Rapport de surveillance des communications 2019

Download PDF (6.21 MB)

Services de communication dans les ménages canadiens : Abonnements et dépenses 2013 à 2017

Cet article donne un aperçu de l’adoption des technologies de communication par les ménages canadiens pour la période s’étendant de 2013 à 2017 et illustre les tendances en matière de dépenses en services de communication des ménages. Les données présentées ici sont tirées de l’Enquête sur les dépenses des ménagesNote de bas de page 1 de Statistique Canada et des sources du CRTC. Des données additionnelles sur l’industrie des communications au Canada sont présentées dans le Rapport de surveillance des communications 2018 (RSC) du Conseil.

Sur cette page

  1. Faits en bref
  2. Quels services de communication les ménages canadiens utilisent-ils?
  3. Combien les ménages canadiens dépensent-ils en services de communication?
  4. Qui sont couverts par les réseaux à large bande et mobiles au Canada?
  5. Méthodologie
  6. Annexes

i. Faits en bref

Infographie 1.1 Faits en bref sur les abonnements et les dépenses des ménages canadiens
Abonnements
Infographie 1.1 Faits en bref sur les abonnements et les dépenses des ménages  canadiens
Dépenses
Description longue graphique
Services de communications Abonnements
(% des ménages)
Croissance de la pénétration de l’abonnement (2016-2017) Dépenses mensuelles ($) Dépenses mensuelles
Croissance 2016-2017
Téléphone filaire 63 % -5,70 % 25,25 $ -8,20 %
Téléphone mobile 90 % 1,80 % 101,00 $ 9,70 %
Internet 89 % 1,80 % 54,17 $ 9,40 %
Télédistribution 72 % -3,30 % 52,58 $ -2,20 %
Source : Statistique Canada, Dépenses des ménages selon le quintile de revenue du ménage, Tableau 11-10-0223-01.

Remarque : La « télédistribution » fait référence au câble, à la télévision par protocole Internet (IPTV) et aux services par satellite utilisés pour fournir des services de télévision aux ménages.

En 2017:

Les ménages canadiens délaissent toujours le service téléphonique filaire en faveur du service mobile, avec environ un tiers des ménages qui sont abonnés au service mobile seulement. Note de bas de page 2

Les abonnements des ménages aux services de télédistributionNote de bas de page 3 ont diminué lentement, à environ trois sur quatre ménages abonnés, tandis que le pourcentage de ménages ayant un service Internet a augmenté lentement, passant à 89,0 %.

Les ménages canadiens ont dépensé en moyenne 233,00 $ par mois pour leurs services de communication, une augmentation de 10,17 $ (4,6 %) par rapport à 2016. En comparaison, le taux moyen d’inflation annuelle au Canada était de 1,6 % en 2017, selon Statistique Canada.

Les ménages canadiens ont continué de dépenser plus par mois pour les services mobiles (101,00 $) que pour les services Internet (54,17 $) que pour les services de télédistribution (52,58 $) et les services filaires (25,25 $).

ii. Quels services de communication les ménages canadiens utilisent-ils?

Infographie 1.2 Services de communication des ménages canadiens
Infographie 1.2 Services de communication des ménages canadiens
Description longue graphique
  • Presque tous les ménages sont abonnés aux services filaires ou mobiles : 99,0 %
  • Le Nouveau-Brunswick a le pourcentage le plus bas de ménages qui utilisent exclusivement le service mobile, à 15,6 %.
  • Le Québec a le pourcentage le plus élevé de ménages qui utilisent exclusivement des téléphones filaires, à 14,1 %.
  • Au total, 19,8 % de ménages canadiens possèdent trois appareils mobiles ou plus.
  • Les ménages du premier quintile de revenu affectent 9,1 % de leur revenu annuel à des services de communication.
Ménages abonnés
Téléphonie filaire 63 %
Téléphonie mobile 90 %
Internet 89 %
Télédistribution 72 %
Source : Statistique Canada, requête spéciale pour Tableau 11-10-0223-01 – Données d’abonnement aux services filaires, mobiles et Internet. Collecte de données du CRTC – Données d’abonnement aux services de télédistribution.

Dans le système de communication canadien, il est important de mettre en évidence les abonnements aux services individuels pour les services filaires, mobiles, Internet et de télédistribution. La plupart des Canadiens, sinon tous, choisissent un ou plusieurs de ces services, qui jouent un important rôle dans leur vie quotidienne. La présente section présente les tendances en matière d’adoption au Canada par type de service, revenu et province.

Défiler

Voir les données
Source : Statistique Canada, requête spéciale pour Tableau 11-10-0223-01 – Données d’abonnement aux services filaires, mobiles et Internet. Collecte de données du CRTC – Données d’abonnement aux services de télédistribution.

Abonnements aux services filaires et mobiles

En 2017, légèrement plus de ménages étaient abonnés à des services mobiles (89,5 %) que des services Internet (89,0 %). Presque tous les ménages canadiens (99,0 %) étaient abonnés aux services téléphoniques mobiles ou filaires en 2017 (Tableau 1.2) et les ménages possédaient en moyenne 1,7 téléphone mobile.

Au cours de la dernière décennie, le pourcentage de ménages ayant des services filaires a diminué, tandis que celui des ménages ayant des services mobiles a augmenté (Graphique 1.2). Moins de ménages choisissent les deux services. En 2017, près d’un tiers (36,0 %) des ménages canadiens utilisaient exclusivement les téléphones mobiles et 9,5 %, exclusivement les téléphones filaires.

Défiler

Voir les données
Source : Statistique Canada – Enquête sur les dépenses des ménages, requête spéciale pour Tableau 11-10-0223-01

Bien que la transition vers une utilisation généralisée des téléphones mobiles – en partie comme un substitut aux services filaires – soit un processus à long terme, les données historiques au Tableau 1.2 montrent à quelle vitesse les ménages canadiens ont adopté les téléphones mobiles. En 2004, les ménages utilisant exclusivement les téléphones filaires (40,0 %) dépassaient largement leurs homologues utilisant exclusivement les téléphones mobiles (2,7 %). Les données de pénétration du téléphone filaire et mobile montrent des tendances alternées au cours de la dernière décennie et demi. L’adoption des services mobiles a dépassé celle des services filaires de 2011 à 2012 lorsque le taux d’abonnement à ces services a chuté de 5,6 %, ce qui est très rapide en considérant que la réduction annuelle de la pénétration du téléphone filaire entre 2004 et 2017 était de 3,2 %. En revanche, les abonnés aux services mobiles ont augmenté à un rythme soutenu de 4,2 % entre 2011 et 2012, entraînant une inversion de la tendance de pénétration des deux services.

En 2017, 36,0 % des ménages canadiens étaient abonnés exclusivement à des services mobiles et 9,5 %, exclusivement à des services filaires. Comme la pénétration des services mobiles et filaires a varié, les revenus ont reflété le changement. De 2013 à 2017, les revenus des services mobiles ont augmenté de 4,9 % par année (RSC 2018, Tableau 6,3) et les revenus des services filaires ont diminué de 5,8 % par année (RSC 2018, Tableau 4,6). Au cours de cette période, la croissance des revenus des services mobiles a dépassé celle des abonnés. Les revenus des services de données mobiles ont généré une grande partie de la croissance puisqu’ils ont augmenté à un taux moyen de 11,9 % chaque année entre 2013 et 2017 (RSC 2018, Graphique 6.1). De 2016 à 2017 seulement, l’utilisation moyenne de données par abonné a augmenté de 37,5 % (RSC 2018, Graphique 6.15), générant des revenus plus élevés par abonné, en plus d’une augmentation des abonnements aux services mobiles. Pour obtenir plus de renseignements sur les habitudes de consommation, consultez la section sur les dépenses en services de communication canadiens ci-dessous.

