comme la vidéo sur demande, les jeux et les communications en temps réel et les consommateurs démontrent de l’intérêt pour connaître le rendement de tels services sur leur connexion Internet.

Pour appuyer le plan triennal 2016 du CRTC, la plateforme de mesure de la large bande au Canada continuera de recueillir des mesures sur la performance des connexions Internet au Canada et ajoutera d’autres FSI participants. À l’avenir, elle pourrait aussi élargir sa portée au-delà des mesures au niveau de la couche réseau et ajouter des mesures pour rendre le projet encore plus utile.


Annexe A

Août 2016

Avis important

Droits d’auteur

Le contenu du présent document est protégé par les droits d’auteur. Aucune partie du document ne peut être reproduite pour quelque raison que ce soit sans la permission écrite de SamKnows.

Plan d’échantillonnage

Voici le plan d’échantillonnage crée pour le rapport de mesure du rendement de la large bande au Canada. Les parties reconnaissent qu’une exception limitée a été faite au seuil minimal de 25 000 abonnés pour les essais d’une tranche de vitesse afin de tenir compte de la concurrence inégale entre FSI desservant la même région.

FSI Téléchargement Téléversement
Bell 5 1
Bell 15 10
Bell 15 15
Bell 25 10
Bell 25 25
Bell 50 10
Bell 50 50
Bell Aliant 7 0.64
Bell Aliant 100 30
Bell Aliant 150 30
COGECO 6 2
COGECO 15 2
COGECO 40 10
COGECO 60 10
EASTLINK 20 2
EASTLINK 100 10
EASTLINK 50 5
EASTLINK 150 10
MTS 5 0.512
MTS 10 2
MTS 25 2
NORTHWESTEL 16 0.768
NORTHWESTEL 50 2
ROGERS 30 5
ROGERS 60 10
ROGERS 70 10
ROGERS 100 10
ROGERS 250 20
SHAW 7.5 0.5
SHAW 10 0.5
SHAW 25 2.5
SHAW 30 5
SHAW 50 5
TELUS 6 1
TELUS 15 1
TELUS 25 5
TELUS 50 10
VIDEOTRON G.P. 5 1
VIDEOTRON G.P. 10 1.5
VIDEOTRON G.P. 30 10
VIDEOTRON G.P. 60 10

Code de conduite

PROGRAMME DE MESURE DE LA LARGE BANDE AU CANADA DU CRTC – 2015

21 mai 2015

Le Conseil de la radiodiffusion et des télécommunications canadiennes (le CRTC) a lancé un projet de mesure de la large bande au Canada (le projet) en collaboration avec les fournisseurs d’accès Internet (FSI) canadiens participants ainsi que SamKnows Limited (SamKnows).

Les FSI, SamKnows et le CRTC (les participants) consentent à signer le présent code de conduite pour assurer l’utilisation efficace et impartiale des données, de même que l’intégrité et la validité des résultats de l’étude.

Les soussignés, à titre de participants au projet, admettent les principes suivants :

Date de modification :