Consultation en ligne : Programmation de CBC/Radio-Canada

Du 25 novembre au 9 décembre 2019, nous avons consulté les Canadiens via la page Facebook du CRTC au sujet de la programmation de CBC/Radio-Canada.
Nous avons sollicité les commentaires des Canadiens sur les questions suivantes :

Veuillez noter que les commentaires sont affichés dans la langue dans laquelle ils ont été fournis sur la page Facebook francophone. Consultez les commentaires qui ont été fournis sur la page Facebook anglophone.

Commentaires généraux

Viateur Coté

Rendez gratuitement comme avant svp

Claude Côté

Attribuer davantage d'émissions vers Tout-Tv, me laisse croire que, comme téléspectateurs, je me verrai obligé de payer pour avoir ce qui m'est offert à ce jour. Je ne vois pas d'un bon œil la diminution d’heures de diffusion surtout des émissions d'informations. reportages, et autres comme les débats aux entre 19h00 et 22h00 tel que demandées. Voilà, je souhaite vivement que notre réseau pan canadien, français ou anglais devraient être davantage accessible et gratuit et en grande par partie assumé de plus en plus par des redevances des GAFA. Voilà !

LikeLike  5

Bianka E-thier

Nous vivons présentement une crise au niveau des médias, il est impensable que Radio-Canada pense à diminuer le nombre de contenus originaux canadiens ! Au contraire, elle devrait en offrir davantage et étendre sa couverture dans les régions qui n'ont ou n'auront plus de médias locaux !

LikeLike  1

Jean-Yves Levac

Radio-Canada favorise sa plateforme numérique ICI Tou.tv et de plus en plus Tou.tv Extra. La grande majorité des émissions diffusées à Radio-Canada sont produites par des producteurs privés qui ont reçu des subventions gouvernementales. Donc en tant que citoyen payeur, je me sens lésé lorsqu'on me dit que je devrais payer un abonnement mensuel pour avoir accès à ces émissions diffusées uniquement sur Tou.tv Extra. Radio-Canada est une société d'état qui nous appartient et toutes ses diffusions devraient être accessibles gratuitement à travers le Canada puisque c'est nous qui les payons.

LikeLike  5

(réponse) David Grand-Maison

Vous saviez que c'est 59 cents par année sur vos impôts?

Jean-Francois Bérubé

Rendez gratuitement disponible au public tout le contenu de Radio-Canada/CBC ou privatisez-là. Une télé ou il faut payer pour du contenu n'est pas une télé publique. On devrait peut-être plutôt leur enlever et donner les fonds à la SRC.

LikeLike  2

(réponse) David Grand-Maison

En fait, TVA, Bell Media et les producteurs privés ont beaucoup de crédits d'impôts...

Christian Richard

Il faut se rapeller pourquoi Radio-canada/CBC à été mis sur pied au départ. Renforcir l'identité et la culture Canadienne face a nos voisins du sud. S'assurer que notre démocratie évolue dans le sens que nous lui donnons. Tout ceci en produisant et en diffusant d'un bout à l'autre du pays. Accessible gratuitement à tous les Canadiens. Aujourd'hui plus que jamais, ce mandat doit être renforcé par plus de productions interne et une diffusion sur tous les médias présents et à venir. En étant propriétaire(les canadiens) du contenu, il y a même moyen de rentabiliser nos productions au bénéfice de tous.

LikeLike  3

Jean-Francois Bérubé

Rendre le flux de RDI disponible sur tou.tv extra de façon à ce qu'il puisse aussi être utilisé sur un ordinateur, tout comme celui de CBC News Network que l'on peut obtenir sur le site GEM. Le flux de RDI n'est actuellement disponible que sur l'appli information. Il ne peut donc pas être utilisé sur un ordinateur. Je trouve que notre télévision publique ressemble trop à une télévision privée. Son mode de financement, qu'il faudrait reviser entièrement, ne reflète pas la réalité du 21ième siècle.Nous passons pour des radins si on se compare avec la plupart des pays européens. On ne devrait pas avoir à payer pour du contenu sur un radiodiffuseur qui vit déjà de nos taxes et impôts. le modèle tou.tv extra est une honte. Il fait passer les canadiens pour des gratteux qui ne veulent pas se payer un vrai radiodiffuseur public. Dans un pays qui se respecte, tous les services du radiodiffuseur public sont disponibles gratuitement et financés par des contributions par licence. Un canal d'info pas en direct ça ne sert strictement à rien. L'information c'est en direct que ça se passe.

LikeLike  2

(réponse) Christian Richard

RDI est disponible (pas en direct), sur ordinateur, par le site de Radio-Canada. Il ne reste plus qu'à l'envoyer sur une télé par HDMI ou en le castant sur une télé compatible.

Reflet

Annie Richer

J’aimerais voir davantage de contenu qui reflète la réalité des francophones à travers le pays. J’aimerais qu’on me raconte des histoires qui représentent bien la richesse de la diversité des cultures au Canada. Je souhaite que la SRC continue à diffuser du contenu canadien et des émissions d’informations régionales pour éveiller notre conscience culturelle et contrer l’assimilation américaine.

Production

Annie Richer

Oui, je crois que la qualité de nos émissions est comparable et même supérieure à bien du contenu étrangé. Je crois qu’on doit mettre de l’avant les artistes et artisans de chez nous.

Christian Paul

Le contenu de la grille de Radio-Canada présente une bonne variété d'émissions canadiennes de grande qualité. Mais je constate que le secteur télé a beaucoup perdu de sa spécificité, de son caractère unique et reconnaissable, en permettant la production d'une grande partie de ses émissions par les producteurs privés. Je comprends qu'il en coûte moins cher à Radio-Canada de cette façon, mais malheureusement, les producteurs privés comptent sur de bonnes cote d'écoutes pour survivre, produisant ainsi des oeuvres qu'on pourrait voir partout ailleurs. Quand Radio-Canada produit à l'interne, elle peut se permettre de sortir des sentiers battus, quitte à parfois se tromper, elle explore, crée ce qui ne s'est pas encore fait ailleurs. Ses émissions produites à l'interne jouissent aussi d'une grande rigueur. Quand je synthonise la radio de la SRC, je reconnais son style en 5 secondes. À la télé? De moins en moins. Je le déplore. Le CRTC devrait s'assurer par une réglementation ferme qu'une partie minimum du budget de Radio-Canada serve à produire de la télé, et non pas se contenter de diffuser ce que les autres font.

Date de modification :