Défiler

Voir les données
Source : Statistique Canada – Enquête sur les dépenses des ménages, Tableau : 11-10-0228-01

Abonnements par quintile de revenu

Infographie 1.3 Caractéristiques et dépenses en services de communications des ménages par quintile de revenu
Infographie 1.3 Caractéristiques et dépenses en services de  communications des ménages par quintile de revenu
Description longue graphique
Premier quintile Deuxième quintile Troisième quintile Quatrième quintile Cinquième quintile
Revenus Revenu du ménage inférieur à 32,914 $ Revenu du ménage de 32 915 $ à 56 495 $ Revenu du ménage de 56 496 $ à 86 098 $ Revenu du ménage de 86 099 $ à 132 808 $ Revenu du ménage supérieur à 132 809 $
Revenue annuel moyen 19 852 $ 44 725 $ 70 794 $ 107 287 $ 208 203 $
Nombre moyen de membres par ménage 1,47 2,01 2,53 2,93 3,39
Dépenses annuelles moyennes en services de communications 1 806 $ 2 304 $ 2 852 $ 3 202 $ 3 809 $
Dépenses en services de communication, en pourcentage de revenu annuel 9,1 % 5,2 % 4,0 % 3,0 % 1,8 %
Source : Statistique Canada – Enquête sur les dépenses des ménages, Tableau : 11-10-0228-01

Les données sur les abonnements aux services téléphoniques par quintile de revenu (voir le Tableau 1.1) illustrent différents modèles de consommation dans les ménages à revenu élevé et faible. Alors que plus de 99 % des ménages canadiens possèdent un service téléphonique, seulement 2,4 % des ménages canadiens au revenu le plus élevé comptent exclusivement sur un service filaire, comparativement à près de 23,9 % des ménages à faible revenu. Ce sont 42 % des ménages à faible revenu qui sont abonnés exclusivement aux services mobiles, tout comme environ un quart des ménages les plus riches.

En 2017, sur les cinq quintiles de revenu, les ménages du troisième quintile sont ceux qui ont changé le plus leurs habitudes en matière de téléphonie. L’utilisation exclusive des services mobiles a augmenté de 31,4 %, alors que les ménages qui utilisent exclusivement les services filaires dans ce quintile de revenu ont diminué à un taux de 29,4 %. Le quatrième quintile de revenu a changé le plus ses habitudes de téléphonie en ce qui concerne l’utilisation exclusive d’un service filaire, affichant un taux de décroissance de 18,3 % en 2017.

Les ressources financières contribuent à déterminer si les ménages sont abonnés à la fois aux services mobiles et filaires, ou s’ils le sont seulement à l’un de ces services. Au cours des cinq dernières années, les ménages du quintile de revenu le plus élevé ont constamment enregistré le pourcentage le plus faible de ménages abonnés aux services mobiles uniquement. Par contre, les ménages du quintile de revenu le plus bas ont enregistré le pourcentage le plus élevé de ménages abonnés aux services filaire uniquement.

Abonnements par province

Abonnements par population

En 2017, 99,0 % des Canadiens étaient couverts par des réseaux d’évolution à long terme (LTE), et l’exception du nord qui avait une couverture de 63,5 %, toutes les provinces avaient une couverture de plus de 90,0 %. Même si la couverture du réseau LTE (RSC 2018, Tableau 6.13) est généralement disponible dans la plupart des régions, l’Alberta était en tête en ce qui concerne la pénétration des services mobiles avec 91,6 % de la population abonnée aux services mobiles (RSC 2018, Tableau 6.15). L’Île-du-Prince-Édouard menait en matière de couverture, mais affichait le taux de pénétration le plus faible des provinces (71,3 %), démontrant que la disponibilité d’un réseau dans une région donnée a un impact limité sur le taux de pénétration.

Abonnements par ménage

Alors que la majorité des Canadiens avaient accès aux réseaux LTE et que 89,5 % d’entre eux étaient abonnés aux services mobiles, le Québec et les provinces de l’Est (Nouveau-Brunswick, Nouvelle-Écosse, Île-du-Prince-Édouard et Terre-Neuve-et-Labrador) continuent d’avoir plus d’abonnements aux services filaires que les provinces de l’Ontario et l’Ouest (Manitoba, Saskatchewan, Alberta et Colombie-Britannique) (voir le Tableau 1.3). En outre, il y avait plus de ménages ayant exclusivement des services mobiles dans les quatre provinces de l’Ouest et en Ontario qu’au Québec et dans les provinces de l’Est, même si un réseau LTE était disponible pour un plus grand pourcentage de la population dans les provinces de l’Est (RSC 2018, Tableau 6.13). Le Québec avait le pourcentage le plus élevé de ménages ayant exclusivement un service filaire (14,1 %) et le pourcentage le plus faible de ménages ayant un service mobile (84,4 %). Les ménages du Nouveau-Brunswick étaient les plus dépendants des services filaires : 83,4 % avaient un service filaire alors que seulement 11,2 % avaient un service mobile. En revanche, 43,1 % des ménages de l’Alberta comptaient exclusivement sur les services mobiles, et seulement 55,6 % avaient des services filaires. Dans l’ensemble, la vaste couverture de près de 97,0 % des Canadiens, avec au moins deux réseaux, offre aux Canadiens la souplesse et les options nécessaires pour prendre des décisions en matière d’abonnement aux services de communication.

Abonnements Internet et possession d’ordinateurs

En 2017, 99,0 % des ménages canadiens ont accès à Internet à large bande et plus de 89,0 %Note de bas de page 4 des ménages canadiens ont un abonnement Internet à domicile. L’utilisation d’Internet à la maison a légèrement augmenté dans tous les quintiles de revenu, à l’exception du quatrième quintile, soit une augmentation moyenne nationale de 1,8 % (voir le Tableau 1.5). La vaste majorité des ménages à revenu élevé étaient abonnés aux services Internet en 2017, comparativement à moins des deux tiers des ménages à plus faible revenu. L’utilisation d’Internet à la maison dans le premier quintile de revenu est inférieure de 20,0 points de pourcentage à la moyenne nationale de 89,0 % et de 16,3 points de pourcentage à celui du deuxième quintile de revenu.

Les appareils mobiles tels que les téléphones intelligents et les tablettes permettent aux Canadiens d’accéder à Internet de presque n’importe où. Cependant, les ordinateurs à domicile jouent encore un rôle important auprès des Canadiens. Comme le montre le tableau 1.5, la majorité des ménages canadiens possèdent un ordinateur à domicile (84,1 %).

Dans l’ensemble, en 2017, plus de ménages possédaient un téléphone mobile (89.5 %) qu’un ordinateur à domicile (84,1 %). Cette tendance est plus prononcée dans les quintiles de revenu inférieurs. Par exemple, 73,1 % des ménages canadiens du premier quintile de revenu possèdent un téléphone mobile (voir le Tableau 1.3), par rapport à 63,4 % des ménages de ce quintile qui possèdent un ordinateur à domicile (voir le Tableau 1.5). La propriété d’un ordinateur personnel est demeurée inchangée entre 2016 et 2017, sauf dans le deuxième quintile de revenu, où elle a augmenté de 1,4 %.

iii. Combien les ménages canadiens dépensent-ils en services de communication?Note de bas de page 5

Infographie 1.4 Dépenses moyennes des ménages canadiens sur les services de communication
Infographie 1.4 Dépenses moyennes des ménages canadiens sur les services  de communication
Description longue graphique
  • Les dépenses mensuelles moyennes des ménages sur les services de communication en 2017 étaient de 233,00 $.
  • Les Canadiens ont dépensé en moyenne 101,00 $ par mois pour les services mobiles et 54,17 $ par mois pour les services Internet.
  • Dépenses en pourcentage du revenu : 3,1 %
  • Revenu annuel moyen par ménage canadien : 90 185 $
Répartition des dépenses moyennes des ménages en communications
Téléphonie filaire 11 %
Téléphonie mobile 43 %
Internet 23 %
Télédistribution 23 %
Source : Statistique Canada – Enquête sur les dépenses des ménages, Tableau : 11-10-0223-01

Les ménages prennent des décisions sur les montants qu’ils sont prêts à dépenser pour les services de communication, et les habitudes en matière de dépenses varient pour de nombreuses raisons différentes. Certaines habitudes reflètent un choix personnel et d’autres sont influencées par la disponibilité du service, l’abordabilité et les ressources du ménage. Cette section se concentre sur les dépenses des ménages pour divers services selon le revenu, l’emplacement du ménage (urbain/rural) et l’âge, afin de mieux comprendre les habitudes de dépenses des ménages canadiens.

