Relevés financiers du secteur de la radiodiffusion - Faits saillants de 2016

L’ensemble du secteur de la radiodiffusion

Figure 1 : Revenus de radiodiffusion (G $) par type de service

Figure 1: Revenus de radiodiffusion (G $) par type de service
Description longue

Cet histogramme montre les revenus de radiodiffusion en milliards de dollars par type de service de 2012 à 2016.

Les types de services sont : EDR, Facultatifs et sur demande, télévision traditionnelle privée, télévision traditionnelle de la SRC, radio commerciale et radio de la SRC.

En 2012, les revenus de radiodiffusion ont totalisé 17,9 milliards de dollars, avec 8,6 milliards de dollars généré par les services EDR, 4,0 milliards de dollars généré par les services facultatifs et sur demande, 2,0 milliards de dollars généré par la télévision traditionnelle privée, 1,4 milliards de dollars milliards de dollars généré par la télévision traditionnelle de la SRC, 1,6 milliards de dollars généré par la radio commerciale et 0,3 milliards de dollars généré par la radio de la SRC.

En 2013, les revenus de radiodiffusion ont totalisé 18,0 milliards de dollars, avec 8,8 milliards de dollars généré par les services EDR, 4,1 milliards de dollars généré par les services facultatifs et sur demande, 1,9 milliards de dollars généré par la télévision traditionnelle privée, 1,2 milliards de dollars milliards de dollars généré par la télévision traditionnelle de la SRC, 1,6 milliards de dollars généré par la radio commerciale et 0,3 milliards de dollars généré par la radio de la SRC.

En 2014, les revenus de radiodiffusion ont totalisé 18,2 milliards de dollars, avec 8,9 milliards de dollars généré par les services EDR, 4,2 milliards de dollars généré par les services facultatifs et sur demande, 1,8 milliards de dollars généré par la télévision traditionnelle privée, 1,3 milliards de dollars milliards de dollars généré par la télévision traditionnelle de la SRC, 1,6 milliards de dollars généré par la radio commerciale et 0,3 milliards de dollars généré par la radio de la SRC.

En 2015, les revenus de radiodiffusion ont totalisé 18,0 milliards de dollars, avec 8,9 milliards de dollars généré par les services EDR, 4,3 milliards de dollars généré par les services facultatifs et sur demande, 1,8 milliards de dollars généré par la télévision traditionnelle privée, 1,1 milliards de dollars milliards de dollars généré par la télévision traditionnelle de la SRC, 1,6 milliards de dollars généré par la radio commerciale et 0,3 milliards de dollars généré par la radio de la SRC.

En 2016, les revenus de radiodiffusion ont totalisé 17,9 milliards de dollars, avec 8,7 milliards de dollars généré par les services EDR, 4,4 milliards de dollars généré par les services facultatifs et sur demande, 1,7 milliards de dollars généré par la télévision traditionnelle privée, 1,2 milliards de dollars milliards de dollars généré par la télévision traditionnelle de la SRC, 1,6 milliards de dollars généré par la radio commerciale et 0,3 milliards de dollars généré par la radio de la SRC.

Télévision traditionnelle

Lisez le relevé complet

Les stations de télévision traditionnelle continuent de ressentir les effets du ralentissement des ventes de publicité. Les stations s’adaptent en réduisant les dépenses générales, ce qui leur permet de conserver à environ 20 % les marges d’exploitation.

Figure 2 : Dépenses en émissions canadiennes des stations de télévision traditionnelle privées canadiennes (633 M $)

Figure 2: Dépenses en émissions canadiennes des stations de télévision traditionnelle privées canadiennes (633 M $)
Description longue

Ce diagramme est composé de deux graphiques à secteurs qui détaillent les Dépenses en Émissions Canadiennes (DÉC) par catégorie.