Défiler

Voir les données
Source : Statistique Canada – Enquête sur les dépenses des ménages, Tableau : 11-10-0223-01

Les données sur les dépenses en services de communication donnent un aperçu de la façon dont les services de communication affectent le budget des ménages, mais il y a des limitations en ce qui concerne l’utilisation des données sur les dépenses permettant d’évaluer les habitudes en matière d’adoption et de dépenses. Les données ne reflètent pas la consommation de services gratuits, tels que les services de télévision et de radio en direct, qui demeurent une grande valeur pour les Canadiens. Les données présentées ici indiquent les dépenses moyennes et prennent donc en compte tous les ménages, notamment ceux qui ne souscrivent à aucun service. Par conséquent, les dépenses moyennes peuvent surestimer ou sous-estimer les dépenses réelles pour chaque ménage. La plupart des abonnements aux services de communication, comme ceux de la télédistribution, des services filaires et Internet, ont tendance à être achetés au niveau du ménage (et souvent regroupés)Note de bas de page 6, ce qui signifie qu’il y a un seul abonnement par ménage. Cependant, les ménages de plus grande taille peuvent avoir des dépenses plus élevées pour ces services (p. ex., acheter plus de données sur Internet ou une vaste sélection de stations de télévision). Les services mobiles peuvent permettre aux ménages d’avoir plusieurs abonnements. Les données présentées ici ne permettent pas l’analyse des dépenses individuelles pour les services de communication.

Statistique Canada a signalé que le revenu annuel moyen des ménages avant impôt au Canada était de 91 347 $ en 2016, 90 185 $ en 2017, et que le revenu a augmenté dans tous les quartiles de revenu, sauf dans la cinquième quintile. En 2017, le revenu moyen annuel avant impôts d’un ménage canadien variait selon les provinces de 76 820 $ (Nouveau-Brunswick) à 111 212 $ (Alberta). La plus grande variation dans le revenu moyen annuel par ménage était en Alberta, où il est passé de 129 102 $ en 2016 à 111 212 $ en 2017.

En 2017, un ménage canadien moyen a dépensé 233,00 $ par mois en services de communication, soit une augmentation de 10,17 $ (4,6 %) par rapport à 2016 (voir le Tableau 1.6). Comme en 2016, les services Internet et mobiles ont stimulé la croissance des dépenses des ménages et les revenus de l’industrie des télécommunications (voir le Graphique 1.4). En 2017 également, les services Internet et mobiles ont continué à mener la croissance annuelle (9,7 %), suivis des dépenses pour les services mobiles (9,4 %). Ces augmentations ont eu lieu lorsque les consommateurs se sont tournés vers des services offrant des débits Internet plus élevés et davantage de données mobiles (voir la section 5.3 du RSC 2018 pour obtenir plus de renseignements sur les services Internet, et la section 5.5 pour obtenir les détails sur les services mobiles).

Dépenses par quintile de revenu

Infographie 1.5 Dépenses des ménages canadiens sur les services de communication par quintile de revenu
Infographie 1.5 Dépenses des ménages canadiens sur les services de  communication par quintile de revenu
Description longue graphique
Quintile et revenu Mesure Téléphonie filaire Téléphonie mobile Internet Télédistribution Total
Premier quintile (revenu du ménage inférieur à 32 914 $) Revenu moyen: 19 852 $ Dépenses mensuelles 21,50 $ $53,67 $ 36,00 $ 39,33 $ 150,50 $
Dépenses annuelles 258 $ 644 $ 432 $ 472 $ 1 806 $
Dépenses annuelles, en pourcentage du revenu moyen 1,3 % 3,2 % 2,2 % 2,4 % 9,1 %
Cinquième quintile (revenu du ménage supérieur à 132 809 $) Revenu moyen: 208 203 $ Dépenses mensuelles 29,08 $ 154,75 $ 65,50 $ 68,08 $ 317,42 $
Dépenses annuelles 349 $ 1 857 $ 786 $ 817 $ 3 809 $
Dépenses annuelles, en pourcentage du revenu moyen 0,2 % 0,9 % 0,4 % 0,4 % 1,8 %
Source : Statistique Canada – Enquête sur les dépenses des ménages, Tableau : 11-10-0223-01 et Tableau 203-0022

Voir le tableau 1.6 sur Données ouvertes pour les données de tous les quintiles.

En 2017, de façon semblable aux années précédentes, les revenus des ménages du cinquième quintile étaient approximativement 10,5 fois plus élevés que ceux du premier quintile, alors que les dépenses affectées aux services de communication exprimées en pourcentage du revenu des ménages étaient cinq fois plus élevées dans le premier quintile que dans le cinquième quintile. Les dépenses annuelles en services de communication représentent 9,1 % du revenu moyen des ménages dans le premier quintile, comparativement à seulement 1,8 % du revenu moyen des ménages dans le cinquième quintile.

Même s’il existait un écart considérable entre les montants moyens dépensés par les Canadiens dans chaque quintile de revenu, les ménages avaient tendance à affecter une partie plus importante de leur budget des services de communication aux services mobiles ou de télédistribution. En moyenne, les dépenses des ménages ont diminué pour les services de télédistribution de 2,2 % de 2016 à 2017, alors que les dépenses moyennes des ménages ont diminué pour les services filaires de 8,2 % pendant la même période. Durant la même période, les dépenses des ménages en services mobiles, Internet et de communication ont continué de croître.

Dans l’ensemble, les ménages ont dépensé davantage pour le service mobile (101,00 $ par mois en moyenne; voir la Graphique 1.4). En moyenne, pour tous les quintiles de revenu, les dépenses en services filaires ont diminué de 2013 à 2017 à un taux de croissance annuel composé (TCAC) de -8,2 %. Les dépenses moyennes en services Internet de tous les quintiles de revenu ont toutefois montré la plus forte croissance (9,4 %) entre 2016 et 2017, et le TCAC (7,4 %) le plus élevé entre 2013 et 2017 (Tableau 1.6).

Les ménages des quintiles de revenu les plus élevés ont dépensé davantage en services de communication que ceux des quintiles de revenu les plus faibles. Les dépenses des ménages ont augmenté dans tous les quintiles entre 2016 et 2017, celles du premier quintile ayant augmenté le plus (7,4 %).

Même si les dépenses totales en services de communication par les ménages au revenu le plus faible étaient plus que deux fois inférieures aux dépenses totales faites par les ménages au revenu le plus élevé, comme le montre le Tableau 1.7, les dépenses en services de communication ont représenté un pourcentage considérablement plus élevé de leurs revenus annuels, c’est-à-dire environ cinq fois plus élevé pour être plus précis. En outre, les ménages du premier quintile de revenu ont dépensé plus en services de communication par personne que tous ceux des autres quintiles, dépensant près de 8,75 $ de plus par personne et par mois que ceux du cinquième quintile de revenu.

Dépenses mensuelles moyennes par emplacement – Centres urbainsNote de bas de page 7 c. collectivités ruralesNote de bas de page 8

Infographie 1.6 Comparaison des dépenses moyennes des ménages canadiens sur les services de communication par province dans les centres urbains et les collectivités rurales
Infographie 1.6 Comparaison des dépenses moyennes des ménages canadiens  sur les services de communication par province dans les centres urbains et les  collectivités rurales
Description longue graphique
Année Dépenses mensuelles moyennes par ménage dans les collectivités rurales Dépenses mensuelles moyennes par ménage dans les centres urbains
2017 247,58 $ 228,11 $
2013 210,25 $ 208,22 $
Infographie – Plus élevé et plus faible (collectivité urbain)
Total Filaires Mobiles Internet Télédistribution
Élevé Terre-Neuve-et-Labrador Terre-Neuve-et-Labrador Alberta Île-du-Prince-Édouard Terre-Neuve-et-Labrador
274,83 $ 39,00 $ 132,22 $ 64,92 $ 66,04 $
Faible Québec Alberta Québec Québec Québec
181,83 $ 19,86 $ 63,67 $ 46,19 $ 48,50 $
Infographie – Plus élevé et plus faible (collectivité rurale)
Total Filaires Mobiles Internet Télédistribution
Élevé Terre-Neuve-et-Labrador Terre-Neuve-et-Labrador Saskatchewan Colombie-Britannique Terre-Neuve-et-Labrador
277,75 $ 57,25 $ 119,33 $ 70,42 $ 72,42 $
Faible Québec Québec Québec Saskatchewan Québec
199,83 $ 30,50 $ 67,17 $ 44,75 $ 53,00 $
Source : Statistique Canada – Enquête sur les dépenses des ménages, Tableau : 11-10-0223-01

Comme présenté dans le tableau 1.6, les dépenses pour les services mobiles et Internet ont augmenté de 2013 à 2017, les dépenses pour les services filaires ont diminué et les dépenses pour les services de télédistribution sont demeurées relativement stables (voir le Graphique 1.5). Les dépenses en services Internet dans les centres urbains ont dépassé les dépenses des services filaires en 2013, alors que dans les collectivités rurales (voir le Graphique 1.6), cette situation s’est produite en 2015. En outre, les dépenses en services mobiles étaient assez semblables à celles des services de télédistribution dans les collectivités rurales avant 2013, mais on a dépensé plus pour les services mobiles pendant les dernières années.

Défiler

Voir les données
Source : Statistique Canada – Enquête sur les dépenses des ménages, requête spéciale pour Tableau 11-10-0223-01

Défiler

Voir les données
Source : Statistique Canada – Enquête sur les dépenses des ménages, requête spéciale pour Tableau 11-10-0223-01

Les ménages dans les collectivités rurales ont augmenté leurs dépenses en services de communications plus significativement que les ménages dans les centres urbains. En moyenne, les ménages dans les collectivités rurales ont dépensé 247,58 $ par mois, une augmentation de 8,7 % par rapport à 2016, comparativement aux ménages en centres urbains qui ont dépensé en moyenne 228,11 $ par mois, une augmentation de 4,5 % durant la même période. La différence dans les dépenses moyennes des ménages entre les collectivités urbaines et rurales reflète les prix légèrement plus élevés offerts dans les régions rurales, où il y a habituellement moins de fournisseurs de services.

Les dépenses varient également selon la province. Par exemple, les résidents du Québec ont dépensé significativement moins au total pour les services de communication dans les collectivités urbaines et rurales (voir le Tableau 1.9 et le Tableau 1.10) que les résidents des autres provinces, alors que les résidents de Terre-Neuve-et-Labrador ont dépensé le plus sur les services de communication. Globalement, les dépenses totales mensuelles les plus élevés étaient à Terre-Neuve-et-Labrador à 274,83 $ et 277,75 $ dans les centres urbains et les collectivités rurales, respectivement.

Dépenses par âge

Infographie 1.7 Dépenses des ménages canadiens sur les services de communication par âge en 2017
Infographie 1.7 Dépenses des ménages canadiens sur les services de  communication par âge en 2017
Description longue graphique
  • Les ménages plus jeunes (personne de référence âgée de 30 ans ou mois) ont dépensé environ 214,67 $ par mois en services de communications en 2017.
  • Les ménages plus âgés (personne de référence âgée de 65 ans et plus) ont dépensé environ 191,17 $ par mois en services de communications en 2017.
Source : Statistique Canada – Enquête sur les dépenses des ménages, Tableau 11-10-0223-01

Les données sur les dépenses des ménages selon l’âge sont segmentées en fonction de l’âge de la personne de référenceNote de bas de page 9 du ménage, c’est-à-dire la personne qui s’occupe habituellement des questions financières à la maison. Les ménages dont la personne de référence est âgée de 40 à 54 ans ont dépensé le plus en services de communication (266,08 $ par mois, en hausse de 3,2 % à partir de 2016), alors que ceux ayant des personnes de référence âgées de 65 ans ou plus ont dépensé le moins (191,17 $ par mois, en hausse de 4,8 % à partir de 2016).

Dans tous les ménages sauf les plus âgés, la plus faible dépense de communication des Canadiens concerne les services de téléphonie filaire (Graphique 1.7), soit les services les plus marqués par les différences de dépenses des ménages liées à l’âge. Même si les abonnements aux services filaires diminuent chaque année (comme présenté dans le Graphique 1.2), les services filaires demeurent importants pour les ménages plus âgés du Canada. Alors que les ménages les plus jeunes ont dépensé en moyen 6,08 $ par mois pour les services filaires (dépense moyenne qui inclut de nombreux ménages sans service filaire), les ménages les plus âgés ont dépensé en moyenne environ six fois ce montant (37,83 $ par mois).

Cette différence entre les groupes d’âge se reflète également dans leurs habitudes d’utilisation. Les ménages plus âgés (dont la personne de référence est âgée de 65 ans ou plus) dépensent le plus pour les services de télédistribution, et le moins pour les services Internet. En général, la jeune génération (dont la personne de référence est âgée de moins de 30 ans), qui regarde en moyenne 18,6 heures de télévision par semaine, dépense en moyenne 24,00 $ par mois pour les services de télédistribution. Ces dépenses sont environ de 50 % inférieures à celles de la génération la plus âgée, qui regarde en moyenne 42,2 heures par semaine et dépense 62,83 $ par mois en télévision (RSC 2018, Graphique 9.6). Le Graphique 1.8 est comparable au Graphique 1.7 et montre que la tendance pour les services mobiles, Internet et filaires est assez semblable aux dépenses et au pourcentage d’utilisateurs par groupe d’âge.

Le Graphique 1.7 illustre les fortes différences de dépenses entre les ménages les plus jeunes et les plus âgés. Les ménages les plus jeunes ont tendance à dépenser beaucoup plus en services mobiles et Internet que leurs équivalents plus âgés. Un pourcentage de 97 % de la génération la plus jeune interrogée utilisait les services mobiles et y affectait une très grande partie de leurs dépenses (127,92 $ par mois). On rencontre un modèle semblable pour les services Internet. La corrélation entre les dépenses et l’utilisation suggère que les services ont divers niveaux d’importance pour chacune des générations, et que ces particuliers dépensent davantage pour les services qu’ils ont tendance à utiliser le plus.

Défiler

Voir les données
Source : Statistique Canada – Enquête sur les dépenses des ménages, Tableau : 11-10-0227-01
Note de bas de page 10

Défiler

Voir les données
Source : Observateur des technologies média, automne 2017 (répondants : Canadiens de 18 ans et plus)

iv. Qui sont couverts par les réseaux à large bande et mobiles au Canada?

Infographie 1.8 Couverture de la large bande et du sans-fil mobile au Canada en 2017
Infographie 1.8 Couverture de la large bande et du sans-fil mobile au Canada en  2017
Description longue graphique
Canada Collectivités rurales CLOSM Réserves autochtones
Large bande à 1,5 Mbps 98,7 % 94,0 % 98,9 % 90,8 %
Large bande à 50/10 Mbps avec transfert illimité 84,1 % 37,2 % 88,4 % 27,7 %
Service mobile 99,4 % 98,0 % 99,5 % 88,2 %
Mobile – LTE 99,0 % 95,9 % 99,0 % 72,8 %
Sources : Données recueillies par Innovation, Sciences et Développement économique Canada (ISDE) et par le CRTC

Remarque : Aux fins du présent rapport, la population de langue officielle en situation minoritaire est définie en fonction de la première langue officielle parlée telle que définie dans la Loi sur les langues officielles à partir des données du recensement de 2016. Dans l’ensemble des provinces et des territoires, sauf au Québec, le français est la langue officielle en situation minoritaire. La présence d’une population de langue officielle en situation minoritaire dans un rayon de 25 km d’une école de langue officielle en situation minoritaire a été utilisée pour modéliser et cartographier les communautés de langue officielle en situation minoritaire.

Les réserves autochtones, représentant la population totale et les logements dans les réserves, font partie de l’analyse.

La large bande a été mesurée sur la base d’un ménage, selon la disponibilité des vitesses à 1,5 Mbps et à 50/10 avec transfert de données illimité. La disponibilité du service mobile et du service mobile LTE a été mesurée sur la base de la population.

Vraisemblablement, au cours des dernières années, le service Internet à large bande et le service mobile sont devenus les deux plus importants services pour les Canadiens. À la fin de 2017, les deux services combinés représentaient plus de 66,6 % du total des dépenses des ménages en services de communication. Par conséquent, l’accès à ces services était fondamentalement essentiel pour permettre aux Canadiens de participer pleinement à la société et tirer profit de l’économie numérique.

La disponibilité de la large bande à 1,5 Mbps et du service mobile aux quatre coins du Canada varie par province ou territoire et niveau de service, en particulier dans certaines collectivités. En général, les Canadiens qui résidaient dans une communauté de langue officielle minoritaire ou une collectivité rurale avaient des niveaux semblables d’accès au service Internet et au service mobile que les ménages et les Canadiens qui vivaient dans des réserves autochtones.

À Terre-Neuve-et-Labrador, seulement 67,9 % des réserves autochtones avaient accès au service mobile, comparativement à 96,1 % pour l’ensemble de la population de Terre-Neuve-et-Labrador, ce qui représente un pourcentage encore plus bas que dans chacun des trois territoires. Il y avait deux autres provinces où les réserves autochtones avaient beaucoup moins accès au service mobile comparativement au niveau provincial global, c’est-à-dire le Québec et le Manitoba, à 75,6 % et 77,6 %, respectivement.