Graphique à secteurs 1: Ce graphique montre le détail des catégories de DÉC les plus importantes :

  • Les dépenses en émissions de nouvelles, analyse et interprétation ont été de 382 millions de dollars
  • Les dépenses en autres émissions d’informations ont été de 9 millions de dollars
  • Les dépenses en émissions de documentaires de longue durée ont été de 8 millions de dollars
  • Les dépenses en émissions de sports et d’autres dépenses en DÉC ont été de 10 million de dollars
  • Les dépenses en émissions de musique et divertissement ont été de 224 millions de dollars

Graphique à secteurs 2: Ce graphique déconstruit la catégorie de DÉC “Musique et divertissement”, qui totalise 224 millions de dollars. Il présente en détail les principaux éléments de la catégorie “Musique et divertissement” :

  • Les dépenses en émissions d’intérêt général ont été de 91 millions de dollars
  • Les dépenses en émissions dramatiques ont été de 49 millions de dollars
  • Les dépenses en émissions de téléréalité ont été de 44 millions de dollars
  • Les dépenses en émissions de musique et variétés ont été de 13 millions de dollars
  • Les dépenses en émissions de remise du prix ont été de 3 millions de dollars
  • Les autres dépenses en musique et divertissement ont été de 24 millions de dollars

Figure 3 : Dépenses en émissions canadiennes de la SRC (635 M $)

Figure 3: Dépenses en émissions canadiennes des stations de télévision traditionnelles de la SRC canadiennes (635 M $)
Description longue

Ce diagramme est composé de deux graphiques à secteurs qui détaillent les Dépenses en Émissions Canadiennes (DÉC) par catégorie.

Graphique à secteurs 1: Ce graphique montre le détail des catégories de DÉC les plus importantes :

  • Les dépenses en émissions de nouvelles, analyse et interprétation ont été de 205 millions de dollars
  • Les dépenses en autres émissions d’informations ont été de 15 millions de dollars
  • Les dépenses en émissions de documentaires de longue durée ont été de 34 millions de dollars
  • Les dépenses en émissions de sports et d’autres dépenses en DÉC ont été de 118 million de dollars
  • Les dépenses en émissions de musique et divertissement ont été de 263 millions de dollars

Graphique à secteurs 2: Ce graphique déconstruit la catégorie de DÉC “Musique et divertissement”, qui totalise 263 millions de dollars. Il présente en détail les principaux éléments de la catégorie “Musique et divertissement” :

  • Les dépenses en émissions d’intérêt général ont été de 52 millions de dollars
  • Les dépenses en émissions dramatiques ont été de 147 millions de dollars
  • Les dépenses en émissions de musique et variétés ont été de 25 millions de dollars
  • Les dépenses en émissions de remise du prix ont été de 8 millions de dollars
  • Les autres dépenses en musique et divertissement ont été de 31 millions de dollars

Services facultatifs et sur demande

Lisez le relevé complet

Les services facultatifs et sur demande ont affiché une légère hausse des revenus totaux. La croissance et la rentabilité de ces services sont attribuables au fait qu’ils ont deux sources de revenu, soit la publicité et les revenus d’abonnements.

Figure 4 : Nombre de services facultatifs et sur demande et revenus correspondants

Figure 4: Nombre de services facultatifs et sur demande et revenus correspondants
Description longue

Ce diagramme est composé de deux graphiques à secteurs montrant les revenus générés par chaque langue de service selon leur nombre, en millions de dollars et en pourcentage.

Les 161 services de langue anglaise, bilingue ou sans langue ont constitué 52,5% des services et ont généré 80,6% des revenus (3 561 millions de dollars).

Les 32 services de langue française langue ont constitué 10,4% des services et ont généré 17,6% des revenus (777 millions de dollars).

Les 114 services de langue tierce ont constitué 37,1% des services et ont généré 1,8% des revenus (78 millions de dollars).

Figure 5 : Dépenses en émissions canadiennes pour les services spécialisés (1,6 G $)

Figure 5: Dépenses en émissions canadiennes pour les services spécialisés (1,6 G $)
Description longue

Ce diagramme est composé de deux graphiques à secteurs qui détaillent les Dépenses en Émissions Canadiennes (DÉC) par catégorie.