Services Internet à large bande

Aux fins de la présente section, la disponibilité de la large bande à 1,5 Mbps et à 50/10 Mbps avec transfert de données illimité est indiquée sur la base d’un ménage. La disponibilité de la large bande à 1,5 Mbps dans les communautés de langue officielle minoritaire et les collectivités rurales était étroitement alignée sur la moyenne provinciale, alors que la disponibilité dans les réserves autochtones dans certaines provinces était relativement faible. Il y avait quatre provinces (Terre-Neuve-et-Labrador, Île-du-Prince-Édouard, Nouvelle-Écosse et Nouveau-Brunswick) où la disponibilité de la large bande était plus élevée dans les réserves autochtones que la moyenne provinciale, ce qui laisse entendre que ces collectivités étaient bien desservies en 2017. Toutefois, dans les réserves autochtones dans le Nord, au Québec et en Ontario, la disponibilité de la large bande était beaucoup plus faible par rapport aux données provinciales, ce qui laisse entendre que ces collectivités étaient moins bien desservies en général.

La disponibilité de la large bande à 50/10 Mbps avec transfert de données illimité était nettement différente de la disponibilité à 1,5 Mbps. Partout au Canada, le service 50/10 Mbps avec transfert de données illimité était disponible pour 84,1 % des Canadiens. Toutefois, seulement 37,2 % des collectivités rurales et 27,7 % des réserves autochtones avaient accès à des vitesses plus rapides que celles du service 50/10 Mbps avec transfert de données illimité, démontrant un fossé entre les diverses collectivités pour obtenir des services à large bande plus rapides. Dans les territoires du Nord (Yukon, Territoires du Nord-Ouest et Nunavut), la large bande à 50/10 Mpbs avec transfert de données illimité n’est pas du tout disponible, ce qui illustre bien la division urbaine/rurale quant à l’accès au service, en particulier à des vitesses plus rapides.

Défiler

Voir les données
Sources : Données recueillies par Innovation, Sciences et Développement économique Canada (ISDE) et le CRTC

Défiler

Voir les données
Sources : Données recueillies par Innovation, Sciences et Développement économique Canada (ISDE) et le CRTC

Services mobiles

À la fin de 2017, les services mobiles par des réseaux d’évolution à long terme (LTE) étaient disponibles pour 99,0 % des Canadiens. Dans les collectivités rurales, les communautés de langue officielle en situation minoritaire et les réserves autochtones, la LTE était disponible pour 95,9 %, 99.0 % et 72,8 % de la population, respectivement.

La plus grande différence dans la couverture entre la moyenne provinciale et celle liée aux réserves autochtones a été observée au Manitoba. Seulement 19,5 % des réserves autochtones au Manitoba avaient accès à la LTE, comparativement à 93,4 % de la population générale du Manitoba. Deux autres provinces montraient aussi de grandes différences dans l’accès à la LTE, c’est-à-dire Terre-Neuve-et-Labrador et l’Ontario, où 67,9 % et 62,3 % des réserves autochtones étaient couvertes par la LTE, respectivement, comparativement à leurs données provinciales globales de 94,7 % et 99,7 %, respectivement.

Défiler

Voir les données
Sources : Données recueillies par Innovation, Sciences et Développement économique Canada (ISDE) et le CRTC

Défiler

Voir les données
Sources : Données recueillies par Innovation, Sciences et Développement économique Canada (ISDE) et le CRTC

Le Nouveau-Brunswick compte la plus grande population de langue officielle en situation minoritaire, avec un taux de 31,0 % de sa population générale, suivie du Québec avec un taux de 13,4 %.

Voir le tableau 1.11 (Données ouvertes) pour consulter les données de 2016 concernant les Canadiens dont la langue maternelle est une langue officielle en situation minoritaire dans la province ou le territoire dans lequel ils résident, et dans l’ensemble du Canada. Dans l’ensemble des provinces et des territoires, sauf au Québec, le français est la langue officielle en situation minoritaire.

Carte 1.1 Répartition de la population des communautés de langue officielle en situation minoritaire au Canada, 2016

Carte 1.1 Répartition de la population des communautés de langue officielle en situation minoritaire au Canada, 2016

Télécharger:  MapInfo pour la carte 1.1 Télécharger:  KML pour la carte 1.1

Source : Recensement de 2016, Statistique Canada, et données recueillies par Innovation, Sciences et Développement économique Canada (ISDE) et le CRTC

La carte 1.1 illustre les régions du Canada où il y a des communautés de langue officielle en situation minoritaire. Les cercles bleus sont des communautés de langue officielle en situation minoritaire, modélisées comme une région à moins de 25 km d’une école de langue officielle en situation minoritaire. La carte interactive pour des CLOSM est aussi disponible en ligne.

La carte 1.2 illustre les régions du Canada où il y a des réserves autochtones. La couleur du cercle et le chiffre qu’il contient représentent le type précis de réserves autochtones et le nombre de réserves dans chaque région. Agrandissez la carte pour mettre à jour l'infobulle avec la disponibilité de la large bande ou consultez le panneau Données, situé au bas de la carte, pour tous les détails. La carte interactive pour les réserves autochtones est aussi disponible en ligne.

Carte 1.2 Répartition des réserves autochtones dans l’ensemble du Canada, 2017

Carte 1.2 Répartition des réserves autochtones dans l’ensemble du Canada, 2017

Télécharger:  MapInfo pour la carte 1.2 Télécharger:  KML pour la carte 1.2

Source : Recensement de 2016, Statistique Canada, et données recueillies par Innovation, Sciences et Développement économique Canada (ISDE) et le CRTC

v. Méthodologie

Centres urbains et collectivités rurales

Les centres urbains, aussi connus comme centres de population de petite, moyenne et grande taille, sont classés comme suit : les centres de population de petite taille comptent une population de 1 000 à 29 999 habitants; les centres de population de moyenne taille comptent une population de 30 000 à 99 999 habitants; et les centres de population urbains de grande taille comptent une population de 100 000 habitants et plus. Aux fins du présent rapport, les données des centres urbains indiquent la moyenne des centres de population de petite, moyenne et grande taille.

Les collectivités rurales comprennent les régions comptant moins de 1 000 habitants et une densité de population de 400 habitants ou moins par kilomètre carré.

Communautés de langue officielle en situation minoritaire

De nombreux critères différents peuvent être utilisés pour définir les communautés de langue officielle en situation minoritaire. Parmi ces critères, il y a la détermination de la première langue apprise à la maison, de la langue parlée à la maison et de la langue d’éducation.

Aux fins du présent rapport, la population de langue officielle en situation minoritaire est définie en fonction de la première langue officielle parlée telle que définie dans la Loi sur les langues officielles à partir des données du recensement de 2016. Dans l’ensemble des provinces et des territoires, sauf au Québec, le français est la langue officielle en situation minoritaire.

La présence d’une population de langue officielle en situation minoritaire dans un rayon de 25 km d’une école de langue officielle en situation minoritaire a été utilisée pour modéliser et cartographier les communautés de langue officielle en situation minoritaire.

Pour cartographier les communautés de langue officielle en situation minoritaire et calculer la disponibilité du service 50/10 Mbps avec transfert de données illimité, la méthode de placement de la population des communautés de langue officielle en situation minoritaire choisie se concentre sur les régions à moins de 25 km d’écoles de langue officielle en situation minoritaire choisies par Patrimoine canadien pour représenter l’emplacement de ces communautés. Cette méthode, qui représente la norme pour cartographier les communautés de langue officielle en situation minoritaire au sein de Patrimoine canadien, a été utilisée pour affecter les populations des communautés de langue officielle en situation minoritaire aux endroits et pour calculer la disponibilité du service 50/10 Mbps avec transfert de données illimité pour ces communautés.

Réserves autochtones

Statistique Canada utilise les subdivisions de recensement pour représenter les différents territoires du Canada. Ces subdivisions désignent les municipalités ou les territoires considérés comme étant des équivalents municipaux à des fins statistiques. Les différentes subdivisions de recensement utilisées par Statistique Canada ont été évaluées. Celles qui représentent les réserves autochtones ont été incluses dans l’analyse des données ainsi que dans la cartographie de cette population. L’analyse reposait sur le total de la population et des logements dans les réserves.

Quintiles de revenu et dépenses des ménages

Les renseignements des quintiles de revenu présentés sur les dépenses des ménages en services de communication proviennent de l’Enquête sur les dépenses des ménages de Statistique Canada et ne comprennent aucune projection ou donnée du CRTC. Les revenus des ménages canadiens et les dépenses mensuelles des ménages ont été présentés selon les cinq quintiles de revenu. Un quintile de revenu est une mesure du statut socioéconomique de cinq différents groupes de ménages (en particulier les niveaux de revenu des ménages), avec chacun des groupes de ménages représentant environ 20 % de la population totale.

Tableau 1.1 Revenus annuels moyens des ménages et dépenses mensuelles moyennes selon le quintile de revenu ($/mois), 2017
Type Premier quintile Deuxième quintile Troisième quintile Quatrième quintile Cinquième quintile
Revenu Moins de 32 914 $ Entre 32 915 $ et 56 495 $ Entre 56 496 $ et 86 098 $ Entre 86 099 $ et 132 808 $ Plus de 132 809 $
Revenu annuel moyen 19 852 $ 44 725 $ 70 794 $ 107 287 $ 208 203 $
Téléphonie filaire 21,50 $ 25,17 $ 23,58 $ 26,67 $ 29,08 $
Téléphonie mobile 53,67 $ 71,67 $ 103,08 $ 121,67 $ 154,75 $
Internet 36,00 $ 49,33 $ 58,00 $ 61,92 $ 65,50 $
Télédistribution 39,33 $ 45,83 $ 53,00 $ 56,58 $ 68,08 $
Total 150,50 $ 192,00 $ 237,67 $ 266,83 $ 317,42 $

Source : Enquête sur les dépenses des ménages de Statistique Canada, Tableau : 11-10-0223-01

vi. Annexes

Tableau 1.2 Abonnements aux services de téléphonie filaire et mobile par 100 ménages au Canada, 2004 à 2017
Année Téléphonie filaire Téléphonie mobile Filaire et/ou mobile Filaire seulement Mobile seulement
2004 96,2 58,9 98,9 40,0 2,7
2005 94,0 62,9 98,8 36,0 4,8
2006 93,6 66,8 98,6 31,8 5,0
2007 92,5 71,9 98,8 26,9 6,3
2008 91,1 74,3 99,1 24,8 8,0
2009 89,3 77,2 99,3 22,1 10,0
2010 89,3 78,1 99,4 21,3 10,1
2011 86,6 79,1 99,3 20,2 12,7
2012 83,8 81,3 99,2 17,9 15,4
2013 79,1 84,7 99,3 14,6 20,2
2014 75,5 85,6 99,2 13,6 23,7
2015 71,9 86,1 99,3 13,2 27,5
2016 66,8 87,9 99,3 11,4 32,5
2017 63,0 89,5 99,0 9,5 36,0

Source : Statistique Canada – Abordabilité (2004-2007) et Enquête sur les dépenses des ménages, requête spéciale pour Tableau 11-10-0223-01 (2008-2017)

Tableau 1.3 Abonnements aux services de téléphonie filaire et mobile par 100 ménages au Canada, par quintile de revenu, 2013 à 2017
Service Année Premier quintile Deuxième quintile Troisième quintile Quatrième quintile Cinquième quintile Moyenne de tous les quintiles TCAC (%) de la moyenne de
tous les quintiles (2013-2017)
Téléphonie filaire 2013 65,2 75,0 82,2 84,7 87,5 78,9 -5,5 %
2014 65,3 69,1 74,3 80,2 88,3 75,5
2015 63,6 68,6 72,1 74,1 81,0 71,9
2016 58,2 65,3 63,6 70,6 76,1 66,8
2017 54,9 59,7 62,7 65,2 72,5 63,0
Croissance 2016-2017 (%) -5,7 -8,6 -1,4 -7,6 -4,7 -5,6
Téléphonie mobile 2013 66,8 79,7 88,5 92,9 96,4 84,9 1,3 %
2014 67,4 83,2 89,4 93,2 95,0 85,6
2015 69,9 80,3 89,9 93,9 96,7 86,1
2016 68,7 85,6 92,7 96,2 96,4 87,9
2017 73,1 86,8 94,4 96,3 96,9 89,5
Croissance 2016-2017 (%) 6,4 1,4 1,8 0,1 0,5 1,8
Filaire et/ou mobile 2013 97,5 99,7 99,7 99,6 100,0 99,3 -0,1 %
2014 97,8 99,4 99,2 99,5 99,8 99,2
2015 98,6 99,0 99,5 99,8 99,8 99,3
2016 98,2 99,5 99,6 99,6 99,8 99,3
2017 97,0 99,6 99,5 99,5 99,3 99,0
Croissance 2016-2017 (%) -1,2 0,1 -0,1 -0,1 -0,5 -0,3
Filaire seulement 2013 30,7 20,0 11,2 6,7 3,6 14,4 -9,9 %
2014 30,4 16,2 9,8 6,3 4,8 13,6
2015 28,7 18,7 9,6 5,9 3,1 13,2
2016 29,5 13,9 6,9 3,4 3,4 11,4
2017 23,9 12,8 5,1 3,2 2,4 9,5
Croissance 2016-2017 (%) -19,0 -7,9 -26,1 -5,9 -29,4 -16,8
Mobile seulement 2013 32,3 24,7 17,5 14,9 12,5 20,4 15,3 %
2014 32,5 30,3 24,9 19,3 11,5 23,7
2015 35,0 30,4 27,4 25,7 18,8 27,5
2016 40,0 34,2 36,0 29,0 23,7 32,6
2017 42,1 39,9 36,8 34,3 26,8 36,0
Croissance 2016-2017 (%) 5,2 16,7 2,2 18,3 13,1 10,5

Source : Statistique Canada – Enquête sur les dépenses des ménages, requête spéciale pour Tableau 11-10-0223-01. Chaque quintile représente 20 % des ménages.

Tableau 1.4 Abonnements aux services de téléphonie filaire et mobile par 100 ménages, par province, 2017
Province Téléphonie filaire Téléphonie mobile Filaire et/ou mobile Filaire seulement Mobile seulement
Colombie-Britannique 59,3 92,0 98,7 6,7 39,4
Alberta 55,6 93,6 98,7 5,1 43,1
Saskatchewan 57,3 93,5 99,7 6,2 42,4
Manitoba 65,6 90,1 99,5 9,4 33,9
Ontario 61,2 90,8 99,3 8,5 38,1
Québec 67,6 84,4 98,5 14,1 30,9
Nouveau-Brunswick 83,4 87,8 99,0 11,2 15,6
Nouvelle-Écosse 68,2 87,1 98,9 11,8 30,7
Île-du-Prince-Édouard 67,8 87,3 98,6 11,3 30,8
Terre-Neuve-et-Labrador 83,0 89,1 99,6 10,5 16,6
Ensemble du Canada 63,0 89,5 99,0 9,5 36,0

Source : Statistique Canada – Enquête sur les dépenses des ménages, requête spéciale pour Tableau 11-10-0223-01

Tableau 1.5 Ordinateur à domicile et utilisation d’Internet à la maison, par 100 ménages, par quintile de revenu, 2013 à 2017
Technologie Année Revenu du ménage inférieur à 32 914 $ (premier quintile) Revenu du ménage de 32 915 $ à 56 495 $ (deuxième quintile) Revenu du ménage de 56 496 $ à 86 098 $ (troisième quintile) Revenu du ménage de 86 099 $ à 132 808 $ (quatrième quintile) Revenu du ménage supérieur à 132 809 $ (cinquième quintile) Moyenne de tous les quintiles
Ordinateur à domicile 2013 64,4 80,6 89,8 95,4 97,9 85,6
2014 64,3 78,1 87,7 94,0 97,4 84,3
2015 61,9 79,6 89,1 95,3 96,6 84,5
2016 63,9 78,0 89,1 93,4 96,2 84,1
2017 63,4 79,1 89,5 93,5 95,1 84,1
Croissance 2016-2017 (%) -0,8 1,4 0,4 0,1 -1,1 0,0
Utilisation d’Internet à la maison 2013 59,7 77,6 89,0 94,9 98,4 83,9
2014 63,5 78,5 88,7 95,5 98,3 84,9
2015 64,4 82,1 92,8 97,2 98,2 86,9
2016 65,2 82,7 93,3 97,9 98,1 87,4
2017 69,0 85,3 94,1 97,7 98,5 89,0
Croissance 2016-2017 (%) 5,8 3,1 0,9 -0,2 0,4 1,8

Source : Statistique Canada – Enquête sur les dépenses des ménages, requête spéciale pour Tableau 11-10-0223-01