Graphique à secteurs 1: Ce graphique montre le détail des catégories de DÉC les plus importantes :

  • Les dépenses en émissions de nouvelles, analyse et interprétation ont été de 268 millions de dollars
  • Les dépenses en autres émissions d’informations ont été de 101 millions de dollars
  • Les dépenses en émissions de documentaires de longue durée ont été de 92 millions de dollars
  • Les dépenses en émissions de sports ont été de 821 million de dollars
  • Les autres dépenses en DÉC ont été de 20 million de dollars
  • Les dépenses en émissions de musique et divertissement ont été de 306 millions de dollars

Graphique à secteurs 2: Ce graphique déconstruit la catégorie de DÉC “Musique et divertissement”, qui totalise 306 millions de dollars. Il présente en détail les principaux éléments de la catégorie “Musique et divertissement” :

  • Les dépenses en émissions d’intérêt général ont été de 55 millions de dollars
  • Les dépenses en émissions dramatiques ont été de 104 millions de dollars
  • Les dépenses en émissions de musique et variétés ont été de 21 millions de dollars
  • Les dépenses en émissions de remise du prix ont été de 7 millions de dollars
  • Les dépenses en émissions de téléréalité ont été de 62 millions de dollars
  • Les autres dépenses en musique et divertissement ont été de 57 millions de dollars

Figure 6 : Marges BAII (%) des services facultatifs et sur demande selon le type de service

Figure 6: Marges BAII (%) des services facultatifs et sur demande selon le type de service
Description longue

Ce graphique linéaire montre la marge de profitabilité des services par type (spécialisés, payants et sur demande) à travers le temps.

Les services spécialisés ont généré des marges BAII 26,2% en 2012; 29,8% en 2013; 26,8% en 2014; 25,3% en 2015 et 25,1 en 2016.

Les services payants ont généré des marges BAII de 22,2% en 2012; 22,3% en 2013; 25,4% en 2014; 15,0% en 2015 et 4,0% en 2016.

Les services sur demande ont généré des marges BAII de -2,2% en 2012; 0,5% en 2013; -2,8% en 2014; -9,2% en 2015 et -5,4% en 2016.

Fournisseurs de services de télévision (Entreprises de distribution de radiodiffusion)

Lisez le relevé complet

Les fournisseurs de services de télévision (EDR) poursuivent leur tendance à la baisse au chapitre des revenus et des abonnés. Les gains relatifs à l’IPTV (télévision par protocole Internet) partout au pays aident à compenser les pertes affichées en ce qui concerne la câblodistribution et les SRD (satellite de radiodiffusion directe).

Figure 7 : Revenus des EDR (G $) par type de service

Figure 7: Revenus des EDR (G $) par type de service
Description longue

Cet histogramme montre les revenus d’EDR en milliards de dollars par type de service de 2012 à 2016.

Les types de services sont : câble, IPTV et satellite.

En 2012, les revenus d’EDR ont totalisé 8,6 milliards de dollars avec 5,5 milliards de dollars généré par les entreprises de câble, 0,6 milliards de dollars généré par les entreprises d’IPTV et 2,5 milliards de dollars généré par les entreprises de satellite.

En 2013, les revenus d’EDR ont totalisé 8,8 milliards de dollars avec 5,4 milliards de dollars généré par les entreprises de câble, 0,9 milliards de dollars généré par les entreprises d’IPTV et 2,4 milliards de dollars généré par les entreprises de satellite.

En 2014, les revenus d’EDR ont totalisé 8,9 milliards de dollars avec 5,2 milliards de dollars généré par les entreprises de câble, 1,3 milliards de dollars généré par les entreprises d’IPTV et 2,4 milliards de dollars généré par les entreprises de satellite.

En 2015, les revenus d’EDR ont totalisé 8,9 milliards de dollars avec 5,0 milliards de dollars généré par les entreprises de câble, 1,6 milliards de dollars généré par les entreprises d’IPTV et 2,3 milliards de dollars généré par les entreprises de satellite.