Tableau 1.6 Dépenses mensuelles moyennes des ménages sur cinq ans en services de communication, par service et par quintile de revenu ($/mois/ménage), 2013 à 2017
Service Année Premier quintile Deuxième quintile Troisième quintile Quatrième quintile Cinquième quintile Moyenne de tous les quintiles TCAC (%) de la moyenne de
tous les quintiles (2013-2017)
Téléphonie filaire 2013 29,08 33,50 36,08 38,17 41,00 35,58 -8,2 %
2014 26,58 31,08 32,50 36,17 40,33 33,33
2015 25,50 28,08 29,83 31,50 36,08 30,17
2016 22,75 26,67 27,75 26,92 33,25 27,50
2017 21,50 25,17 23,58 26,67 29,08 25,25
Croissance 2016-2017 (%) -5,5 -5,6 -15,0 -0,9 -12,5 -8,2
Téléphonie mobile 2013 42,42 55,92 77,25 91,75 127,00 78,92 6,4 %
2014 43,92 60,42 80,83 100,42 127,83 82,67
2015 43,75 62,25 84,83 105,33 140,08 87,25
2016 47,42 66,08 95,42 110,67 141,00 92,08
2017 53,67 71,67 103,08 121,67 154,75 101,00
Croissance 2016-2017 (%) 13,2 8,5 8,0 9,9 9,8 9,7
Internet 2013 25,58 35,25 42,08 48,00 52,42 40,67 7,4 %
2014 29,50 37,17 44,17 48,75 52,67 42,42
2015 30,58 41,58 49,92 53,75 56,83 46,50
2016 32,17 43,58 52,00 58,00 61,92 49,50
2017 36,00 49,33 58,00 61,92 65,50 54,17
Croissance 2016-2017 (%) 11,9 13,2 11,5 6,8 5,8 9,4
Télédistribution 2013 37,00 49,33 57,67 64,58 74,50 56,58 -1,8 %
2014 38,92 49,42 56,92 62,25 74,17 56,33
2015 38,83 46,92 55,42 58,75 72,42 54,50
2016 37,75 47,92 52,50 59,58 71,08 53,75
2017 39,33 45,83 53,00 56,58 68,08 52,58
Croissance 2016-2017 (%) 4,2 -4,4 1,0 -5,0 -4,2 -2,2
Total 2013 134,08 174,00 213,08 242,50 294,92 211,75 2,4 %
2014 138,92 178,08 214,42 247,58 295,00 214,75
2015 138,67 178,83 220,00 249,33 305,42 218,42
2016 140,09 184,25 227,67 255,17 307,25 222,83
2017 150,50 192,00 237,67 266,83 317,42 233,00
Croissance 2016-2017 (%) 7,4 4,2 4,4 4,6 3,3 4,6
TCAC du total des services 2013-2017 2,9 2,5 2,8 2,4 1,9 2,4 -

Source : Statistique Canada – Enquête sur les dépenses des ménages, Tableau : 11-10-0223-01

Tableau 1.7 Dépenses par service et par quintile de revenu, en pourcentage du revenu annuel moyen
Mesure Premier quintile Deuxième quintile Troisième quintile Quatrième quintile Cinquième quintile Moyenne de tous les quintiles
Revenu moyen 19 852 $ 44 725 $ 70 794 $ 107 287 $ 208 203 $ 90 185 $
Téléphonie filaire 1,3 % 0,7 % 0,4 % 0,3 % 0,2 % 0,3%
Téléphonie mobile 3,2 % 1,9 % 1,8 % 1,4 % 0,9 % 1,3 %
Internet 2,2 % 1,6 % 1,0 % 0,6 % 0,4 % 0,7 %
Télédistribution 2,4 % 1,4 % 0,9 % 0,6 % 0,4 % 0,7 %
Dépenses totales en services de communication 9,1 % 5,2 % 4,0 % 3,0 % 1,8 % 3,1 %

Source : Statistique Canada – Enquête sur les dépenses des ménages, Tableau : 11-10-0223-01

Tableau 1.8 Dépenses des ménages en services de communication, en pourcentage du revenu annuel moyen, par quintile de revenu, 2013 à 2017
Année Caractéristique Premier quintile Deuxième quintile Troisième quintile Quatrième quintile Cinquième quintile Tous les quintiles
2013 Seuil de revenu minimum du ménage 0 $ 30 669 $ 51 805 $ 79 723 $ 121 292 $ Moins de 30 668 $
Seuil de revenu maximum du ménage 30 668 $ 51 804 $ 79 722 $ 121 291 $ s.o. Plus de 121 292 $
Revenu annuel moyen 18 582 $ 41 105 $ 64 854 $ 98 634 $ 199 702 $ 84 575 $
Nombre de membres moyen par ménage 1,49 2,11 2,49 2,95 3,34 2,48
Dépenses en services de communication, en pourcentage du revenu annuel moyen 8,3 % 4,9 % 3,8 % 2,8 % 1,7 % 2,9 %
2014 Seuil de revenu minimum du ménage 0 $ 30 520 $ 53 275 $ 81 295 $ 124 839 $ Moins de 30 519 $
Seuil de revenu maximum du ménage 30 519 $ 53 274 $ 81 294 $ 124 838 $ s.o. Plus de 124 839 $
Revenu annuel moyen 19 664 $ 42 122 $ 67 083 $ 101 177 $ 201 752 $ 86 360 $
Nombre de membres moyen par ménage 1,50 2,05 2,51 2,91 3,40 2,47
Dépenses en services de communication, en pourcentage du revenu annuel moyen 8,5 % 4,1 % 3,8 % 2,9 % 1,8 % 3,0 %
2015 Seuil de revenu minimum du ménage 0 $ 31 609 $ 54 588 $ 82 710 $ 126 879 $ Moins de 31 608 $
Seuil de revenu maximum du ménage 31 608 $ 54 587 $ 82 709 $ 126 878 $ s.o. Plus de 126 879 $
Revenu annuel moyen 19 403 $ 42 887 $ 68 331 $ 103 021 $ 210 693 $ 88 867 $
Nombre de membres moyen par ménage 1,43 2,11 2,57 2,91 3,35 2,47
Dépenses en services de communication, en pourcentage du revenu annuel moyen 8,6 % 5,0 % 3,9 % 2,9 % 1,7 % 2,9 %
2016 Seuil de revenu minimum du ménage 0 $ 32 091 $ 55 471 $ 85 337 $ 130 046 $ Moins de 32 090 $
Seuil de revenu maximum du ménage 32 090 $ 55 470 $ 85 336 $ 130 045 $ s.o. Plus de 130 046 $
Revenu annuel moyen 19 559 $ 43 436 $ 70 178 $ 104 533 $ 219 031 $ 91 347 $
Nombre de membres moyen par ménage 1,47 2,01 2,51 3,00 3,36 2,47
Dépenses en services de communication, en pourcentage du revenu annuel moyen 8,6 % 5,1 % 3,9 % 2,9 % 1,7 % 2,9 %
2017 Seuil de revenu minimum du ménage 0 $ 32 915 $ 56 496 $ 86 099 $ 132 809 $ Moins de 32 914 $
Seuil de revenu maximum du ménage 32 914 $ 56 495 $ 86 098 $ 132 808 $ s.o. Plus de 132 808 $
Revenu annuel moyen 19 852 $ 44 725 $ 70 794 $ 107 287 $ 208 203 $ 90 185 $
Nombre de membres moyen par ménage 1,47 2,01 2,53 2,93 3,39 2,47
Dépenses en services de communication, en pourcentage du revenu annuel moyen 9,1% 5,2% 4,0% 3,0% 1,8% 3,1 %

Source : Statistique Canada – Enquête sur les dépenses des ménages, Tableau : 11-10-0223-01

Tableau 1.9 Dépenses mensuelles moyennes des ménages en services de communications dans les collectivités rurales, 2012 à 2017
Région Service 2012 2013 2014 2015 2016 2017
Can. Téléphonie filaire 47,25 47,42 42,83 42,00 41,08 36,92
Can. Téléphonie mobile 58,17 63,08 76,17 77,00 77,67 94,17
Can. Internet 34,00 37,42 39,25 43,75 46,17 54,83
Can. Télédistribution 59,25 62,33 62,75 63,17 62,92 61,67
T.-N.-L. Téléphonie filaire 58,33 58,50 56,17 55,83 53,08 57,25
T.-N.-L. Téléphonie mobile 60,67 62,33 76,92 87,92 93,67 95,67
T.-N.-L. Internet 31,75 37,83 37,42 45,33 49,33 52,42
T.-N.-L. Télédistribution 61,92 65,33 70,25 70,75 76,67 72,42
Î.-P.-É. Téléphonie filaire 51,83 56,00 52,58 46,42 46,33 47,50
Î.-P.-É. Téléphonie mobile 55,25 51,08 89,58 89,75 92,92 94,33
Î.-P.-É. Internet 35,50 40,50 39,67 50,42 58,83 59,08
Î.-P.-É. Télédistribution 60,83 73,08 62,00 58,92 70,83 63,58
N.-É. Téléphonie filaire 55,42 54,67 53,17 54,08 44,58 44,42
N.-É. Téléphonie mobile 58,50 67,42 67,67 66,08 84,33 86,00
N.-É. Internet 35,83 38,17 42,75 45,92 52,92 57,00
N.-É. Télédistribution 67,92 65,92 65,50 66,25 61,92 63,58
N.-B. Téléphonie filaire 50,17 47,58 47,00 45,75 44,42 43,83
N.-B. Téléphonie mobile 53,67 58,67 73,42 66,50 63,33 86,08
N.-B. Internet 31,75 33,83 38,58 39,25 41,08 51,08
N.-B. Télédistribution 60,17 59,42 57,75 65,33 64,83 59,42
Qc Téléphonie filaire 43,50 41,83 38,25 38,00 37,08 30,50
Qc Téléphonie mobile 31,17 45,25 49,42 49,50 53,42 67,17
Qc Internet 31,83 33,00 33,67 37,08 36,42 49,17
Qc Télédistribution 51,75 55,75 50,67 50,83 54,08 53,00
Ont. Téléphonie filaire 46,33 45,33 41,92 43,83 44,33 38,42
Ont. Téléphonie mobile 50,75 55,33 80,50 78,25 70,50 108,42
Ont. Internet 36,83 43,00 44,42 47,42 54,92 57,50
Ont. Télédistribution 57,67 65,83 69,17 66,83 61,92 69,92
Man. Téléphonie filaire 46,83 49,25 46,33 43,33 40,50 40,08
Man. Téléphonie mobile 70,42 83,83 91,42 104,17 103,50 111,50
Man. Internet 29,58 37,83 42,33 38,00 52,92 57,83
Man. Télédistribution 55,75 58,83 55,67 70,33 77,83 65,50
Sask. Téléphonie filaire 54,92 52,83 51,17 48,33 47,67 39,00
Sask. Téléphonie mobile 68,75 88,25 98,83 109,17 116,00 119,33
Sask. Internet 34,08 29,25 37,92 41,42 44,75 44,75
Sask. Télédistribution 67,75 64,58 74,75 70,50 73,75 70,42
Alb. Téléphonie filaire 46,25 56,92 39,58 36,25 36,17 35,00
Alb. Téléphonie mobile 130,17 114,67 139,67 118,75 121,17 117,75
Alb. Internet 41,33 42,42 42,17 52,58 46,08 56,33
Alb. Télédistribution 76,17 72,75 80,08 74,42 70,42 66,58
C.-B. Téléphonie filaire 47,08 43,25 39,83 30,42 34,00 31,42
C.-B. Téléphonie mobile 63,08 48,92 53,25 94,92 88,92 98,17
C.-B. Internet 31,17 38,33 37,83 54,17 52,92 70,42
C.-B. Télédistribution 55,92 59,75 59,00 68,92 64,58 51,67

Source : Statistique Canada – Enquête sur les dépenses des ménages, requête spéciale pour Tableau 11-10-0223-01

Tableau 1.10 Dépenses mensuelles moyennes des ménages en services de communications dans les centres urbains, 2012 à 2017
Région Service 2012 2013 2014 2015 2016 2017
Can. Téléphonie filaire 38,83 35,89 34,31 30,72 28,44 25,86
Can. Téléphonie mobile 63,42 76,22 74,19 84,06 85,39 94,14
Can. Internet 34,89 39,11 41,00 45,47 47,08 52,97
Can. Télédistribution 56,61 57,00 59,00 55,72 57,33 55,14
T.-N.-L. Téléphonie filaire 48,29 43,67 42,83 41,00 42,83 39,00
T.-N.-L. Téléphonie mobile 76,50 83,83 91,83 99,17 110,71 115,75
T.-N.-L. Internet 37,46 42,04 42,63 46,67 48,71 54,04
T.-N.-L. Télédistribution 62,75 61,63 67,92 61,96 64,42 66,04
Î.-P.-É. Téléphonie filaire 39,67 43,63 43,50 45,92 39,58 34,58
Î.-P.-É. Téléphonie mobile 56,92 64,38 71,25 68,79 84,13 96,50
Î.-P.-É. Internet 34,92 39,96 45,67 47,13 51,92 64,92
Î.-P.-É. Télédistribution 58,71 61,08 63,75 58,17 58,58 52,92
N.-É. Téléphonie filaire 45,22 43,44 39,00 40,31 39,08 37,17
N.-É. Téléphonie mobile 64,28 71,75 62,69 76,72 91,25 88,89
N.-É. Internet 36,53 40,00 43,36 47,64 52,11 56,89
N.-É. Télédistribution 64,03 59,00 65,58 57,67 60,28 59,19
N.-B. Téléphonie filaire 41,69 40,86 36,22 36,22 36,78 33,44
N.-B. Téléphonie mobile 63,03 64,22 69,25 77,08 82,92 82,67
N.-B. Internet 38,17 40,94 41,14 46,17 46,92 51,42
N.-B. Télédistribution 57,25 58,50 59,47 55,39 57,83 59,03
Qc Téléphonie filaire 34,03 33,08 34,25 28,97 28,00 23,47
Qc Téléphonie mobile 41,08 43,47 46,06 51,11 56,14 63,67
Qc Internet 33,22 35,17 32,83 35,50 37,08 46,19
Qc Télédistribution 46,39 45,75 47,64 47,83 48,72 48,50
Ont. Téléphonie filaire 43,58 40,92 36,94 33,86 33,61 29,81
Ont. Téléphonie mobile 60,47 79,39 70,47 82,31 76,83 93,17
Ont. Internet 37,06 39,89 45,08 49,36 46,28 53,58
Ont. Télédistribution 59,72 60,47 62,56 57,67 60,44 57,42
Man. Téléphonie filaire 36,28 36,47 34,92 30,92 25,67 27,17
Man. Téléphonie mobile 69,78 78,19 79,89 89,53 85,06 114,81
Man. Internet 35,61 38,78 38,69 43,92 46,69 49,61
Man. Télédistribution 64,47 59,69 57,83 59,44 55,00 50,06
Sask. Téléphonie filaire 41,47 36,56 34,92 30,64 29,17 25,72
Sask. Téléphonie mobile 80,22 87,11 88,28 102,39 109,31 116,33
Sask. Internet 31,58 33,86 35,53 42,17 44,92 51,39
Sask. Télédistribution 64,33 67,83 67,19 64,33 64,22 58,64
Alb. Téléphonie filaire 35,81 32,81 30,67 25,22 21,31 19,86
Alb. Téléphonie mobile 97,25 118,67 110,11 135,94 128,69 132,22
Alb. Internet 33,97 42,36 44,89 51,64 55,08 60,00
Alb. Télédistribution 65,14 65,03 66,11 65,86 67,50 60,61
C.-B. Téléphonie filaire 33,97 28,39 30,11 27,86 22,00 21,28
C.-B. Téléphonie mobile 67,11 90,50 87,25 94,14 96,17 110,25
C.-B. Internet 33,33 40,75 43,03 47,47 53,08 57,19
C.-B. Télédistribution 54,33 58,64 61,64 55,19 58,08 56,67

Source : Statistique Canada – Enquête sur les dépenses des ménages, requête spéciale pour Tableau 11-10-0223-01

Contenu du rapport

  1. Services de communication dans les ménages canadiens : Abonnements et dépenses 2013 à 2017
  2. Prix des services de communication au Canada en 2018
  3. Aperçu de la radiodiffusion
  4. Secteur de la radio
  5. Secteur de la télévision
  6. Secteur de la distribution de radiodiffusion

Allez directement à :

Les données de ce rapport ainsi que des données additionnelles sont disponibles sur Données ouvertes en .xlsx et .csv
Section du rapport Données ouvertes
Services de communication dans les ménages canadiens : Abonnements et dépenses 2013 à 2017 Données Ménages
Prix des services de communication au Canada en 2018 Données Prix
Aperçu de la radiodiffusion Données aperçu de la radiodiffusion
Secteur de la radio Données Radio
Secteur de la télévision Données Télévision
Secteur de la distribution de radiodiffusion Données EDR
Date de modification :
Haut