En 2016, les revenus d’EDR ont totalisé 8,7 milliards de dollars avec 4,8 milliards de dollars généré par les entreprises de câble, 1,8 milliards de dollars généré par les entreprises d’IPTV et 2,1 milliards de dollars généré par les entreprises de satellite.

Figure 8 : Marges d’exploitation (%) par type de service

Figure 8: Marge d’exploitation (%) par type de service
Description longue

Ce graphique linéaire montre la marge d’exploitation par type d’entreprise (câble, IPTV et satellite) de 2012 à 2016.

Les entreprises de câble ont généré des marges d’exploitation de 27,1% en 2012; 28,4% en 2013; 24,6% en 2014; 24,7% en 2015 et 21,9% en 2016.

Les entreprises d’IPTV ont généré des marges d’exploitation de -43,0% en 2012; -29,3% en 2013; -19,8% en 2014; -19,5% en 2015 et -17,9% en 2016.

Les entreprises de satellite ont généré des marges d’exploitation de 30,1% en 2012; 33,4% en 2013; 32,0% en 2014; 27,7% en 2015 et 31,2% en 2016.

Radio

Lisez le relevé complet

Les stations de radio commerciale ont affiché des taux de croissance négatifs pour la troisième année consécutive. Cette tendance est plus prononcée pour les ventes de publicité locale. Certaines régions ont attribué la baisse de revenus de publicité à des ralentissements économiques. Les stations de langue anglaise ont affiché des pertes de revenus tandis que les stations de langue française ont fait état de progrès modérés en terme de revenus.

Figure 9 : Revenus de publicité (M$) et marge BAII (%) de la radio commerciale

Figure 9: Revenus de publicité et marge BAII de la radio commerciale
Description longue

Ce graphique montre un histogramme avec une ligne de tendance pour une période de 5 ans, de 2012 à 2016.

L’histogramme montre les revenues en millions de dollars ventilé en revenues de publicité locale, revenues de publicité nationale et autres revenues.

Les revenues de publicité locale ont été 1 131 millions de dollars en 2012, 1 123 millions de dollars en 2013, 1 091 millions de dollars en 2014, 1 067 millions de dollars en 2015 et 1 010 millions de dollars en 2016.

Les revenues de publicité nationale ont été 454 millions de dollars en 2012, 476 millions de dollars en 2013, 497 millions de dollars en 2014, 509 millions de dollars en 2015 et 515 millions de dollars en 2016.

Les autres revenues ont été 33 millions de dollars en 2012, 23 millions de dollars en 2013, 25 millions de dollars en 2014, 27 millions de dollars en 2015 et 27 millions de dollars en 2016.

La ligne de tendance montre la marge BAII en pourcentage. Elle a été de 19,8% en 2012, 20,2% en 2013, 18,5% en 2014, 18,9% en 2015 et 18,6% en 2016.

Figure 10 : Variation en pourcentage des revenus totaux par région (2013-2016)

Figure 10: Variation en pourcentage des revenus totaux par région (2013-2016)
Description longue

Ce graphique linéaire montre la variation annuelle des revenus totaux par région pour les années 2013 à 2016.

La variation en pourcentage pour la région Atlantique a été -1,54% en 2013, -0,36% en 2014, -1,42% en 2015 et -0,69% en 2016.

La variation en pourcentage pour Québec a été -0,21% en 2013, 2,05% en 2014, -2,03% en 2015 et 1,33% en 2016.

La variation en pourcentage pour Ontario a été -1,45% en 2013, -0,49% en 2014, -0,49 en 2015 et -0,47% en 2016.

La variation en pourcentage pour les Prairies a été 3,01% en 2013, -0,82% en 2014, 0,24% en 2015 et -9,83% en 2016.

La variation en pourcentage pour CB et les territoires a été 0,89% en 2013, -3,87% en 2014, -0,96% en 2015 et -4,09% en 2016.

Date de modification :